AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

FERMETURE DEFINITIVE DU FORUM
Merci pour ces 6 années d'existence et tous ces superbes moments !
anipassion.com

Partagez | 
 

 Fuck off, and get out of my way ! [PV Alexia Mears]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité
avatar

MessageSujet: Fuck off, and get out of my way ! [PV Alexia Mears]   Mer 12 Aoû - 23:33


Alexia ❧ Fuck off, and get out of my way !
Utopia, l'île des mutants au large du continent américain. Enfin un endroit pour nous, un endroit tranquille et en paix. Utopia City, ville capitale de cette île faisant face à New-York. Enfin bref, une ville où il faisait bon vivre et où tout était fait pour qu'on oublie -ou du moins pour atténuer- la tragédie qui avait eu lieu il y a de cela quelques temps. Depuis la Bataille Finale, je me suis mise à faire des aller-retour entre Utopia et New-York pour aider à la reconstruction. Je me rendais là où je me sentais utile. Depuis quelques temps, je n'avais pas quitté Utopia. Je trainais dans les rues de la ville et plus précisément, je rodais autour de l'Institut Xavier. En effet, c'était l'endroit que ma mère m'avait indiqué avant de rendre son dernier souffle. Elle m'avait aussi dit que je pourrais y trouver Wolverine, mon père génétique ainsi que le professeur Xavier. Toujours était-il que, depuis mon arrivée, je n'y avais toujours pas mis les pieds et je ne savais pas pourquoi je préférais le regarder de loin plutôt que d'y entrer. Enfin si, je le savais seulement je ne voulais pas l'admettre : j'avais peur de ce que je pouvais y découvrir. Je sais, j'avais peur et c'est la dernière des émotions que l'on pourrait me donner mais je l'éprouvais et ce, pour la première fois. C'était sûrement dû à cause -ou grâce- de ce que ma mère avait tenté de m'inculquer, en dépit de mon entrainement de machine. Elle avait eu foi en mon humanité alors je lui devais bien ça.

Il faisait beau et chaud en ce mois estival. Les arbres étaient en fleurs, les animaux chantaient et transmettaient la joie qu'apportait la chaleur douce du mois de Mai. Comme à mon habitude, je me baladais ou bien j'errais, je ne sais plus quel terme employé, dans les rues de la ville. Je ne savais pas où j'allais et encore moins ce que j'allais faire. Toute ma vie, ou du moins le début, j'avais été guidée, poussée à faire des choses alors j'avais décidé que cela devait cesser. Je savais me défendre -et c'est le moins qu'on puisse dire- et me battre ne me faisait pas peur, cela ne m'avait jamais fait peur. Normal, j'avais été conditionnée pour ça. C'était pour cette raison que je faisais des aller-retour et que je me laissais guider par mon instinct, mes sens. Je portais une tenue décontractée, à savoir un jean tout simple, le plus basique qui soit ainsi que des baskets basses blanches et un petit haut bleu. Je n'avais pas pris mon cuir car il me tenait trop chaud en cette saison. Les cheveux dans le vent, je prenais à gauche, à droite et passais devant la fameuse Institut pour mutants. Je m'arrêtais quelques instants devant, histoire de me persuader que c'était la meilleure chose qui puisse m'arriver à l'heure d'aujourd'hui. Comme appelée par cette bâtisse, mes pas m’entraînèrent vers l'entrée. Au dernier moment, je me ravisais et pris la direction opposée.

Je marchais depuis un bon bout de temps déjà, ne sachant toujours pas où est-ce que j'allais. Au détour d'une rue, je passais devant un petit commerce. Je n'ai pas eu le temps d'aller plus loin car, sortant de cet endroit, une personne me rentra dedans. Une seconde avant le choc, j'étais debout et la seconde d'après j'étais sur le point de me retrouver les fesses à terre sauf que grâce à mes réflexes, ce ne fut pas le cas. Je relevais la tête et je fis face à l'auteur de ce désagrément.: c'était une fille brune, un peu étrange. «Hey ! Tu peux pas faire gaffe où tu mets les pieds ?!»
©clever love.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar

MessageSujet: Re: Fuck off, and get out of my way ! [PV Alexia Mears]   Mar 18 Aoû - 18:53

Fuck off, and get out of my way!
«Everyone has left, why wouldn't you?»


