AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

FERMETURE DEFINITIVE DU FORUM
Merci pour ces 6 années d'existence et tous ces superbes moments !


Partagez | 
 

 ♠ MISSION N°2 → War Of Kings, Part I

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

GameMaster
avatar
Staff
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Messages postés : 791
ϟ Copyright : (C)Ozzy
ϟ Music : METALLICA -- Master of Puppets
ϟ Niveau : Oméga
ϟ Affiliation : Etre Suprême

Carnet de Route
ϟ Disponibilité RP:


MessageSujet: ♠ MISSION N°2 → War Of Kings, Part I   Mar 22 Sep - 22:04


MISSION N°2: WAR OF KINGS, PART I
Inscriptions


Modalités de jeu
→ Nombre de joueurs : maximum 6

→ Affiliations autorisées : Toutes, à condition de pouvoir justifier : soit la présence/invitation au mariage, soit la rapide arrivée sur les lieux après le "chamboulement" (équipe SHIELD ou autre)

→ Localisation : Royaume du Wakanda, Afrique

→ PNJs : Seront définis au lancement de la mission.


Résumé de la mission
Comme vous avez tous pu l'apprendre par la Une du Daily Bugle, T'Challa, Roi du Wakanda, et Ororo Munroe, alias Tornade des X-men, se marient. A cette occasion, une gigantesque fête est organisée ainsi qu'une cérémonie bien évidemment royale. Tous les politiciens alliés, les héros, les amis des mariés venus des quatre coins du monde, ainsi que le peuple wakandais lui-même bien sûr, sont invités et seront présents.

Un seul nom néanmoins ne sera pas de la fête, et pour cause. Depuis que l'équipe du SWORD l'a libéré des Skrulls avec les autres prisonniers, et depuis qu'il a retrouvé les trois quarts de son peuple exterminés et Atlantis réduite en miettes, Namor a disparu de la circulation. Nul ne savait où il était jusqu'alors, à la manière de Daredevil d'ailleurs, et comme lui, c'est en ce jour de bonheur qu'il a choisi de réapparaître. Mais nullement pour apporter un cadeau de mariage, malheureusement. Peu le savent, mais Namor, de par sa physiologie, ne peut demeurer hors de l'eau sur du trop long-terme, car le changement d'oxygénation finit par le rendre littéralement fou et par dérégler la chimie de son organisme. Mais si encore ce n'était que la seule raison, si encore il ne s'agissait pas de bien pire en réalité, de sombres secrets gardés bien des années par les mystérieux Illuminati rejaillissant à la surface parmi les remous du Roi des Océans...

Afin de garder un tant soit peu de suspense, il n'en sera pas dit plus ici quant au déroulement qui suivra, et aux acteurs impliqués. Votre objectif, dans cette mission, est donc d'agir selon votre personnage, ni plus ni moins.

Les "bons" se devront de protéger la population, sauver des vies humaines, tout en tentant de régler la "situation" plus que destructrice qui s'imposera à vous.

Les "méchants", s'il y en a, devront agir en fonction de leurs intérêts personnels bien sûr. Soit aider, soit enfoncer le clou, à vous de voir !




Participants
→ Erik A. Y. Schneider

→ James R. Rhodes

→ Anthony E. Stark

→ Liam Quatermain

→ Alexiel Foster

→ Piotr "Peter" Raspoutine


POUR TOUTE QUESTION, C'EST PAR ICI
COPYRIGHT. Texte © Marvel Legacy
Toute reproduction est formellement interdite.
La Marque Marvel et tout ce qui s'y rapporte ne nous appartient pas,
nous l'utilisons dans un but non lucratif.

© FICHE CRÉÉE PAR LITTLEHARLEEN

Revenir en haut Aller en bas

GameMaster
avatar
Staff
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Messages postés : 791
ϟ Copyright : (C)Ozzy
ϟ Music : METALLICA -- Master of Puppets
ϟ Niveau : Oméga
ϟ Affiliation : Etre Suprême

Carnet de Route
ϟ Disponibilité RP:


MessageSujet: Re: ♠ MISSION N°2 → War Of Kings, Part I   Mer 7 Oct - 22:46


MISSION N°2: WAR OF KINGS, PART I
Meilleurs voeux de mariage



Rp d'introduction



Tambours, trompettes, cornes de brume et autres instruments tonitruants se mêlaient aux acclamations de la foule rassemblée pour l'occasion. Le mariage du Roi du Wakanda, T'Challa, avec la belle X-men Ororo Munroe, avait été l'annonce people la plus retentissante de ces derniers jours, ajoutant à l'allégresse déjà immense d'un monde survivant et pressé de revivre. Et c'était dans cette même optique que le couple avait décidé de franchir le pas, comme la concrétisation d'une promesse qu'ils s'étaient fait durant les heures les plus sombres de l'invasion.

Pour cette occasion historique, tout le gratin international avait été convié et avait bien sûr répondu à l'appel. Présidents, délégations, monarques, princes, représentants d'organisations importantes, sans parler des plus grands héros de la Terre, tous étaient là parmi les invités de marque et la population venue en masse célébrer cet heureux événement.
La fête allait bon train, et la cérémonie ne tarda pas à commencer sur la plus haute cour du Palais, visible de tous. Le shaman fit ses offices, les deux amants se faisant face mains dans la main sous la bénédiction de la Déesse Panthère, vêtus de leurs plus beaux apparats. La parade qui les avait suivis finissait de défiler dans les rues étincelantes de la ville la plus avancée technologiquement au monde. Ce qui n'excluait pas de croiser régulièrement des têtes de Skrulls empalées sur des lances, que les Wakandais avaient tenu à laisser afin de rappeler au monde et à quiconque ce qu'il pouvait en coûter de s'en prendre à leur nation, la plus indomptable de toutes, l'une des rares qui avait tenu tête aux aliens tout au long de l'invasion. Une prouesse qui n'avait pu être celle de tout le monde, et cette réalité allait venir frapper les festivités de plein fouet.



Il y en avait un en particulier, qui observait les festivités de loin, consumé par une rage qui relèguerait Hulk au simple banc de touche. Son peuple était celui qui avait subi de plein fouet la politique d'extermination des Skrulls.
Les Atlantes n'avaient même pas pu bénéficier d'une simple Unification, d'un simple lavage de cerveau comme tous ces milliards d'êtres humains de la surface devenus temporairement esclaves. Non. Ils avaient été empoisonnés, tués dans de longues souffrances, à l'insu du reste de la planète, parmi les premières victimes, celles-là même qui avaient permis d'envahir Utopia ensuite. Peu avaient survécu. Mais ils demeuraient assez pour faire écho à la colère de leur souverain. Et, dans leur propre souffrance d'avoir perdu leurs frères, parents, amis, le suivre jusqu'à leur dernier souffle dans sa folie destructrice.

Parmi les invités profitant de la fête grandiose qui emplissait le Wakanda d'une joie de vivre intarissable, beaucoup se mirent alors à recevoir des appels discrets, des messages. Pour les civils, ce furent des sortes de notifications des réseaux sociaux. Mais voilà, peu consultaient leurs téléphones en cette journée de célébration, et bien souvent les sonneries ou légers bips furent inaudibles pour leurs propriétaires. Pour d'autres invités, ceux occupant des postes stratégiques, politiques, militaires, mais plus encore ceux liés au SHIELD, ce furent des signaux que par chance ils ne purent occulter, étant habitués à être interrompus par des urgences en tout lieu et tout moment. Et heureusement.





Dans toute l'Afrique, des témoignages inondaient le web, signalant le retrait de multiples fleuves, l'assèchement de rivières, comme si l'eau retournait définitivement aux océans. Difficile de croire qu'au large du Wakanda, à moins d'une centaine de kilomètres des côtes, un tsunami d'une taille jamais vue se dirigeait droit sur ses côtes et plus précisément, sur le lieu de fête. Le seul précédent pourtant n'était pas vieux, car le Skrull-Namor avait usé de cette arme contre la Nouvelle-Orléans afin de tenter de noyer la Résistance forte qui y avait pris place (cf. Mission Utopiens durant l'Invasion). Mais voilà, en comparaison avec le véritable Prince des Mers, la Nouvelle-Orléans allait rapidement apparaître comme étant une minuscule goutte d'eau, une pâle copie de la véritable puissance du Seigneur des Océans, celui qui régnait sur plus de 70% de la surface terrestre.

La voix de la Directrice du SHIELD, Maria Hill, avait été la première à retentir dans les oreilles des agents de l'organisation qui se trouvaient sur place, à quelques minutes d'avance sur le reste des réseaux sociaux. « Ultron en approche en renforts, déploiement des Ultronbots et Sentinelles sur les villes côtières, activation du SPEAR, évacuation des civils prioritaire ! Impact estimé dans deux minutes trois secondes ! » aboya Hill en se branchant de force sur la fréquence de tous les héros, des Utopiens aux Vengeurs en passant par les indépendants, mais également les forces de sécurité wakandaises. En à peine quelques minutes, les festivités prirent une tournure bien différente. Seul ce petit nombre d'informés réagit en premier, enfilant uniformes et armures, entamant l'évacuation alors que les trois-quarts des milliers de personnes présentes n'avaient encore aucune idée de ce qui se passait et ne comprirent en rien le mouvement contradictoire que les héros formèrent sans prévenir. Puis vint la panique à la vue lointaine bien terrifiante de cette masse sombre aquatique qui s'approchait à l'horizon.
Alors que le SHIELD percevait sur ses écran les premiers dégâts de villes balayées par les eaux, la Femme Invisible mais également la technologie de défense wakandaise, très en avance, permirent de déployer un champ de force autour de la capitale, à l'instar de ceux utilisés pendant Apocalypse, ou plus récemment, par les Skrulls eux-mêmes.

