AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

FERMETURE DEFINITIVE DU FORUM
Merci pour ces 6 années d'existence et tous ces superbes moments !


Partagez | 
 

 Un petit tour et puis après ? On s'en va ? [PV Wade]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage


Invité
avatar

MessageSujet: Re: Un petit tour et puis après ? On s'en va ? [PV Wade]   Dim 9 Fév - 19:26

Le calme après la tempête, l’arc-en-ciel après la pluie, le ciel bleu et serin après l’orage grondant et tourbillonnant. C’était, à la fois tout ça et tant d’autre chose. Ce qu’on pouvait ressentir, après un ébat langoureux, sensuel et autant passionné que possible. Les dernières minutes de notre danse à l’horizontale était comme le bouquet final d’un feu d’artifice, on balance tout ce qui nous reste, les couleurs se multiplient et se mélange pour former des nuances de lumière jusqu’alors jamais atteinte, tout devient plus grand, plus fort, une explosion de jouissance et de sensation dans le creux du ventre comme des millions de papillons qui viendraient s’envoler dans une nuée désorganisée et emprisonnée par un prisme de verre qui les empêcherait de s’enfuir… condamner à voleter comme des fous jusqu’à lentement s’épuiser et doucement venir mourir.  Les cris de Laura et mes râle de plaisir plus puissant et plus audible, parfaitement synchronisé dans cette bombe atomique de saveur et de bien être, n’avait cessé d’aller crescendo si bien que je voyais déjà le plafond s’écrouler sur nos tête. Et soudainement, tout avait disparu. Tout c’était finalement arrêté, le spectacle était terminé. Bonjour chez vous et surtout n’oubliez pas ce que vous venez de vivre. Non aucun risque que j’oublis, aucun risque… Ma bouche entre-ouverte laisse entrer et sortir l’air comme une machine tandis que les battements de mon cœur cognent toujours lourdement contre ma poitrine. Puis Laura vient s’appuyer contre moi, et j’ai presque peur qu’elle entende se cœur battre la chamade comme un tambour de guerre qui sonne le début d’une bataille… ou bien sa fin.

Mes mains entourent son corps encore dégoulinant de sueur et je viens noyer mon visage dans sa longue chevelure humide et emmêlée, les femmes sont encore plus belles après l’amour, et la mutante ne fait pas exception à la règle, lorsque je l’embrasse, je peux voir le grain de sa peau de très près, mais même là je la trouve magnifique. Elle se serre contre moi, goûte gentiment ma peau et vient presser ses seins opulent contre mon torse, pour mon plus grand bonheur. Nos regard se croisent et ses yeux semblent briller d’une vie que je n’avais jamais réussis à déceler jusqu’à maintenant. Ses iris noirs scintillent comme des paillettes et ses lèvres me harponnent comme si je ne pouvais plus m’en libérer. Lorsque finalement sa voix raisonne, c’est pour me demander si j’ai ressentit ce qu’elle à pu ressentir pendant notre échange corporel et à voir comment elle galère à sortir les mots de sa bouche j’en déduis qu’elle à forcément apprécié le moment, ce qui m’arrache un sourire de fierté qui gonfle mon torse et me pousse à me grandir en redressant mes épaules. Je n’avais certainement pas de mots capables de décrire ce que je ressentais en ce moment, j’en perdais mes mots et c’était certainement la première fois que je n’arrivais pas à mettre des paroles sur mes pensées.

« Ouais c’est ça, c’est… c’était… pfiou… formidable ! » #C’est ça, c’est bien arrête toi là !# -Evite d’en rajouter une couche ça risquerait de tout foutre en l’air-