Les dialogues en italiques sont parlés en Russe.



Utopia… Mon nouveau chez moi… Là où aucun humain ne peut venir me faire chier. Quel bonheur. J'aimais beaucoup cet endroit, c'était le seul où j'arrivais à être enfin tranquille. Mais je restais seule, je n'avais personne sur qui compter, aucun ami, aucune famille, juste moi. Cela, dit, ça ne me déplaisait pas, puisque être seul signifiait ne pas souffrir lors de la disparition d'un de ses proches. Il est vrai qu'à ce niveau là, je n'avais aucun soucis à me faire, et comme cela m'était déjà arrivé, je ne voulais pas que ça se reproduise. Ça fait déjà un bout de temps que May est morte, et que je n'ai toujours pas fait mon deuil. Pour tout dire, je m'en veux, je me dis que tout est de ma faute et que si j'avais cherché à la retrouver, à la protéger correctement, ça ne se serait jamais produit. Actuellement, je me trouvais dans mon lit, je regardais le plafond, je pensais, comme tous les jours. Je me remémorais toujours la mort de May, je n'arrivais pas à l'oublier, c'était tellement douloureux… Mais il fallait que j'y fasse face, que je sois forte, pour elle, pour nous, tout comme elle a toujours été forte pour moi, même dans les pires moment.  

Je finis enfin par me lever. Mon premier réflexe fut de me rendre dans la salle de bain et de sauter directement dans la douche, comme à mon habitude. Cela dit, je ne prenais jamais de douches chaudes, elles étaient toujours à une température approchant 5 à 10°c, ce qui m'était amplement suffisant, et puis, comme ça, ça faisait des économies sur les factures… Une fois douche prise, je m'habillais rapidement. Un jean noir troué, un débardeur bleu accompagné de mon éternelle veste en cuir noire, sans oublier mes bottes plus ou moins rocks. Je me rendis ensuite dans la pièce principale et je remarquais que j'avais oublié d'éteindre la télé hier soir. Juste avant d'appuyer sur le bouton "off", ce qu'ils disaient aux infos m'intriguait un peu. Ils parlaient de la reconstruction de la ville, de choses futuriste, ce qui était intéressant. Je fouillais dans ma poche pour trouver mon paquet de cigarette et j'en pris une. Évidement, il s'agissait d'ailleurs de la dernière, j'étais bonne pour aller au bureau de tabac/bar se trouvant à quelques pâtés de maison.

Je me rendis assez rapidement au bar et achetais mes cigarettes. Le vendeur avait l'habitude de me voir et savait parfaitement ce que je prenais, et de temps en temps, il me faisait des prix, ce qui me faisait plaisir. Je n'avais pas vraiment envie de rester squatter le tabouret aujourd'hui, je préférais me rendre dans le magasin d'à côté pour m'acheter une petite bière et aller la boire ailleurs, genre, dans le parc. Et c'est ce que je fis. J'arrivais maintenant dans ce petit commerce, j'y mettais souvent les pieds, mais eux, ils ne me faisaient pas de prix ici. Je faisais le tour du magasin, à la recherche d'une marque bien particulière, puis je finis par tomber dessus. Après avoir effectué mes petits achats, je sortis. Cependant, je n'eus même pas le temps de dévier que quelqu'un me rentra dedans. La bouteille de bière que j'avais tantôt dans les mains se retrouva projetée sur le sol, à présent en mille morceau. «Bordel…»