La vague gigantesque se rapprochait, et son vacarme s'accompagnait par le son du cor de guerre atlante. En haut de la vague, Namor en personne hurlait sa rage aux commandes de son armée. Une armée que l'on pouvait apercevoir à l'intérieur même de la vague, sous la forme de monstres marins mêlés aux guerriers atlantes grouillant de férocité, prêts à déferler sur leurs proies en même temps que la vague. « VOUS OSEZ VOUS REJOUIR ALORS MEME QUE MON PEUPLE A ETE SACRIFIE POUR SAUVER VOS MISERABLES VIES, QU'AUCUN D'ENTRE VOUS N'A DAIGNE LUI VENIR EN AIDE EN RETOUR ! COMMENT OSES-TU TE PROCLAMER ROI QUAND ON SAIT CE QUE TU AS FAIT ! » rugissait Namor à présent audible de tous par une amplification magique. Dans son uniforme de guerre, son trident levé, jamais il n'avait paru aussi furieux, aussi désespéré d'évacuer ce trop-plein d'émotions. Alors que seulement quelques dernières centaines de mètres le séparait de la ville sous champ de force, il brandit son trident droit vers T'Challa. « POURQUOI NE LEUR DIS-TU PAS ! POURQUOI NE DIS-TU PAS A TES PRECIEUX INVITES, A TA PRECIEUSE EPOUSE, QUEL LACHE STRATAGEME TU AS ELABORE POUR EXTERMINER MON PEUPLE A L'INSU DE TOUS ! EN TE SERVANT DE L'INVASION ! » Et sur ces derniers mots, il abattit son trident devant lui.
Alors que chacun s'attendait à l'impact du tsunami sur le bouclier géant, à l'inverse, la vague s'arrêta telle un mur d'eau infini à quelques dizaines de mètres à peine de la bordure de la ville. A la place, d'épaisses tentacules commencèrent à sortir du mur, à fouetter l'air, tandis qu'un rugissement guttural et caverneux se faisait entendre. Il fut si fort que la terre en trembla.
Le Kraken en émergea, aussi grand que les monstres importés par les Skrulls jadis, accompagné de milliers de créatures marines hideuses. « Okay, Iron Man à SHIELD, on va aussi avoir besoin des Gardiens... » « Plus de quatre mille kilomètres de côtes sont concernées par l'attaque et on n'a pas assez de robots pour tout couvrir, je peux pas tout vous envoyer de suite... improvisez le temps qu'on stabilise les zones où l'impact est moins grand ! » informa Hill aux prises avec la gestion de toutes les zones rouges qui apparaissaient sur ses écrans de contrôle sur l'Héliporteur du SHIELD.

Là où tout le monde au Wakanda se crut protégé au moins temporairement par le bouclier, ce fut l'effroi général qui tétanisa les foules en s'apercevant que les monstres et les soldats atlantes purent traverser le champ énergétique comme s'il n'existait pas. Bientôt, la ville fut donc en proie au chaos, envahie par des monstres, la population courant pour fuir. Mais voilà, ceux qui sortirent du champ de force furent happés par les eaux furieuses commandées à l'extérieur par Namor. Evacuer la population, mais par où ? Piégés dedans comme dehors, la situation sembla ainsi plus que complexe pour les héros présents ainsi que pour Black Panther et sa propre armée déjà en action. Si l'urgence impliquait de sauver le plus de monde possible tant des monstres que de la noyade extérieure, des questions furent inévitables : de quoi Namor parlait-il concernant T'Challa ? Plus dangereux encore, comment Namor avait-il pu trouver un moyen de franchir le champ de force à son armée ? Une aide extérieure semblait évidente, encore fallait-il savoir laquelle... Et dans quel but secret.
La Guerre des Rois ne faisait que commencer.


Participants
→ Pour ce premier tour, il s'agit de la mise en place, votre seule contrainte est que vous ne pouvez pas sortir du champ de force/de la ville ou du moins, si vous tentez, vous serez renvoyé dedans par la masse d'eau que Namor commande (magie atlante).

→ Ne pas PNJiser Namor (ou seulement pour dire qu'il reste dehors sur sa vague et bute ceux qui sortent du champ de force, vous pouvez le faire parler etc. mais pas de pnjisation de "grosses actions" pour le moment).

→ Vous êtes libres pour ce premier tour de trouver les solutions tactiques qui vous conviennent pour combattre efficacement l'armée.

→ N'oubliez pas que vous combattez aux côtés des Wakandais, dans la ville la plus avancée du monde technologiquement parlant. Vous pouvez donc imaginer des outils wakandais pour l'évacuation (zones de téléportation d'urgence auprès de villes alliées à l'intérieur du continent, souterrains secrets d'urgence bâtis en Vibranium, etc.).

PNJs : T'Challa (interdiction de le tuer), Tornade, l'armée Wakandaise, la population wakandaise, les invités, un grand nombre de X-men, des agents du SHIELD qui étaient présents pour assurer la sécurité de certains invités, des Vengeurs (sauf Hank Pym, Miss Hulk, Hawkeye et plus généralement ceux de la mission Red Zone), les Quatre Fantastiques, Super-Héros en général (sauf Daredevil).
Liste non-exhaustive, vous pouvez ajouter des PNJs si vous en voyez le besoin (et si vous avez un doute sur l'intégration de l'un d'eux, n'hésitez pas à MP le Staff ).

→ Le GM interviendra au prochain tour pour vous orienter

→ Maximum 2000 mots environ.

→ Vous avez une semaine pour répondre à chaque fois. Si vous ne pouvez pas, signalez-le afin de ne pas bloquer la mission, merci !  

→ Organisez-vous dans le topic flood dédié à cette mission par ici.


POUR TOUTE QUESTION, C'EST PAR ICI
COPYRIGHT. Texte © Marvel Legacy
Toute reproduction est formellement interdite.
La Marque Marvel et tout ce qui s'y rapporte ne nous appartient pas,
nous l'utilisons dans un but non lucratif.

© FICHE CRÉÉE PAR LITTLEHARLEEN

Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar

MessageSujet: Re: ♠ MISSION N°2 → War Of Kings, Part I   Ven 9 Oct - 20:27

Il est des jours où je me demande pourquoi j'ai été choisit par Xavier pour être un X-Men. Mon pouvoir est loin d'être aussi puissant ou efficace que ceux de la plupart de mes compagnons. Je ne peux pas créer des murs de glace, déchaîner la foudre ou même trouver une solution en quelques secondes comme Hank. Je ne suis au final que le « monsieur muscle » de l'équipe, pratique pour cogner sur quelques voyous. Mais sinon ? Lorsque nous sommes confrontés au pire ?

Je ne suis qu'un bloc de métal inutile.

Je ne suis qu'un paysan de Sibérie qui se transforme en métal. Que puis-je faire lorsque la puissance des éléments se déchaînent ? J'ai survécu à la Confrérie. J'ai survécu aux Broods. J'ai même survécu aux Skrulls Des ennemis palpables, tangibles. Là, je ne suis qu'un galet s’apprêtant à se faire engloutir par les vagues.

Je suis totalement impuissant.

Namor à la puissance de l'océan. Il a été mon allié. Je sais ce dont il est capable. Il est en colère, et comme l'océan, sa colère est dévastatrice. La vague qu'il a invoqué détruira la ville comme un château de sable. Et même si par miracle le bouclier tenait, c'est le reste du pays, le reste du continent, qui en paiera le prix.

Et je ne peux rien y faire.




La journée avait pourtant bien commencée. Des lustres que l'on attendait ce mariage. Ororo et Tchalla formaient un joli couple, au point que même Logan n'arrivait pas à faire sa mauvaise tête en voyant notre Tornade se faire voler par ce « joli cœur en combinaison de latex ». Le fait qu'il est dit cette dernière partie au moment où Ororo rentrait dans la pièce, et la « discussion » qui en suivit, y sont cependant sûrement pour quelque chose.
J'avais été placé parmi « les amis proches de la future Reine », entre Kurt et Katya, eux même entre Logan et Hank. La plupart des X-Mens étaient avec nous, sauf Scott, Emma et le Pr Xavier, placé parmi « les hôtes de premier plan », avec d'autres chef d’États et d'organisation mondiales de premier plan. La plupart des étudiants de l’institut qui avaient réussit à convaincre Tornade de les laisser venir étaient avec d'autres parmi « les invités de la Reine ». Je ne demandais, en tout, combien de catégories et de sous catégories d'invités il avait été prévu. Un tel mariage, qui avait un retentissement mondial, entre le chef d'un des États les plus puissants au monde, Vengeur et scientifique de renom, et une déesse africaine des X-Men, devait être un cauchemar à organiser.

Mais Ororo était resplendissante, pleinement heureuse, et rien que pour ça, nous l'étions aussi, quelque soit notre place et notre catégorie.
A coté de Kurt, Logan se gratta la nuque pour la énième fois, râlant contre ce costume qui lui tenait chaud et le grattait. Il affirmait en outre que l'étiquette le piquait par moment. Kurt, très sérieux, lui répondait que c'était impossible, et qu'il s'agissait peut être d'un problème de parasite, tout en utilisant la pointe de sa queue pour griffer le cou du canadien. Katya et Hank se racontaient des souvenirs d'Ororo, et le Fauve avait déjà les larmes aux yeux. Une vraie mère poule au mariage de son enfant. Et moi, j'étais très satisfait. J'avais réussit à me contrôler, et mon costume était intact.