Formidable, c’était peut être un terme qui pouvait paraître surévalué, mais c’était pourtant le premier qui me venait à l’esprit pour me permettre de décrire ce que je venais de vivre. Bien sur je ne m’attendais pas à ce que Laura soit aussi… extrême dans sa façon de parler, après tout, elle restait elle-même et ce n’était surement pas une séance de sport de chambre en compagnie de Wade Wilson qui allait lui servir de thérapie afin de lui permettre de s’ouvrir un peu plus à ses sentiments. Chuis pas psy non plus… quoi qu’avec le nombre de personne que j’avais indirectement redirigé, j’avais peut être les qualités pour… #Quelles qualités, de quoi tu parles ?# -Laisse tomber la psycho t’es déjà pas foutu de t’aider toi-même- Ah la ferme, la prochaine fois que j’aurais besoin d’un avis inutile j’vous sonnerez. Puis Laura reprend la parole pour monologuer suffisamment longtemps pour me permettre de me perdre dans son discourt. Mes yeux deviennent ronds comme des billes lorsqu’elle argue vouloir me payer la prochaine fois qu’on fera l’amour ensemble. Je suis prix entre deux émotions là… la première c’est de me dire que si elle dit ça, ça sous-entend forcément qu’on remettra le couvert un de ses quatre et rien qu’à cette idée j’en ai des frissons dans tout le corps, la seconde c’est de me demander ce qu’elle sous-entend en disant vouloir me payer pour nos ébats corporels #C’est un compliment pauv’ nouille !# -Ca veut dire qu’on à assuré comme des bêtes !-

Ouais peut être, mais je n’avais pas fais ça pour le fric, même si c’était toujours cool de recevoir un paquet de bifton en échange d’un boulot, mais là… c’était pas du travail, c’était du plaisir, et payer pour ressentir du plaisir… en fait, ça n’était pas vraiment étonnant que Laura me confit qu’elle n’avait jamais ressentit ça auprès de ses clients, le plaisir, la jouissance, ça ne vient que lorsque je plaisir est partagé, alors certes un homme peut ressentir du plaisir en se tapant une prostituée, mais les filles de joies elle, à mois d’être de vrai pétasses, ça m’étonnerait beaucoup qu’elles éprouvent la même choses que leurs clients…

« Ton argent ne m’intéresse pas… » Commençais-je sur un ton légèrement plus sec que je ne l’aurais voulu « C’est ton corps, c’est toi ! Pas ton fric ! Ce soir Laura, t’as découvert ce que c’était que faire l’amour par plaisir et par envie, et ma porte te seras toujours ouvertes si tu as envies de remettre ça !! »

J’avais prononcé mes derniers mots avec un sourire joueur, je l’imaginais déjà débarquer un soir totalement par hasard pour se jeter sur moi et m’embrasser avec fougue avant de m’arracher mes fringues pour me prendre d’un coup. Cette simple image dans mon petit théâtre imaginaire avait un réel effet excitant, je m’étais presque perdu dans mon monde intérieur pour rêver lorsque la mutante posa une question qui ne manqua pas de me surprendre. Je restais hébété devant la question une ou deux seconde, mon regard ahuri plongé dans le sien… est-ce qu’elle était vraiment sérieuse ? Est-ce qu’elle était prête à repartir pour un tour ? Et-ce que cette soirée allait être la plus belle et la plus intense de toute ma foutu vie de merde ? J’avais repris le court normal de ma respiration et la simple vu du corps d’X-23 avait des effets aphrodisiaques… je nous voyais déjà repartit, j’imaginais les voisins pester et téléphoner chez les flics pour tapage nocturne et exhibition, mais bon dieu de merde qu’est-ce que j’en avais rien à foutre !

« T’es sérieuse là ? Non parce que si c’est comme ça moi je signe tout de suite ! »

Pour peux j’aurais laissé échapper un « je t’ai attendu toute ma life » mais j’étais conscient que de telles paroles auraient pu étonner la mutante ou bien la faire s’imaginer des trucs insensés. Non, non, je n’avais pas vraiment de sentiments amoureux pour elle… mais… est-ce qu’on était quelque chose qu’on pouvait s’autoriser à appeler Sex-firends ? Déjà la notion de sexe semblait flou pour elle, alors je n’imaginais même pas la notion d’ami. Avait-elle des amis ? Des proches mis à par Logan avec qui elle aimait passer du temps, avec qui… elle se sentait bien ? Une question qui me trottait maintenant dans la tête mais que je me retins tout de même de poser au risque de paraître trop indiscret #ce que nous sommes assurément# et risquer de la faire changer d’avis quand à une V2.0 de notre échange de plaisir intense... -ce qui serait tragique-