Il s'agissait d'une femme, elle faisait environ ma taille je dirais, et elle était brune aussi. Elle avait un regard aussi mauvais que le miens, et je n'aimais pas ça. «Faire gaffe où je mets les pieds ? Mais tu te fous de ma gueule !» Je serrais alors les poings en lui lançant à regard noir. Il fallait que je me calme, je sortis donc une cigarette que j'allumais, toujours en fixant la personne m'ayant bousculé et ayant fait tomber ma boisson par terre. «Honnêtement, regardes où tu vas, la prochaine fois. Ça t'évitera peut-être d'exploser les objets des gens par terre en les bousculant. Imagines, ça n'aurait pas été qu'une bière.» Dis-je froidement avant de tirer une taffe sur ma cigarette. Quel culot elle avait, cette petite. Me dire ça alors que c'est de sa faute… Les gens devraient apprendre la politesse, parfois.  
(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar

MessageSujet: Re: Fuck off, and get out of my way ! [PV Alexia Mears]   Mer 19 Aoû - 12:49


Alexia ❧ Fuck off, and get out of my way !
Faire gaffe où JE mets les pieds ? Mais elle se fout de ma gueule ou quoi ? Ce genre de personne avait le don de me mettre hors de moi. La preuve ! J'étais prête à sortir mes griffes lorsqu'elle se mit à serrer ses poings, tout en me lançant son regard noir et, je dois le dire, extrêmement glaciale. Je crois que nos regards se valaient à ce niveau-là : froid, sans aucune once de pitié. Et puis avec sa clope, elle avait l'air vulgaire : cela me répugnait. Elle le faisait à la bad girl avec son look mais elle n'en menait pas large. Je la dévisageais : cette mutante était tout sauf aimable et polie : à croire qu'elle cherchait les ennuis. Et je dois dire qu'elle était tombée sur la mauvaise personne. Même si je ne me battais pas aussi souvent que dans le passé, les compétences étaient là et toujours en état de fonction. Mais je n'avais pas envie de chercher à me bagarrer. Il faisait beau et ma journée avait plutôt bien commencée et cette gamine venait tout gâcher.

Je n'avais pas envie de m'éterniser ici, sur ce pauvre trottoir où trônait un cadavre de bouteille de bière cassée, dont le liquide s'écoulait doucement sur la route. Il fallait donc mettre un terme à cette discussion pitoyable et enfantine où chacune nous rejetterons la faut sur l'autre. Mais il fallait bien l'avouer : elle n'avait pas regardé en sortant de ce commerce si il y avait quelqu'un qui arrivait. Elle était trop absorbée par ce qu'elle tenait dans sa main : sa foutue bière. Je ne savais pas ce qu'elle attendait de moi mais si elle voulait des excuses, elle pouvait se brosser et aller voir ailleurs si j'y étais. « Ecoute-moi bien, on va pas y passer la journée. C'est simple, la prochaine fois tu regardes où tu vas lorsque tu sors de ton commerce avec ta foutue bière à la main et comme ça, tu gardes ta bouteille entière et t'emmerde personne avec ta politesse à deux balles, c'est clair ?» C'était un peu brut de décoffrage mais bon, c'était ma manière de parler : franche et tant pis si ça ne plaît pas à tout le monde. On ne peut pas plaire à la terre entière, non ? Je n'aimais pas son attitude. Il valait mieux que je ne la rencontre pas durant un combat parce que je lui aurais arrachée la tête et lacérée le corps, sans aucune rancune, sans aucun regret.

Remettant mon haut en place, je la regardais fumer sa cigarette. Sérieusement, elle a pas autre chose à foutre que de me faire chier et de fumer sa clope ? L'odeur me dégouttait et je fronçais donc mes sourcils ainsi que mon nez. Je ne comprenais pas pourquoi les gens fumaient ce petit bout de je-ne-sais-quoi. Ça vous détruit de l'intérieur, à petit feu. Je l'étais aussi, détruite de l'intérieur, mais pour une autre chose et surtout, ce n'était pas la cigarette qui m'avait fait ça. Passons. Battant l'air avec ma main afin de faire dégager cette infâme odeur, je passais sur le côté, la bousculant au passage pour signifier que sa vie m’intéressait autant que de me battre avec ce brin de fille. Autant vous dire que je m'en foutais royalement.