Bref, même si je craignais un peu une attaque de super-vilains, genre un rival de Tchalla ou Magnéto venant perturber les noces d'un sapiens et d'une mutante, la journée était parfaite.

Jusqu'au moment où la voix de Hill résonna dans nos communicateurs d'urgence. Une partie de l'assistance se figea soudain, jusqu'à Tchalla qui se crispa. Le reste de la foule ne se rendit cependant pas compte sur le moment de ce qui se passait. Jusqu'à ce que les Héros se jettent sur leurs armes, délaissant leurs tenus de cérémonies pour les tenues de combats, que les services de sécurités se jetaient, eux, sur les hommes d’États ou d'importance pour les évacuer, et que, enfin, la Vague soit visible.

Mon costume avait explosé à la seconde même où la voix de Hill s'était faite entendre, mon uniforme de Protecteur résistant, lui, à la différence brutale de carrure. Logan déchira son costume avec un soupir de soulagement, imité par un Hank furieux que la cérémonie soit perturbée.

Suivant le mouvement de mes camarades, je courrais, quittant l'esplanade du mariage pour nous rapprocher des bords des boucliers. Namor arrêta la vague devant, fustigeant Tchalla. Je ne compris même pas ce que le Roi des Mers hurlait.

Icerberg se demandait s'il pourrait congeler suffisamment de la vague. Hank était avec les Super-Génies. Logan réfléchissait au moyen le plus rapide d'éventrer Namor.

Et moi je contemplais la Vague. Immense. Inarrêtable, sauf pour son maître. Et dès que le Prince des Mers l'aura décidé, elle s'écrasera sur le champs de force, le broiera, et nous broiera tous avec. Oh, je pourrais survivre, sans doute. Je n'ai pas à respirer sous l'eau, et je suis assez résistant pour encaisser le choc... En théorie. Mais cela ne me venait même pas à l'esprit. Lorsque la vague tomberait, tous le monde allait mourir. C'était un fait, une évidence.

Et je ne pouvais rien faire pour lutter contre.


Alors le Kraken arriva. Sans pouvoir l'expliqué, sa présence me... détendit, légèrement. J'avais maintenant un adversaire physique à combattre, il ne s'agissait plus simplement d'un mur d'eau intangible. Le reste de l'armée des mers apparut à son tour, franchissant le bouclier comme s'il franchissait un rideau de paille. Une cohorte se déferlait sur la ville, prélude au déferlement de la vague qui ne tarderait pas.

Namor était un enfoiré de sadique. Il lançait une armée « physique, permettant aux soldats et aux héros de combattre, leur donnant un espoir, pour mieux les exterminer d'un seul coup.

Autour de moi, les héros s'activèrent. Les soldats d'élites du Wandaka se lançaient contre les Atlantes, tandis que le reste aider la population à fuir... Mais fuir pour où ? Fuir les combats, pour mieux être balayer ensuite ? Il n'y avait aucune porte de sortie viable. Il aurait fallu un téléporteur de masse, et encore...

Nous allions tous y passer.


Je me sentais impuissant. A quoi bon se battre ? A quoi bon lutter ? La fin était inéluctable, et nous ne pouvions rien y faire. Il n'était même pas question d'un faible pourcentage de réussite. Ou d'une mission avec 95% de chances d'échec.

A quoi bon se battre ?


Le mur à quelques mètres de moi explosa, laissant apparaître un monstre marin, qui tenait un jeune enfant par le cou. Le monstre avait une gueule aussi fournie d'une gueule de requin, remplit de dents aiguisées. Sa peau, translucide, était visiblement poisseuse, pendant qu'une queue de batracien battait l'air. Namor avait appelé à lui le pire des fonds marins, ceux qu'il avait jadis refusé d'appeler pour l'aider à se défendre.

Le monstre ouvrit la gueule, poussant un rugissement, et sa langue claqua à quelques centimètres du visage de l'enfant.


Je ne suis qu'un bloc de métal, incapable de lutter contre la puissance des éléments.



L'enfant pleurait sans bruit, le souffle coupé par la poigne du monstre. Celui ci poussa un nouveau rugissement, et sa gueule fondit sur le pauvre gamin.

Mon poing percuta sa mâchoire, lui brisant net sa dentition, mon autre main lui agrippant le poignet à lui broyer les os.


Je ne suis qu'un bloc de métal, incapable de lutter contre la puissance des éléments. Mais j'ai un cœur, et tant qu'il battra, je me battrais pour mes causes, perdues d'avances ou non.

Sous ma poigne, le monstre lâcha sa victime, pour se retourner vers moi. Ses dents repoussaient déjà, et sa langue claqua à quelques centimètres de mon visage. Mon poing s'abattit à nouveau, directement sur son « visage ». La tête du monstre partie vers l'arrière, et mon genoux remonta dans son estomac. Un craquement sinistre se fit entendre, la carapace qui lui couvrait le buste venait de se briser. Un deuxième coup de genou le plia littéralement en deux. Il poussa un hurlement. Douleur ? Appel à l'aide ? Je ne savais pas. Ma main lui saisit l'épaule, la broyant sous ma poigne de fer, comme j'avais déjà broyé son poignet, avant de pivoter sur moi même pour le propulser d'un mouvement ample directement dans le mur du bâtiment proche. Il traversa le mur, disparaissant dans l'ouverture que son corps venait de créer.

Mon regard se porta alors à l'enfant. Il ne devait pas avoir plus de 12 ans. Du sang s'écoulait du coin de sa bouche, et son cou portait encore les stigmates des griffes du monstre. Il avait clairement du mal à respirer.
Des soldats arrivaient déjà. L'un d'eux sortit un appareil médical et commença à ausculter l'enfant. Heureusement que le Wadanka était évolué technologiquement.


« Nous sommes en train d'évacuer les civils, monsieur ! Mais nous avons besoin de temps ! »

Je le regardais, sans comprendre. Les évacuer ? Comment ? Puis l'évidence me sauta au visage. Le Wadanka devait avoir des solutions d'évacuation. Surtout avec Tchalla, qui était du genre paranoïaque, à sa tête.

« Il vous faut du temps ? Bonne nouvelle alors... Les X-Mens ont passé leur vie à gagner du temps avant leur mort... »

Mon appréhension avait finalement disparu alors que je m'élançais dans la ville pour rejoindre les combats. Un espoir était apparu. Mince, mais présent. Et c'était déjà énorme.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar

MessageSujet: Re: ♠ MISSION N°2 → War Of Kings, Part I   Mar 13 Oct - 23:06

« Évidemment que je m'en doutais. Depuis le temps qu'Ororo m'en parlait… Je ne peux pas m'empêcher de les imaginer heureux ! »

Les invités redoublèrent de joie lorsque les dernières demoiselles d'honneur défilèrent devant eux, lançant des regards complices et des pétales de fleur. Puis, ils se dirigèrent peu à peu vers le buffet mis à disposition. Combien était-on ici ? Des centaines ? Des milliers ? L'abondance de la foule empêchait les moins bien lotis de profiter de la totalité du spectacle. Des zones de buffet étaient donc mis à leur disposition, pour qu'ils puissent faire autre chose qu'attendre à l'aveuglette la fin de la cérémonie.

« En revanche, je ne connais pas beaucoup l'étrange personnage qu'elle a maintenant pour mari », lança une jeune demoiselle, affublée de son plus beau tartan, le tout d'un air assez candide. Elle tourna ses yeux brillants, dissymétriques, ses joues enflammées vers son voisin de gauche.  « Excusez-moi - dit l'autre d'une voix très douce qui contrastait avec sa découpure d'athlète blond, en penchant sa coiffure crêpelée, ses yeux à fleur de tête – je n'ai pas entendu votre nom..

- Senna, je..

- Pardonnez-moi encore, Sienna, mais n'avez-vous pas trop froid, avec cet accoutrement-là, ironisa-t-il, si peu adapté aux conditions climatiques du pays de ce bon Tchalla ? Tchalla, un très bon ami d'enfance à moi.. Je peux vous le présenter si vous y tenez », répondit-il non sans une lueur de malice dans le regard.

Liam n'avait jamais eu l'honneur ni même l'occasion de parler à Tchalla. Il connaissait simplement Tornade de vue. A vrai dire, sa présence n'était le résultat d'un concours de circonstances que Liam avait influencées de quelques tours de passe-droit, grâce auxquels il avait obtenu une invitation de façon totalement détournée. Ce qui expliquait son style et son allure un peu relâchés, en tout cas moins élaborés que ceux qu'il avait arboré quelques jours plus tôt à New York, où les festivités d'après-guerre l'avaient conforté dans sa nouvelle célébrité, celle de commandant du Prometheus. La barbe de trois jours, la chevelure un peu rebelle, l'allure finalement assez soignée, Liam se fondait facilement dans cette masse venue assister au mariage, une posture qui contrastait clairement avec celle choisie à New York, où il avait occupé les devants de la scène, avec d'autres héros de la guerre.

A vrai dire, difficile pour lui de présenter une allure impeccablement soignée après les longues heures de marches qu'il avait dans les pattes : il avait mis à profit sa venue sur le continent africain pour s'adonner à de grands treks dans les déserts environnants. Mieux valait aussi ne pas faire d'éclat, avec le statut qui était le sien – invité clandestin. Il savourait donc ces moments d'anonymat pendant lesquels il s'adonnait à la rencontre d'inconnus.

Les conversations commençaient à faire un brouhaha du diable. On riait fort, on s'interpellait. Les verres devant les convives, cinq par personne, tintaient. On se faisait des signes d'un bout à l'autre des groupes, on se portait des toasts individuels, un peu en désordre, tout cela sous un soleil des plus torrides. Alors que ce chahut promettait de durer, l'endroit fut soudainement assombri par une masse des plus imposantes qui se profilait au loin. On parvenait difficilement à distinguer à l'horizon ce qui se rapprochait très rapidement. Liam ne prit conscience du danger que lorsqu'il reçut une alarme du SHIELD, qui était apparemment informé de sa présence au mariage et l'alertait du danger imminent.