Conscient qu’elle avait certainement bien plus besoin de geste que de mots, je venais serre son corps contre le miens avant d’aller doucement me saisir de ses lèvres dans un souffle sensuel et langoureux, ma main reprit possession de son visage pour venir la caresser délicatement et venir soulever sa longue chevelure épaisse encore chamboulée par l’action. Je laisse allé ma langue dans un nouveau ballet assuré, près à faire découvrir à la mutante des sensations encore différentes à celle qu’elle avait connu jusque là. Ca promettait d’être une belle nuit, ça promettait d’être la plus belle que j’aurais passée depuis vraiment trop longtemps.  Mon corps passa lentement au dessus de celui d’X-23 pour l’allonger tranquillement sur le dos et poursuivre nos embrassades généreuse, mordillant doucement sa lèvre inferieur avant de venir descendre le long de son coup pour sucer sa peau avec délice. Deadpool est dans la place !!! Préparez vous pour un second round et j’vous promet qu’il en vaudra la chandelle !
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar

MessageSujet: Re: Un petit tour et puis après ? On s'en va ? [PV Wade]   Lun 24 Mar - 22:13

Laura avait un peu de mal à tout saisir de ce qui se passait. Elle avait ressenti des choses qu'elle n'avait jamais ressenti, preuve que, malgré son passé, elle était capable d'éprouver des sentiments, d'éprouver des sensations. Elle n'était pas qu'une sociopathe. Elle n'en était peut-être pas une du tout d'ailleurs. Bon, il ne fallait pas rêver, elle n'allait pas virer bisounours non plus mais des choses se débloquaient doucement en elle, lui donnant de nouvelles perspectives. Elle se rendrait compte de certains éléments plus tard. En bonne militaire, elle se repasserait tous les événements qui venaient de se dérouler pour les analyser et les comprendre. Elle aurait du mal sûrement mais elle finirait par comprendre. Mais pour le moment, elle réagissait avec une certaine animalité. Son instinct, ses désirs prenaient le dessus et ce n'était pas plus mal pour une fois. Vu ce qu'elle avait ressenti, elle s'était dite prête à payer son compagnon pour en profiter à nouveau ce qui ne sembla pas vraiment lui plaire, vu le ton qu'il employait. Laura fronça les sourcils.

« J'ai pas de fric de toute façon. Je te signale que je fais la pute pour gagner un minimum pour vivre ! - elle bougonna – Je reviendrai peut-être... un jour... »

Sur le moment, elle aimerait bien passer plus de temps à faire ce qu'ils venaient de faire mais elle devrait retourner à Utopia à un moment ou à un autre. Et puis, il y avait Julian. Elle se doutait qu'il n'apprécierait probablement pas ce qui se passait dans cet appartement mais il n'était pas là et, de toute façon, rien ne pouvait exister entre eux. La mutante se savait trop dangereuse pour les autres. Elle tenait à Julian à sa façon et elle ne voulait pas lui faire de mal. Wade, elle ne l'aimait pas mais lui ne risquait pas grand chose avec elle. Ils se ressemblaient. Éternels et maudits à la fois. Et dire qu'il en avait qui commettraient des génocides juste pour pouvoir gagner quelques dizaines d'années ou gagner cette foutue immortalité... Quelle bande de cons ! S'ils savaient à quel point c'était une malédiction qui condamnait à la plus terrible des solitudes. Sans compter le facteur X qui avait de fâcheux effets secondaires sur son porteur. Son compagnon en savait quelque chose et elle aussi d'ailleurs.

Mais elle préférait laisser tout ça de côté et de se concentrer un peu sur elle et sur Wade par extension. Vu ce qu'elle avait connu, elle avait très envie de renouveler l'expérience. Serrée contre lui pour ne pas dire enlacée par les bras masculins, leurs corps restaient collées l'un à l'autre. Ils luisaient de sueur ce qui donnait un petit quelque chose d'animal à leur échange ce qui ne déplaisait pas à la mutante. Cela lui donnait moins l'impression d'être en décalage avec son partenaire et l'instant. Elle se serait certainement sentie moins à l'aise dans un lit moelleux, avec un compagnon ultra prévenant et tout un tas de mièvreries incompréhensibles pour elle. Au moins, là, elle comprenait parfaitement son homologue ou elle le comprenait à peu près et c'était déjà pas mal vu son passif. En tout cas, il semblait partant pour recommencer leur partie de jambes en l'air. Pas très fin comme expression mais X-23 s'en foutait bien de ces considérations. Elle avait un peu de mal à saisir l'humour de Wade mais elle gardait en mémoire qu'il avait juste envie de repasser un moment en sa compagnie.