©clever love.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar

MessageSujet: Re: Fuck off, and get out of my way ! [PV Alexia Mears]   Sam 5 Sep - 20:21

Fuck off, and get out of my way!
«Hit me. Just once, I want to feel something.»


Je gardais mon air froid, je semblais toujours agacée par sa maladresse, parce que oui, évidemment, ce petit accrochage entre nous était de sa faute. Je poussais un long soupire, j'étais comme dépitée par son comportement, mais pour être honnête, c'était une distraction pour moi, ça me permettait de ne pas m'ennuyer comme j'en ai l'habitude. Je me mis alors par lâcher un rire d'amusement lorsqu'elle ouvrit sa bouche, cette femme était drôle, et comme à mon habitude, je cherchais à la provoquer, ça m'amusait tellement. « Ma politesse à deux balles ? T'as vu la tienne, peut-être ? Regardes-toi avant de parler, ça t'évitera de dire des conneries. »

Je n'avais pas spécialement envie de me battre, mais à vrai dire, depuis la mort de May, je me sentais vide, j'avais l'impression de ne plus rien ressentir. Je trouvais ça tellement étrange comme sentiment, enfin, si c'était vraiment un sentiment… Malgré l'air de bad girl que j'essayais de me donner, je n'étais pas du tout comme ça. J'étais le genre de fille plutôt timide et effacée, le genre de fille à qui on ne prête pas particulièrement attention. Enfin, pour me corriger… J'étais comme ça avant que mes parents essayent de me tuer et que May meurt. Je suis, aujourd'hui, plus téméraire, plus sûre de moi, et surtout, j'adorais chercher les emmerdes.

« J'espère pour toi que tu comptes rembourser ma bière. » Dis-je d'une façon tout à fait sérieuse. J'étais, moi aussi, détruite de l'intérieure, et la cigarette ne faisait qu'aggraver les choses, mais je n'en avais pas grand-chose à faire, en fait. Tout ce temps passé à essayer de me persuader que May était en vie, tout ce temps où je voyais un bon fond en l'être-humain. Tout ce temps gâché à croire de telles conneries, c'est ça qui m'a principalement détruit. Lorsque j'y repense, ça me fait mal, mais je ne le montre pas, je n'aime pas qu'on me prenne pour une faible. C'est pour cela que je suis aussi froide avec les autres. J'essaye de cacher mes blessures, de prouver que rien de peu me toucher même si au fond, je souffre.

L'autre pimbêche battu l'air avec sa main à cause de la fumé de ma cigarette. J'en tirais d'ailleurs une dernière taf avant de la jeter sur le sol et de l'écraser. Mon attitude me semblait parfaitement normal, je n'avais absolument rien à me reprocher et elle a beaucoup de chance que ce soit une pauvre petite bière et non une grosse bouteille de vodka.  Je me mis alors à l'applaudir lorsqu'elle passa à côté de moi en me donnant un coup d'épaule pour commencer à filer. J'avais un petit sourire toujours aussi provocateur, j'avais réellement l'envie de m'amuser un peu. « Félicitation. Quel beau signe de maturité. Je m'attendais à mieux de ta part, honnêtement. » Lui dis-je en poussant un long soupire avant de refaire tomber mes bras le long de mon corps. Je semblais tellement impassible, tellement mauvaise, cela se voyait dans mon regard.  [/justify]
(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Fuck off, and get out of my way ! [PV Alexia Mears]   

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  
 

Fuck off, and get out of my way ! [PV Alexia Mears]

 Page 1 sur 1

 Sujets similaires

+

 Sujets similaires

-
» Réglement
» Les Préraphaélites...
» Weekend Of Horrors (2011)
» Coucou!!
» C'que t'es belle - Alexis HK
 
 
 Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
  ♨ MARVEL LEGACY ♨  :: Rues-