Enfin ! Liam rencontrerait celui dont la légende l'avait de beaucoup précédé. Namor et ses Atlantes jouissaient d'une place particulière dans l'imaginaire du jeune commandant. L'océan dénotait une certaine noblesse pour Liam : la mer, cet infini qui ne dit rien, n'explique rien, ne délivre pas de leçon, et qu'il convient pourtant d'écouter. L'impressionnante arrivée du chef Atlante, bien préméditée, acheva ce prélude des hostilités par quelques paroles bien ciblées, suscitant un étrange mélange tout à la fois d’adrénaline, d'admiration et de vigueur chez Liam. A présent distant d'une petite centaine mètre d'eux, Liam comprit rapidement l'importance du danger. Il fallait agir vite, et de manière efficace. Mais comment faire, dans cet accoutrument assez peu propice au combat et relativement peu armé pour le combat ? Il commença par orienter les personnes vers les stations de téléportation les plus proches, ou les endroits les plus sûrs mais ne put s'empêcher de marquer un arrêt lorsqu'il aperçut une première créature assez ignoble sortir du creux de la vague qui s'était encore rapprochée. Une sorte de lézard tentaculaire qui ne redoutait pas la contre-offensive des invités, parmi lesquels l'on comptait évidemment de grands guerriers prêts à combattre, s'avança et projeta Liam d'un coup de lance. Habitué aux alertes et aguerri aux coups inattendus qu'il faut parer vite, Liam reprit possession sur-le-champ de toute sa présence d'esprit. Plusieurs décharges de son arme laser eurent raison du naga, le premier d'une petite série de déchaînés qui sortaient de la vague. Il s'empara de la lance de cet hideux personnage et partit au corps à corps contre les suivants.

Alors qu'il enchaînait tant bien que mal coups sur coups face à des adversaires de plus en plus nombreux, sa connexion radio fut rétablie. Il pouvait maintenant potentiellement joindre les personnes mobilisables pour un plan d'action. " Ici Liam Quater.." Un rugissement assourdissant se fit entendre, laissant présager de l'arrivée d'un nouveau monstre incontrôlable. Son apparition n'augurait de rien de bon pour les civils et les héros pris au dépourvu face à une telle surprise. Le Kraken n'avait pas l'air de vouloir négocier. De toute évidence, avec la tournure que prenaient les événements, les pourparlers avaient de grandes chances de faire long feu.


Revenir en haut Aller en bas

Anthony E. Stark
avatar
Super-Héros
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Messages postés : 4135
ϟ Copyright : (c) Ozzy
ϟ Music : Shoot To Thrill - AC/DC
ϟ Niveau : Surhumain
ϟ Affiliation : Vengeurs, Club des Damnés, Illuminati

Carnet de Route
ϟ Disponibilité RP: Pris


MessageSujet: Re: ♠ MISSION N°2 → War Of Kings, Part I   Mer 28 Oct - 22:06



War of Kings, part I




Depuis que les Skrulls n'étaient plus qu'un mauvais souvenir, j'avais l'impression de faire la fête tous les jours. Chaque seconde au soleil, au grand air, en compagnie des gens qui m'étaient proches comme d'inconnus plein de vie eux aussi, était une éternité d'euphorie après tous ces longs mois passés confinés dans le Hangar. Dire que l'Humanité était passée près de l'extinction était un doux euphémisme, et de fait y avoir échappé se fêtait au centuple pour compenser le traumatisme général. Nous avions enterré nos morts, mais choisi de danser au lieu de les pleurer, pour un hommage à leur sacrifice qui n'avait pas été vain. Steve était vivant, de nouveau guidant le monde en ayant repris sa juste place de leader des Vengeurs. Maria dirigeait le SHIELD, et moi j'étais libre de tous ces fardeaux.
J'étais libre de n'être plus que moi-même, ingénieur audacieux, savant fou, co-leader des Vengeurs, PDG d'une multinationale, et surtout, surtout, j'étais libre d'être enfin avec la femme que j'aimais depuis presque une quinzaine d'années. Ainsi avec elle à mon bras, je savourais les festivités tonitruantes autant que démentielles de l'un des plus importants mariages de l'histoire des royautés mondiales. Même si T'Challa n'était pas l'un de mes plus proches amis, il comptait parmi eux malgré tout, d'une manière particulière, faite d'alliances, de respect, autant que de méfiance. Nous étions Illuminati, nous affrontions dans l'ombre des menaces qu'aucune autre de ces milliers de personnes présentes aujourd'hui ne pouvaient ne serait-ce qu'imaginer. Nous le faisions pour elles. Aujourd'hui, il méritait ce bonheur, aussi ma joie pour lui était-elle sincère.
Nous avions tous besoin de ce genre d'événements porteurs d'espoir après ce que nous avons traversé, et c'était incroyable de voir un tel rassemblement international sous le soleil de feu africain. Malheureusement, la voix de JARVIS retentit dans ma tête, m'informant que les satellites privés de Stark Industries avaient repéré une anomalie océanographique. Voix très vite suivie par la voix de la Directrice du SHIELD, qui acheva tout doute dans mon esprit sur le sujet. J'otai d'un geste ma paire de Raybans que je balançai de côté, mon armure en métal liquide se déployant instantanément autour de moi, Pepper faisant de même avec Rescue.
« Pep'... » « Je sais ce que j'ai à faire Tony, fonce ! » me dit-elle sans attendre, alors que nous décollions en trombe dans des directions différentes. Elle pour protéger les civils et aider à l'évacuation, et moi pour prendre de la hauteur et tenter d'avoir une vue d'ensemble de la situation, en bon stratège.
Au passage, je ne me gênais pas pour virevolter au-dessus de la foule et la débarrasser des premiers monstres marins qui osèrent se pointer, les décanillant à coups de répulseurs ou les saisissant au vol pour les jeter au loin sur leurs congénères. Je ne comprenais pas, et j'étais persuadé que T'Challa non plus, comment Namor était parvenu, ainsi affaibli, isolé, à trouver le moyen d'infiltrer les défenses de la plus puissante nation technologique du monde. Comment avait-il pu trouver la technologie pour faire passer ses monstres à travers le bouclier énergétique ? Bras tendu, je déployai un immense filet en fibres de titane renforcé qui alla prendre au piège une bonne quinzaine de monstres marins, que je soulevai hors du sol en remontant en flèche. Je me mis à tournoyer en l'air pour mieux les balancer avec toute la super-force de mon armure hors du bouclier, côté continent et non côté mer. Je n'allais pas les envoyer dans leur élément naturel. Ainsi au plus haut point juste à la frontière énergétique, j'avisai la situation en scannant à tout va de tous les côtés avec mes capteurs, écoutant toujours les données complémentaires du SHIELD sous la voix doucereuse et pas du tout stressée de Maria en train de gérer tous les autres points africains touchés par le raz-de-marée. Apparemment, il n'y avait qu'ici que la vague s'était figée avant impact... ce qui laissait imaginer déjà le nombre conséquent de victimes et de villes balayées par les eaux. Il fallait à tout prix arrêter Namor. Lui seul détenait le pouvoir sur les océans et ses créatures.

Ni une ni deux, je décodai la fréquence énergétique utilisée par T'Challa pour passer à travers le bouclier et me dresser face au Prince des Océans. En tant qu'Illuminati, j'aurais peut-être une chance de le voir m'écouter. « Namor ! Tout ça est de la pure folie ! Reviens à la ra... » Le rugissement guttural du Kraken noya mes paroles, juste avant de voir tous les signaux de mon armure clignoter de rouge pour signifier des attaques imminentes. J'esquivai avec vivacité l'énorme tentacule qui sortit de l'eau et tenta de m'abattre en vol, ainsi que la seconde, remettant plein gaz pour m'enfuir d'ici. Visiblement, Namor ne voulait pas parler. « Ca m'aurait étonné, mais au moins... j'ai la conscience tranquille... de toute façon tu as toujours été un danger pour cette planète... » maugréai-je dans mon casque ce que beaucoup pensaient tout haut depuis bien des années maintenant. Namor avait toujours été impétueux et incontrôlable, et rien de ce qu'il n'avait pu subir n'excusait ses actes aujourd'hui. Rien hormis la folie pure. Zigzaguant entre les attaques du monstre géant qui avançait déjà sur la ville, je frôlai sa peau écailleuse pour le contourner habilement et tenter d'atteindre Namor, cette fois pour le mettre hors d'état de nuire de manière radicale.
Je balançai à vue de radars plusieurs dizaines de mini torpilles plasmas aériennes qui fusèrent sur lui, pour faire distraction en explosant contre son bouclier personnel et ses gardes autour. Je profitai de la masse de fumée et d'étincelles électriques pour foncer sur lui avec la ferme intention de l'électrocuter, le pulvériser pour ainsi dire en déployant tous les canons derniers cris de mes gants. Mais il les balaya d'un revers de Trident, encaissant comme s'il ne s'agissait que de grains de sable. Alors que cette puissance de tir aurait pu faire reculer Hulk lui-même de plusieurs dizaines de mètres minimum. Tout ce que je venais de réussir était de l'énerver. Invoquant l'eau de sa vague géante, je fus percuté de plein fouet par un bras fait de celle-ci qui me projeta en arrière de manière radicale, me serrant dans un poing aquatique qui me réduisit à l'état de nain face à un géant tout puissant.
J'eus littéralement l'impression de percuter un mur d'adamantium et sentis mon esprit vaciller sous le choc pendant quelques secondes. Je traversai un immeuble wakandais avant de me stabiliser maladroitement dans les airs, à moitié sonné. Okay, intouchable. Pour le moment. Plan B, Tony, réfléchis, comment sauver tous ces gens autrement qu'en neutralisant l'instigateur de ce cataclysme ? Je voletai autour du Kraken qui poursuivait son avancée dans la cité, détruisant tout sur son passage, aidé par les centaines de monstres au sol. Déjà, abattre le plus grand aurait peut-être un impact sur les petits. Qui sait. Repartant dans la bataille, je survolai les combats et aperçus un invité qui ne l'était techniquement pas à la base, Liam Quatermain, Commandant émérite du SWORD, prodige du pilotage et du leadership spatial, roi de l'improvisation interstellaire et sauveur incontesté durant l'invasion à plusieurs reprises. Tout ça malgré le fait qu'il n'était qu'un humain. Le genre de gars que j'admirais, parce que moi aussi, à la base, je n'étais qu'un humain. Seule la volonté nous permettait de faire de grandes choses. Cependant dans une telle situation, armé d'une simple lance atlante, loin de son environnement naturel, il risquait de ne pas faire long feu comme le reste d'entre nous. « Quatermain ! Cent mètres sur votre droite, derrière le bâtiment, il y a un vaisseau wakandais en vibranium. Si Namor est comme un poisson dans l'eau, vous l'êtes aussi quand vous ne touchez plus terre, non ? » l'interpellai-je en passant en rase-motte près de lui, éjectant de mes poings et de plusieurs rayons lasers les ennemis qui le menaçaient.