« Ben oui je suis sérieuse. »

Elle dit cela comme si c'était évident. Le second degré, elle ne connaissait pas ce qui était un comble en passant du temps avec le mercenaire. Mais le baiser qu'il vint chercher lui coupa toute réflexion. L'instinct reprenait le dessus comme les envies. Malgré tout, elle se laissait guider plutôt que de prendre les rênes. Continuant son baise, elle se laissa coucher au sol sans en avoir rien à foutre de ce qui pouvait se trouver sous elle ou autour d'elle. L'appartement du mutant était bien loin de l'appartement témoin d'une grande entreprise de bâtiment. Pour autant, la jeune femme s'en foutait bien. C'était comme le physique abîmé de Wade, elle n'en avait rien à foutre. Cela ne lui parlait pas. Elle, elle voyait juste un corps, un corps capable de lui donner du plaisir. Un corps pour lequel elle n'avait aucun à priori. Pas de dégoût, pas de mauvais regard, pas de pitié. Non. Elle le voyait comme elle aurait vu n'importe qui. Son absence de repères classiques, du beau, du laid, l'empêchait de se faire des idées sur le physique des gens. Elle profitait de la bouche qui glissait sur elle alors que ses mains à elle parcouraient le corps masculin, testant les réactions, cherchant les points sensibles.

« Ben c'est clair que si c'est comme ça à chaque fois, je vais venir squatter chez toi régulièrement que je viendrais en ville. »

Elle disait cela avec un petit sourire aux lèvres. Cela lui donnerait un endroit où aller tout en sachant que ça se passerait bien voir mieux que bien avec celui qui l'accueillait le temps d'une nuit ou deux. Son corps se réveillait de nouveau et l'envie revenait sous les baisers de son partenaire. Elle lui répondait avec plus de fougue encore que la première fois. Sachant à quoi s'attendre, elle était un peu moins sur la défensive et plus empressée de connaître de nouveau la chose.

« Dis ? C'est toujours comme ça pour toi avec les femmes ? »

Cela pouvait peut-être couper un peu le moment mais Laura jouait les curieuses. Cela ne lui arrivait pas souvent de poser des questions et encore moins des questions personnelles. La question montrait bien qu'elle évoluait et puis ce n'était pas comme si elle était inactive. Sa bouche rendait baiser pour baiser et ses mains continuaient leur appropriation charnelle du corps masculin. Il y avait donc bien pire comme situation après tout. Elle se cambra, frottant son corps contre celui de Wade. Ce qui était étonnant avec Laura c'était que malgré le fait de jouer les prostituées, elle connaissait finalement pas grand chose des pratiques sexuelles. Elle se limitait aux échanges de base et n'allait pas plus loin. Elle était pas une « pro » comme d'autres l'étaient. Elle se débrouillait juste pour gagner quelques malheureux billets verts.

« Je crois que j'aime vraiment bien être avec toi. »

Il n'y avait pas d'amour bien sûr. La mutante éprouvait bel et bien des sentiments pour son confrère mais rien d'amoureux. Elle aimait juste bien être avec lui, dans ses bras et profiter de son corps et qu'il profite du sien. Pourquoi se compliquer la vie avec plus ? En tout cas, la brunette prenait plaisir à l'échange et elle laissait carte blanche au mercenaire pour jouer comme il en avait envie.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar

MessageSujet: Re: Un petit tour et puis après ? On s'en va ? [PV Wade]   Mar 24 Juin - 16:39