Puis dans un arc de cercle, tout en vérifiant toujours la position de Pepper sur mes radars et ses signes vitaux pour me rassurer, je repris de l'altitude, à la recherche d'une inspiration, que je trouvai dans le scintillement d'un métal très reconnaissable au sol. Colossus.
Je piquai droit sur lui tout en pulvérisant le plus possible d'ennemis autour de lui afin de me dégager la voie. Puis j'atterris avec fracas, provoquant une onde de choc en abattant mon poing sur le sol volontairement pour expulser les derniers monstres. Je me redressai aussitôt pour venir à la rencontre de Piotr. « Raspoutine ! Si je vous balance à l'intérieur du Kraken avec une bombe de mon cru, vous survivrez ? Parce qu'on a pas le temps de l'abattre à coups de poings vous, moi et tous nos amis... » m'empressai-je de déclarer en lui tendant ma main métallique. La peau du Kraken était bien trop épaisse du fait de sa taille immense pour perdre du temps à tenter de la percer. Et mieux valait combattre les petits que le gros qui en deux pas dévastait trois immeubles et les milliers d'innocents à l'intérieur. Bien sûr, j'aurais pu moi-même aller plonger dans la gorge de la bête avec ma bombe pour le faire, et y survivre. Un peu amoché, mais entier. Sauf que mon armure et mes armures en chemin vers ici étaient plus efficaces pour évacuer des gens, contrairement à lui qui était seul et cloué au sol. Aussi stratégiquement parlant, valait-il mieux l'envoyer lui que moi qui pourrait aider tous les autres en attendant qu'il revienne des abysses stomacaux du Kraken... enfin, s'il acceptait mon idée totalement folle, évidemment. Mais j'avais bon espoir le concernant, je savais que chez les X-men, ils n'en étaient pas à leur coup d'essai concernant les plans improvisés du genre. Après tout, il avait déjà fait ses preuves lors du jour de l'invasion en s'attaquant aux chevilles d'un monstre géant pour préserver le pont de New York.

MESSAGE HORS-JEU:
 


¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤


Mama told me when I was young,
Forget your lust for the rich man's gold
All that you need is in your soul,
You'll find a woman and you'll find love,
Be a simple kind of man, something you love and understand,
Won't you do this for me, son, if you can ?

Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar

MessageSujet: Re: ♠ MISSION N°2 → War Of Kings, Part I   Ven 30 Oct - 10:34


« Que se passe-t-il ? » Un curieux remue-ménage avait pris place au sein du SHIELD. Le personnel s'agitait dans tous les sens, faisant des allers-retours à travers les couloirs, certains d'une marche pressée, et d'autres d'un galop plus déterminé. Quelque chose venait de se produire et pour l'instant je n'étais pas vraiment au courant des dernières informations en date. J'avais à vrai dire passé la plupart de mon temps à travailler sur les modèles de sentinelles pilotables à notre disposition ainsi que les formations et les techniques de combat qui seront appliquées dans l'avenir par ma brigade d'intervention. J'étais alors sorti pour me changer les esprits et par pur coïncidence, cet événement avait eu lieu. Je suivis donc, avec tout mon attirail vital sur le dos, le cheminement de la majorité des agents qui convergeait vers le même point. Des images en directe de ce qui aurait dû être le mariage de l'année apparaissaient alors sur les divers écrans de la salle de contrôle, car en effet, le territoire semblait prise soudainement par l'assaut d'une vague déferlante et visiblement particulièrement hostile, au vu des hideuses créatures qui en sortaient et s'attaquaient aux infrastructures et aux autochtones. C'était du moins ce que l'on arrivait à discerner sur les images obtenues par satellite. Le Wakanda, et les régions africaines alentours, était victime d'un raz-de-marée important, qui emportait avec lui une légion de ce qui apparaissait comme de minuscules points en mouvement sur les cartes satellites, et qui ne voulait donc signifier qu'une seule chose, car pour être visible à ce point-là et malgré la distance non-négligeable liée à la capture d'image ces créatures devaient bien mesurer quelques mètres déjà. J'eus un rictus en pensant que c'était exactement le genre de boulot qu'il me fallait. Plus ils étaient gros, et plus j'avais des chances de pouvoir intervenir. Un agent en combinaison bleue fit alors interruption et me coupa dans mon élan en me fonçant droit dessus au pas de course, me bloquant ainsi alors que j'étais sur le point de repartir vers mon bureau, et tout en tentant de reprendre son souffle, s'époumona à m'annoncer « Agent Rhodes, la directrice Hill mobilise des troupes pour une intervention au Wakanda dans les plus brefs délais. Je suis chargé de vous dire que le S.P.E.A.R doit être prêt au décollage au plus vite. » Je fus rapidement rejoint par certains membres de mon équipe. « Est-ce qu'on en est chef ? » me dit l'un des officiers sous mes ordres avec plein d'excitation -il tapait incessamment du pied- « Faites vos paquetages, on y va. Sur le champ. C'est l'état d'alerte. » les autres crièrent leur joie, tapèrent des mains « Voilà ce que j'attendais, génial, j'ai hâte. » Nous nous dirigeames alors vers notre centre des opérations personnel où je dus me lancer dans un petit discours
« J'aimerais que tout le monde reste concentré. C'est notre vraie première mission en tant S.P.E.A.R, je voudrais  donc la mener à terme, à bien de préférence, et sans retour d'un cercueil ce soir. Suivez mes ordres et mes indications, couvrez les arrières de vos coéquipiers. Pour ceux qui ne seront pas déployés, restez aux aguets, gardez un œil sur les panneaux de contrôle, vous serez en grande partie nos yeux et nos oreilles. » cette fois, en silence, ils acquiescèrent et se lancèrent des regards d’approbation mutuel. Il ne nous fallut, nous étions tous au hangar, où étaient entreposées nos machines de guerre, sur les passerelles à une dizaine de mètres de haut dirigées vers le cockpit qui se situait dans la tête de la sentinelle. La terre trembla quand les cinq sentinelles d'argent décollèrent à leur tour et se suivirent en vol, moi à leur tête avec une sentinelle plus aux couleurs de War Machine. Nous ne mîmes pas bien longtemps avant d'atteindre la zone aérienne du Wakanda, le pays était en proie à une invasion, et les défenses locales avaient beaucoup de mal à se mettre en place, et la facilité déconcertante avec laquelle ils avaient pu agir rester particulièrement étrange. Focalisé par la scène qui se déroulait plus bas, je manquais de peu de percuter un hélicoptère de reporteurs TV qui devait sûrement être là à la base pour couvrir l’événement de l'année. « … Nous sommes en direct du Wakanda où vient de se dérouler une catastrophe sans précédent. On nous indique que la cause du tsunami serait Namor, l'auto-proclamé Seigneur des Sept mers...  »
« Merde ! Débarrassez-moi de ces fichus reporters ! »
« Bien monsieur... Par ordre du SHIELD, veuillez-vous rediriger immédiatement hors du territoire wakandais. » annonça-t-il avec une voix augmentée par haut-parleur tout en pointant sa paume ouverte vers l'appareil.
« Formation en V, je pars en tête, Super 6-2 et Super 6-4 alignez vous sur ma position, nous attaquons les hostiles. Super 6-3, Super 6-5 portez assistance aux autorités locales et menez les civils en zone sécurisée. »
Me plaçant sur les fréquences de l'armure de Tony que je vis de loin virevolter, je voulus lui signaler ma présence et celle de mon équipe d'intervention. « Besoin d'aide ma caille ? Quelqu'un a appelé SOS-ô-la Casse ?! Je croyais que tu partais juste faire la fête pendant une semaine ?! Franchement qu'est-ce que tu deviendrais si tu n'avais pas une babysitter comme moi. » je me posais délicatement de sorte à ne pas créer une nouvelle vague, Super 6-2 en fit de même et commença déjà à casser du poisson « Prends-en de la graine petit !» dis-je en assénant un puissant coup de poing en plein dans la face d'une énorme créature marine visqueuse. La bête s'éffrondra et retourna dans les abysses. J'écrasais de mes énormes bottes quelqu'uns des modèles réduits comme un petit garçon massacrant des fourmis. J'avais déjà affronté des monstres géants suite à l'invasion skrull, ce n'était pas une face de pané qui allait me faire peur.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar

MessageSujet: Re: ♠ MISSION N°2 → War Of Kings, Part I   Lun 23 Nov - 22:43

Namor était vraiment le roi des océans. Même son armée avait le comportement de la mer, chaque vague arrivant inlassablement, venant se fracasser contre notre résistance, nous laissant quelques minutes d’accalmie, avant de revenir plus violemment encore.