Nous étions près à remettre le couver, à repartir pour un tour, à nous offrir un second round. Laura et moi nous remettions tous juste de notre ébats sexuel passionné que déjà la jeune femme était partante pour une seconde fois. C’était… comme un rêve éveillé, d’ailleurs, tandis que mes lèvres venait couvrir sa peau humide et salée de baiser, je m’attendais presque à ce que mon réveille sonne et que je me réveil seul dans mon plumard en compagnie du chien qui avait définitivement abandonné ses activités de voyeurisme pour retourner se coucher à sa place. Puisque plus personne ne lui accordait d’attention il avait certainement décidé de partir bouder dans son coin. Tant pis pour lui. Il ne s’imaginait tout de même pas pouvoir s’accaparer mon invitée toute la nuit non plus ! Nan mais oh ! Mais revenons-en à la situation à présent. Laura et moi, simplement allongé sur la moquette du salon, ses doigts fin parcourant mon corps encore ruisselant de sueur pour me laisser comme une sensation de trainée de flamme à chaque caresses. Nos baisers sensuels prenaient plus d’ampleur à chaque seconde et nos langues se liaient et se déliaient avec désir et fougue, comme si la première fois avait été trop douce, trop timide. La jeune mutante prenait plus d’assurance de seconde en seconde, offrant son corps sans retenue, cambrant son dos contre mon torse pour afficher sa poitrine parfaite ainsi que le reste de son corps tout aussi parfait. Lorsque je l’avais rencontré plus tôt dans la journée… X-23 m’apparaissait comme une personne froide et dénuée de sentiments ainsi que de compassion, pour ne pas utiliser le terme d’amathie. Mais à présent, je pouvais la voir telle qu’elle était réellement, une mutante maladroite avec le monde qui l’entoure, une personne qui n’a connu aucune expérience de la vie en société, qui n’a jamais rien vécu d’autre que la maltraitance et la douleur, et qui par conséquent manque cruellement de confiance envers le monde qui l’entour… mais qui par-dessus tout, ignore tout de la notion d’humanité. Et j’ignore pourquoi… mais je parvenais presque à me retrouve en elle… nous étions passé par des épreuves similaire, si ce n’est que j’avais tout de même eu la chance de vivre une vie… plus ou moins normale avant de servir de cobaye pour le projet d’arme X. Je m’étais pris d’une envie de lui faire découvrir les choses qu’elle ignorait, malheureusement, j’étais loin d’être le professeur idéal concernant la sociologie, mais pour ce qui était du plaisir… j’étais près à lui offrir toute mes connaissances en la matière.

Voir Laura sourire était un peu comme un cadeau, une récompense lorsqu’on connait son caractère particulièrement peu expressif et son sourire avait quelque chose de scintillant qui la rendait encore plus belle. #OOoh c’est l’amouuuuur# -Quand est-ce que tu vas lui dire ??- QUOI ?? Mais non, c’est pas de l’amour ! L’amour ce n’est qu’une illusion, une blague cruelle du destin qui vous fais croire que le bonheur est à la porté de tous alors qu’il prend un malin plaisir à se barrer lorsqu’on commence tout juste à l’entrevoir. #Tu crois que jouer les philosophe t’aideras à trouver une copine ?# -Arrête de réfléchir Wade, ça sert à rien de toute façon- Mais j’ai rien demandé moi !!!! C’est vous qui… oh et puis merde. Je préfère me reconcentrer sur les mains de Laura qui continue à me parcourir comme si elles cherchaient à me découvrir une seconde fois et mes lèvres viennent doucement glisser dans son cou pour sucer sa peau avec délice, les paupières closes avec pour seul repère, les soupirs tellement agréable de ma compagne. J’aimerais que cette nuit ne s’arrête jamais, et à mon tour, mes doigts se déplacent longuement sur son corps pour caresser sa poitrine, ses hanches, ses fesses et son intimité. Finalement la voix de la jeune mutante me tire quelque peu de mes songes, et je viens plonger mon regard dans le sien avec un sérieux presque inquiétant de ma part. Si j’avais du m’attendre à ce que Laura commence à jouer les curieuses… je dois bien avouer que je n’y aurais jamais cru. Mais l’idée d’éclairer sa chandelle ne me paraissait pas plus dérangeante que ça. Un rire jaune s’échappa de mes lèvres tandis que j’envisageais la silhouette de la jeune mutante avec un demi sourire derrière le quel se cachait sans doute un fond de désespoir mal dissimulé.

« Pour être tout à fais honnête, ça fait bien longtemps que je n’ai pas eu le plaisir de côtoyer de près la gente féminine… tout le monde n’a pas la capacité de passer outre la barrière du physique comme tu le fais… et encore… s’il n’y avait que ça ! »

Peut être un peu du fais que je sois un mercenaire sanguinaire… #Et que tu ais un humour qui ferai fuir n’importe quelle nana# -Et que tu sois un mec crade au possible- #Et que tu sois complètement taré# -Et que tu entendes des voix dans ta tête- #Ca va avec le fait d’être taré...# -Ah ouais, et que tu tue des gens aussi- #Et aussi que…# BON CA VA BIEN MAINTENANT ! On peut arrêter d’énumérer les éléments qui font que je me retrouve être complètement impopulaire auprès des nanas ??? De toute façon je me fiche pas mal de ce que peuvent penser mon entourage de moi ! -FAUX ! Tu te fiches de ce que peuvent penser de toi les gens dont tu n’as rien à foutre- Et bah… c’est du pareil au même ! De toute façon je vous ai pas sonné !

« Mais bon… c’est leur problème si elles veulent passer à côté d’un bon moment !! »

Je laisse échapper un nouveau rire peu convaincant avant de me reconcentrer sur les mains et les baisers de Laura sur mon corps. A quoi bon se perdre dans des pensées négative alors que pour l’instant je suis… si loin de tout ça. Seul chez moi en compagnie de Laura à partager un moment de pur bonheur. Il y a un temps pour chaque chose et ce soir, je n’ai pas envie de penser à des choses qui m’irritent. Je préfère reprendre mes baisers là ou je les ai laissé et viens me saisir des lippes de ma compagne pour l’embrasser langoureusement, m’appuyant sur mes avant bras au dessus d’elle pour me maintenir dans une position stable. De temps en temps, mes doigts viennent se faufiler sans ses cheveux en bataille. J’aime tellement sentir la sensation de ses longues mèches brunes venir doucement chatouiller ma peau, je crois que je ne m’en lasserai jamais ! Je mordille doucement ses lèvres, tandis que le rythme de mon cœur ainsi que de ma respiration commence déjà à s’emballer au rythme de l’excitation grandissante… à nouveau. Je sens mon bas-ventre s’enflammer et je soulève doucement l’une des cuisses de la jeune mutante pour la couvrir de caresse, venant a et là déposer un baiser contre sa peau. Je m’apprête à venir poser mes lèvres sur son ventre lorsqu’une nouvelle fois la voix de Laura vient raisonner comme une douce mélodie à mes oreilles et je ne peux m’empêcher de la fixer d’un air étonné. Tant de compliment en une soirée… j’en viens presque à me demander s’il ne s’agit pas d’un piège. Personne au grand personne… mis à part peut être Copycat n’avait tenu de tels propos à mon égard, personne ne s’était réellement sentit bien avec moi, et le peu de personne qui l’avaient été… aujourd’hui… elles ne sont plus de se monde pour en parler… Alors entendre Laura me murmurer de sa voix presque monocorde qu’elle se sent bien lorsqu’elle est avec moi… cela m’arrache un sourire de pure satisfaction, un sourire sincère et presque touché.

« Le plaisir est partagé… je t’en remercie… »

Le ton de ma voix c’était fais presque murmurant, comme un souffle léger, pourtant mes remerciements étaient sincère et même s’il y avait de grande chance pour qu’X-23 ne comprenne pas la raison de ce « je t’en remercie » il avait au moins le mérite d’exister. Conscient que la situation commençait à devenir un peu trop sentimentale et pleine de mièvrerie à mon goût, je me contente de fuir le regard de Laura le plus rapidement possible avant de couvrir le ventre de la jeune mutante de baiser pour descendre toujours plus bas, histoire de lui faire vivre encore une fois le plaisir que je lui avait déjà fais découvrir plus tôt en venant doucement couvrir son intimité de mes lèvres.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Un petit tour et puis après ? On s'en va ? [PV Wade]   

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  
 

Un petit tour et puis après ? On s'en va ? [PV Wade]

 Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

+

 Sujets similaires

-
» Un petit tour à Madrid avec James et Oliver!^^
» Un petit tour au Vietnam...
» [INFO] Un petit tour en cuisine
» Un petit tour a Rome
» Un petit tour chez les lutins d'Aziel
 
 
 Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
  ♨ MARVEL LEGACY ♨  :: Rues-