De mon coté, j'avançais tant bien que mal, défonçant mâchoires et crânes sur mon passage. Les monstres de Namor étaient de ceux qu'il nous avait dit de nous méfier, lors de nos collaborations. Des monstres de légende, qui n'obéissaient que partiellement au Prince des Sept Mers. Que leur avait-il promit pour assurer leur allégeance ?


Au détour d'une rue, je fus appeler par des cris : plusieurs habitants étaient coincés dans leur maison, et des monstres arrivaient. Une personne âgée ne pouvait se déplacer seule, et les autres repoussaient avec difficulté des monstres.
Je leur fonçais dessus, envoyer voler sans difficulté les horreurs sous marines d'un coup d'épaule. Mais l'une d'elle se mit à produire un son, proche des ultra sons. Le temps que mon poing lui écrase la trachée pour l'empêcher d'alerter ses potes, c'est une marée de monstre qui me fonça dessus.

J'étais littéralement submergé. Mais je devais tenir, ou les civils allaient se faire dévorer. Mes poings frappaient dans un rythme égal, faisant voler un monstre à chaque coup. Ils s'accrochaient à mes bras, à mes jambes, cherchant à me faire basculer. J'étais une tour d'acier. Qui ne pouvait se permettre de céder.

Une horrible bestiole, avec une grosse tête, une gueule qui en couvrait presque tout le bas, des yeux globuleux et un corps ridiculement petit me sauta soudain sur le visage, agitant une lance à peine plus grande que mes tibias. Mon bras droit s'immobilisa sous la pression commune d'un grand nombre des soldats de Namor.


« Пиздец... »

Un rayon laser rouge percuta soudain la « foule », me libérant suffisamment d'espace pour me débarrasser de l’essentiel de mes assaillants. Le truc accroché à mon cou tenta alors de m'enfoncer sa lance dans l'oeil. Elle se brisa sur mon armure intégrale, et ma main se referma sur lui, avant de l'envoyer la tête la première contre le béton, suivi d'un shoot l'envoyant s'encastrer dans un mur.
IronMan débarqua alors, envoyer voler le reste des assaillants dans tous les sens. C'était donc lui qui avait plagié le rayon de Scott... Le leader de la nation mutante serait capable de lui réclamer des droits d'auteurs s'il savait ça.


« Raspoutine ! Si je vous balance à l'intérieur du Kraken avec une bombe de mon cru, vous survivrez ? Parce qu'on a pas le temps de l'abattre à coups de poings vous, moi et tous nos amis... »

Question intéressante. Pourrais je y survivre ? En théorie, oui. Mais en pratique, Stark avait l'habitude de créer des machins de plus en plus dévastateurs. Et la puissance nécessaire pour abattre une telle chose... Il ne me fallu que quelques secondes pour prendre ma décision.

« On verra bien. »

Je lui tendis la main, et je le vis extraire de son armure une sorte de petite balle, à peine plus grosse qu'une balle de base-ball. Je m'en saisis, en songeant que Katya allait véritablement me tuer, cette fois, si je m'en sortais. Et que Logan allait tuer Stark, si je ne m'en sortais pas.
J'échangeais un regard avec l'américain, me demandant s'il était conscient qu'il risquait sa vie tout autant que moi dans cette histoire, puis ferma les yeux pour me calmer, le temps de reprendre forme humaine.


« Quand vous voulez, Kamarad Stark. »

Bien qu'il aurait sûrement été capable de me soulever sous forme métallique, j'estimais qu'il serait plus maniable pour lui de ne pas avoir plusieurs centaines de kilos (et encore, j'étais gentil avec moi) à transporter. Il me souleva au moment où les civils commençaient à partir avec la grand mère vers les zones sûrs.

Il fonça directement sur le monstre, tandis que je gardais les yeux fermés, pour me concentrer. Sauter dans la gueule d'un kraken pour faire exploser une bombe était clairement parmi mes expériences les plus étranges de ma vie... Et pourtant j'en avais vécu des trucs bizarres.
Je rouvris les yeux. Nous foncions droit sur le monstre marin géant. Le job était simple : se faire lâcher, se transformer, plonger droit dans la gueule, et une fois dans l'estomac, activer la bombe. Simple comme bonjour...

Katya va vraiment me tuer. Elle qui me reproche sans cesse de ne pas assez me soucier de ma propre sécurité...

Stark me lança quelques mots. Impossible de savoir lesquels, le vent et le bruit de l'eau et des monstres couvrait le tout. On esquivait les tentacules du Kraken pour se rapprocher.

Le monstre ouvrit la gueule. On était assez proche.


« Larguez moi ! »

Il me lança, droit vers la bête. Mon corps se changeant en métal juste après, et je plongeais, tête la première, les mains jointes sur mon torse, tenant fermement la bombe.

Namor hurla quelque chose en me voyant. Le Kraken rugit. Même pas besoin de lui défoncer des dents, même si la vitesse et mon poids aurait suffit.

La lumière disparut au moment où je pénétrais dans la bête.

On allait bien voir si finalement... Mon pouvoir était utile pour ce genre de situation. Boum ?
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar

MessageSujet: Re: ♠ MISSION N°2 → War Of Kings, Part I   Lun 14 Déc - 0:57


L'entrée en scène de Tony Stark marqua le début de la contre-attaque. Liam fut débarrassé de quelques ennemis, terrassés par les rayons de l'armure d'Iron Man. Stark prenait le commandement des opérations de contre-offensive et orienta Liam vers un vaisseau wakandais. Laissant de côté sa lance atlante, le commandant du Sword piqua un sprint, tout en assommant sommairement à mains nues quelques ennemis qui lui firent obstacle.

Une fois devant le panneau de commandes du vaisseau, dissimulé derrière un bâtiment, Liam réalisa qu'il n'avait juqu'ici jamais touché à ce genre de technologie. Tandis qu'il suivait le déroulement de la mission par liaison radio, le pilote émérite du SWORD s'attela à un test rapide des différentes commandes, conscient que le temps imparti était limité. Il réussit à enclencher les moteurs. Une multitude de points rouges s'affichèrent et des avertissements sonores semblaient vouloir avertir Liam de la dangerosité de la situation.

« Quelqu'un s'y connaît en radio wakandaise ? On travaille toujours mieux en musique. »

Liam sourit. C'était une pratique récurrente chez lui de vouloir détendre l'atmosphère à sa façon. Bref. Le vaisseau de Liam s'élança dans les airs et prit de l'altitude ; à première vue, la plupart des civils avaient été évacués, le restant était pris en charge des agents du SHIELD déjà présents sur le terrain. Mais la situation demeurait hors de contrôle : le flux d'ennemis était intarissable.

Liam concentra ses tirs et ses attaques sur les hordes de guerriers qui avaient gagné du terrain. La technologie wakandaise était particulièrement bien disciplinée et Liam parvenait à se l'approprier sans avoir à lire le mode d'emploi. D'ailleurs peut-être n'y en avait-il pas. En tout cas, aucune trace de boîte à gants dans ce genre d'engin. Une fois ces quelques drones envoyés, Liam redirigea son vaisseau vers la vague, à la suite de Tony Stark qui survolait lui aussi le terrain de combat. Le pilote aperçut au loin la silhouette de Colossus, que Stark élança vers l'affreuse bestiole qui dominait le paysage. Il eut à peine le temps d'apercevoir l'éclat argenté de la silhouette humanoïde du mutant sur laquelle le kraken referma sa gueule.

Un bruit sourd retentit de l'intérieur du monstre et la bête émit une sorte de gémissement plaintif. Liam en profita pour se rapprocher plus encore de la vague, en tâchant d'éviter les tentacules du Kraken qui s'élançaient maintenant à l'aveugle. Liam cibla directement la créature, tentant ainsi de définitivement neutraliser ce qui était manifestement le plus gros de l'artillerie de l'ennemi.

Mais la manœuvre devenait délicate : à proximité de la vague, le vaisseau était de plus en plus instable, à la manière d'un navire abordant une tempête en pleine mer. Surtout, Liam suspectait le champ de force entourant la vague de créer des interférences avec la technologie wakandaise qui commençait à s'affoler de partout. Les avertissements sonores émis par l'interface décuplèrent. Il fallait agir vite. Il jeta un oeil à Namor, dont le regard vitreux trahissait l'effroi. Profitant de l'aubaine et de la surprise ainsi créées, Liam ajusta la portée et la puissance du tir du vaisseau afin de toucher le chef des armées ennemies.

« Je tente une attaque sur Namor. Le champ de force semble plus perméable à cette hauteur. »

Cela étant, une première vague d'hésitation envahit son esprit ; lorsque le moment fatidique fut venu d'enclencher la procédure de tir, un curieux phénomène psychique se produisit. Face à l'urgence, le corps du pilote était comme tétanisé par une force extérieure. Il perdait le contrôle de son esprit, de son corps. Namor usait-il de pouvoirs psychiques insoupçonnés pour le déstabiliser ? La technologie wakandaise y était-elle pour quelque chose ? Toujours est-il que cette paralysie passagère rendit Liam totalement inapte à la maîtrise de l'appareil, qui se heurta à plusieurs reprises contre le puissant champ de force qu'il était parvenu à éviter jusqu'ici.

Liam parvint finalement à se ressaisir et releva la tête vers celui dont les yeux fixaient le vaisseau et dont le visage et les traits exprimaient une colère sans limite. C'est précisément au moment où leurs regards se croisèrent que Liam déclencha d'un geste ferme le tir. Une alarme sonore. Le poing de Liam s'abattit alors à nouveau désespérément sur le bouton permettant d'actionner l'armement. Mais rien ne se passait. La fermeté du geste dénotait la nervosité croissante du personnage. A moins que le mécanisme ne s'enclenche, Liam s'exposait potentiellement à de sévères représailles. Namor n'apprécierait certainement pas ce geste de défiance. Le poing du pilote fit une ultime tentative.

Revenir en haut Aller en bas

GameMaster
avatar
Staff
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Messages postés : 791
ϟ Copyright : (C)Ozzy
ϟ Music : METALLICA -- Master of Puppets
ϟ Niveau : Oméga
ϟ Affiliation : Etre Suprême

Carnet de Route
ϟ Disponibilité RP:


MessageSujet: Re: ♠ MISSION N°2 → War Of Kings, Part I   Lun 4 Jan - 11:04


MISSION N°2: WAR OF KINGS, PART I
Meilleurs voeux de mariage



Rp d'introduction


L'anarchie régnait en maître sur la capitale wakandaise, autant que sur les centaines de kilomètres de côtes en proie aux mêmes ravages causés par le Roi des Océans et de son armée inarrêtable. Pourtant, une grande partie des plus grands héros de la Terre était réunie en ce même lieu pour combattre cet ancien allié qui avait aidé à vaincre les Skrulls lors de la bataille finale, une fois libéré par le SWORD. Cette même armée qui aujourd'hui tuait, dévorait, noyait sans relâche.

« NOOOOOOOOOOOOON ! » rugit furieusement Namor lorsque son bien aimé Kraken rendit son dernier souffle dans une morbide implosion menée à terme par Colossus, jusque dans les entrailles de la bête géante. Brandissant son trident, Namor foudroya littéralement par la magie qui en sortit plusieurs vaisseaux wakandais autour de lui, les transperçant d'une salve à chaque fois sans voir se rapprocher le vaisseau de Liam qui, profitant de la confusion nouvelle et de la rage aveugle de l'atlante, le mit en joue avec courage. Namor, balançant ses éclairs mêlés d'eau, venait d'abaisser sa garde. « Je tente une attaque sur Namor. Le champ de force semble plus perméable à cette hauteur. » Si le commandant du SWORD peina à se stabiliser, il finit par réussir à tirer. Le tir percuta Namor de côté, le propulsant en arrière droit dans sa propre vague. Il y eut des cris de victoire un peu partout malgré la persistance du combat dans la ville. Beaucoup savaient que cela ne suffirait pas à vaincre Namor, mais mieux valait profiter de cet instant de répit. Toute seconde était précieuse pour que les renforts d'Ultron et du SHIELD arrivent.

En réaction à cette attaque contre leur roi, plusieurs monstres marins jaillirent en hurlant de la même vague pour bondir sur le vaisseau de Quatermain, s'y accrochant de leurs griffes qui traversèrent la coque pourtant solide ou s'y collant par leurs ventouses. Le poids commença à faire tanguer le vaisseau et força le vaisseau à s'éloigner de la vague. Mais pas assez pour éviter la suite. « VOUS OSEZ ! » retentit la voix caverneuse de Namor, sans parvenir à voir où il se trouvait. Les tremblements violents laissaient comprendre que sa fureur venait de passer un nouveau seuil. « VOUS OSEZ VOUS DRESSER CONTRE MOI ALORS MEME QUE VOUS MERITEZ CE CHATIMENT ?! » Ce fut comme si un missile venait d'émerger de la vague. Trident en avant, Namor fonça droit sur le vaisseau de Quatermain et le fendit littéralement en deux avec son Trident. Il fallut l'assistance de X-men et de héros pour empêcher la moitié avant du vaisseau de se cracher avec Liam dedans. Dans son élan, Namor alla transpercer littéralement deux des Sentinelles en plein combat de l'unité du Colonel Rhodes, aka War Machine. Hurlant, abattant son trident et ses poings avec acharnement comme une bête furieuse, il éventra le métal en quelques coups et réduisit ces deux robots géants à l'état de ruines sans que l'assistance des autres ne put y changer leur sort. Il força l'évacuation des pilotes et bientôt les carcasses furent envahies par les monstres qui achevèrent de démembrer les Sentinelles. Prenant de l'altitude, Namor revint se "poser" sur le haut de son tsunami figé et menaçant la ville de toute sa hauteur vertigineuse.

« VOUS VENEZ DE SCELLER VOTRE SORT, MISERABLES ! L'OCEAN DONT VOUS AVEZ, TOUS, SI SOUVENT REQUIS LA PROTECTION, SERA DESORMAIS VOTRE TOMBEAU ! » Il pointa soudainement son trident pour désigner l'homme de métal qui venait d'émerger au loin, survivant de l'explosion et de la mort du Kraken, non sans mal. « TOI ! TU ME FAIS LE DOUBLE AFFRONT DE SURVIVRE ! PUISQU'IL EN EST AINSI, COLOSSUS, TU PORTERAS SUR TA CONSCIENCE L'EXTERMINATION DE TA RACE ! QUAND J'EN AURAI FINI ICI, UTOPIA SERA LA PROCHAINE A TOMBER, EN PAIEMENT DE SA TRAHISON A L'EGARD DE MON PEUPLE QUE VOUS AVIEZ DIT AMI ET QUE VOUS AVEZ MENE A LA MORT PAR VOTRE INDIFFERENCE ET VOTRE SOUMISSION AU WAKANDA ! » D'un coup de Trident, il repoussa une énième attaque de plusieurs Vengeurs et X-men qui furent renvoyés à travers des bâtiments en piteux états.
Déjà, la mer se mettait à gronder à des milliers de kilomètres de là, aux alentours d'Utopia. En vérité, les mers et océans des quatre coins du globe s'agitaient, se noircissaient sous l'arrivée cumulée de nuages opaques et terrifiants, annonciateurs d'un sort identique à celui qui se passait sur les côtes africaines. Sa puissance magique semblait sans limite et personne ne parvenait à approcher assez longtemps le Roi pour le neutraliser.



« IMPERIUS REX ! » Brandissant son arme ancestrale, Namor en appela à cette vague restée jusque-là inactive, et qui se mit à grandir plus encore dans une sorte de sursaut. « NON ! NOOOON ! » hurla T'Challa qui dans un dernier élan de désespoir bondit d'immeuble en immeuble, de vaisseaux en vaisseaux pour tenter d'atteindre Namor une dernière fois, toutes griffes dehors. Il n'en eut pas le temps, pas plus que les autres. Il y eut un instant suspendu, figé, où tout sembla s'arrêter, toutes les vies en sursis en même temps que la vague, avant que celle-ci ne s'effondre en avançant droit sur la ville. T'Challa se la prit de pleine face dans son dernier saut.


Les cris retentirent, la peur envahit les citoyens encore présents pour la plupart dans la ville, car l'évacuation bien que générale prenait bien plus de temps que ce qui était offert par le combat d'alors. Ce fut comme un cauchemar. La masse d'eau renversa les immeubles les plus bas et fragiles, envahit les rues telle une entité vivante, ravageant tout ce qui se trouvait sur son passage, les gens courant vainement avant d'être rattrapés par cette mort certaine.



Les héros, le SHIELD, les X-men et soldats wakandais tentèrent de sauver le plus de personnes possibles, mais rien ne pouvait contrer ou égaler la puissance et la rapidité avec laquelle le tsunami avala la ville entière. A ceux qui parvenaient à retrouver la surface, sans finir coincés sous des débris, ils se retrouvaient happés par les monstres marins et noyés ou dévorés. D'autres étaient coincés dans les immeubles. Il y en avait qui parvenaient à remonter à la nage vers des toits d'immeubles ou des objets flottants, terrorisés, en larmes, tendant les bras vers le ciel en appelant à l'aide. Tout le monde fut dépassé. T'Challa avait disparu, l'eau se répandait, personne n'avait de pouvoir assez fort pour vaincre ou neutraliser une force aussi mouvante et insaisissable. Tout semblait perdu. Jusqu'à ce que.

Au milieu du carnage, un essaim de points noirs se manifesta à l'horizon, provenant du nord. Tout le monde crut qu'il s'agissait d'Ultron et de ses Ultronbots, ainsi que des Sentinelles de Trask venus enfin à la rescousse après avoir sauvé le reste des côtes. N'importe qui aurait fait l'affaire, ou presque. La frayeur redoubla en réalisant de qui il s'agissait. « Oh mon dieu, non... c'est Fatalis ! » s'exclama quelqu'un. Déjà que Namor était ingérable, si le Monarque de Latvérie se rajoutait à la fête, tout était définitivement perdu. Les héros n'avaient pas la force pour faire face aux deux fronts. Mais ils se battraient jusqu'au bout, comme toujours, en attendant la venue des vrais renforts du SHIELD.
Contre toute attente, les Fatalibots passèrent au-dessus de la ville sans s'en prendre aux héros ni à leurs alliés. Ils plongèrent vers le sol noyé sous les eaux, se répandant dans les rues pour... secourir les citoyens et les amener à l'abri sur les toits les plus hauts, formant des gardes du corps contre les attaques de créatures.

Bientôt, l'un d'eux émergea en tenant T'Challa par le bras qu'il déposa à moitié suffocant sur un toit. « Je viens en allié. Voici ma proposition. Nul ne maitrise mieux la magie que moi en ce monde, et je connais la magie atlante. Mes Fatalibots peuvent sauver ce qui reste de tes sujets, je peux t'aider à atteindre Namor et à le tuer. » « LACHE-MOI ! » rugit T'Challa en se défaisant de la poigne de Fatalis, alors que Tornade se posait en catastrophe auprès de lui pour le prendre dans ses bras, soulagée de le voir vivant. « NE CROIS-TU PAS QUE JE VOIS CLAIR DANS TON JEU, VICTOR ?! TU PRENDS MON PEUPLE EN OTAGE ! TU AURAIS PU ETRE LA BIEN AVANT ! FOURBE ! HORS DE MON ROYAUME ! »
Le Fatalibots réagit en un quart de seconde et saisit Black Panther à la gorge, profitant de sa faiblesse physique temporaire. « Un ordre de ma part et tes citoyens retombent à l'eau, je disparais, et Namor terminera le travail. Tu le sais comme moi, il a toujours été une menace. » « LACHE-LE ! » L'orage et les éclairs foudroyèrent le toit tout autour d'eux, Tornade vibrant de colère à son tour. Mais le Fatalibots ne broncha pas. Ils étaient légion. Le vrai Fatalis n'était peut-être même pas là. Mourir n'était pas pertinent pour un robot. Il poursuivit. « Il s'en prendra à Utopia puis au reste du monde tant que sa soif de vengeance ne sera pas apaisée, et elle ne le sera jamais. Etes-vous tous prêts à laisser ces millions de vies périr par votre orgueil ? » Les héros continuaient à combattre et à sauver des vies, à évacuer, à occuper Namor tant bien que mal, pendant que les Rois débattaient. Le Fatalibot lâcha T'Challa. « Tes conditions ? » maugréa-t-il après quelques secondes, sachant que le temps était compté pour son peuple qu'il voyait mourir et agoniser tout autour de lui dans les flots déchainés. « Namor doit mourir. Tu devras me verser un tribut de vibranium équivalant à trente pour cent de tes extractions minières annuelles, et enfin... j'exige une rencontre avec Bastet. » « JAMAIS ! » s'insurgea Tornade. « J'accepte, » trancha T'Challa. Tornade tenta de le raisonner, mais rien n'y fit. Les mains furent tendues, puis serrées, le pacte avec le diable, conclu.

« Il faut le séparer de son Trident. » « On a déjà essayé, si c'était pour nous dire ça tu peux repartir, Victor ! » intervint Iron Man entre deux affrontements avec des monstres marins. « Son Trident revient toujours dans sa main quand on le sépare de lui ! » « C'est parce que vous n'entendez rien à la magie. Séparez-les et je me chargerai de faire en sorte qu'il ne revienne pas à lui. Ensuite, il sera dépourvu d'une majorité de sa puissance, et vous pourrez l'atteindre. Je me servirai du Trident pour retirer les eaux de la ville et des côtes africaines. Il faut agir vite où il n'y aura bientôt plus de peuple à sauver. » Le Fatalibot eut un regard appuyé envers T'Challa. Namor devait mourir. Et c'était le Monarque du Wakanda qui allait devoir s'en charger. Par chance, ce ne serait pas la culpabilité qui risquerait de l'étouffer mais plutôt la soif de vengeance. Lui aussi.



INDICATIONS DE JEU
Liam : évidemment tu es libre de décider du "sort" de ton personnage après la contre-attaque de Namor A toi de voir où il atterrit, comment, etc.

Rhodey : même chose pour toi et ton unité, bien que Namor en ait neutralisé deux, tu es libre de choisir si les pilotes ont survécu ou pas T'en fais pas, t'auras de nouveaux robots après, c'est juste que là, la casse est inévitable pour tout le monde

Tous les participants : vous devez désormais composer avec l'alliance avec Fatalis, dont l'armée de robots aide les citoyens. Vous avez pour mission de séparer Namor de son Trident. A vous de voir ensuite en fonction de votre personnage et de ses idéaux, si vous aidez T'Challa à tuer Namor ou si vous allez tenter de l'empêcher de commettre ce crime et chercher seulement à "neutraliser" le Roi atlante.

→ Vous pouvez utiliser comme précédemment tout élément du décor et de l'environnement : les vaisseaux et armes wakandais, les Fatalibots, les citoyens, les PNJs Marvel présents, etc.

→ Ceci est l'avant dernière intervention du GameMaster. La prochaine servira à clore la mission, donc profitez et faites-vous plaisir !

→ N'hésitez pas à poster dans le topic flood associé à la mission si vous avez des questions ou suggestions !



POUR TOUTE QUESTION, C'EST PAR ICI
COPYRIGHT. Texte © Marvel Legacy
Toute reproduction est formellement interdite.
La Marque Marvel et tout ce qui s'y rapporte ne nous appartient pas,
nous l'utilisons dans un but non lucratif.

© FICHE CRÉÉE PAR LITTLEHARLEEN

Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar

MessageSujet: Re: ♠ MISSION N°2 → War Of Kings, Part I   Dim 24 Jan - 18:00


    Ce qui devait être l'un des événements les plus médiatisés de l'année venait de virer au cauchemar marin. En ce jour, le bonheur aurait dû être célébré, ces deux êtres que l'amour avait unis devait scellé leur alliance par le plus grand engagement de leur vie, le choix de partager leur indépendance et leur liberté avec l'autre. Hélas, la joie du mariage serait quelque peu retardée pour le moment, car il se trouvait en cet intrus qui avait fait irruption lors de ces grandioses festivités, et qui s'autoproclamait « Roi des Mers et Océans », avait décidé de rendre ce jour de fête horrifique. Les flots continuaient à parcourir les plaines à vive allure et avec une telle puissance que tout était balayé sur leur passage. Les deux pieds ancrés dans le sol, je sentais la pression qu’exerçait les flots sur la coque de la sentinelle que je tentais tant bien que mal de maintenir stationnaire.

    J'avais conscience qu'à la hauteur où je me trouvais et dans cet habitacle, j'étais à l'abri de tous dangers pour le moment, mais pour ces petits humains au sol, ce n'était pas du tout la même chose. Je craignais que beaucoup eurent été englouti, noyé, coincé sous des décombres et des litres d'eau, ou pire : massacré pas les hommes-poissons de ce dangereux malade. Je considérais en effet qu'il était fou à lier, que rien ne justifiait cet acte que la mégalomanie et l'égocentrisme démesuré de cet énergumène, ce narcissique personnage qui, gratuitement, déversait sa rage incontrôlée et sa jalousie pour le maître des lieux en massacrant ses sujets, femmes et enfants compris. Quel était son problème ?

    Ce n'était pas un héros, ça ne l'avait jamais été, juste un homme à abattre, un homme à écarter le plus loin possible de l'humanité pour qui il n'avait aucune compassion. En cela pouvait se révéler son point faible, il était aveuglé par la colère, et lorsque la fureur le gagnait complètement, il n'avait plus la maîtrise du champ de bataille, il n'était plus attentif au plus insignifiant détail. Je fus alors interpellé par l'un des hommes que j'apercevais à moins de deux mètres de ma position. Il était déjà au prise avec des créatures marines géantes, mais en augmentant la précision du zoom des caméras l'habitacle, je vis clairement la silhouette humaine d'un homme au trident se dirigeait droit vers la sentinelle avec comme support des eaux déchaînées. Le pilote, que je ne connaissais pas personnellement, me fit par de sa crainte de voir soudainement un projectile parti à pleine vitesse vers lui.

    « Bordel ! Il se dirige vers moi ! Il se dirige droit vers moi... ! »
    « Gardez-votre calme Super 6-4 ! Tentez une manœuvre pour esquiver son impact... Super 6-4 ? »
    « ... » je n'entendis qu'un bruit de friture qui ne me rassura guère sur la finalité de l’événement.

    Tout ne fut que chaos. L'espace d'un instant, Namor, lui-même, était passé à l'offensive, en représailles d'une attaque liguée contre sa position et l'élimination de son énorme monstre aux tentacules. Sa contre-attaque fut particulièrement fulgurante et je le vis au loin dépecer une sentinelle, puis une seconde, comme si elles n'étaient que de vulgaires chiffons miteux. Je n'avais plus aucun doute pour le premier touché, ce frère d'armes là n'était hélas plus de ce moment, alors que sa machine tombait dans les eaux recouverts par les armées de Namor qui la démantelaient comme des fourmis ouvrières à la chaîne. Il en fut de même pour la deuxième sentinelle qui disparaissait silencieusement.

    « Merde, je vais m'écraser... » Je fus surpris d'entendre encore la voix de, je scannais la zone au loin pour pouvoir comprendre ce qui se passait et comment ce bougre avait pu survivre à l'assaut. Je fus heureux de constater qu'avec l'impact, la tête de la sentinelle, et donc son passager inclus, avait été arraché du tronc et avait été projeté dans les airs. En revanche, elle décrivait désormais une trajectoire lié à la gravité terrestre, et je savais que bien que résistante, l'état dans lequel se trouvait désormais cette tête ne laisserait pas indemne son équipage après une collision.

    J'utilisais l'intégralité de mes propulseurs pour rejoindre au plus vite la position de Super 6-2 dont je voyais le crâne descendre à pleine vitesse en direction du sol. L'accélération que je provoquais emporta derrière moi les monstres marins qui avaient alors escaladait le métal de ma sentinelle pour rejoindre le cockpit. J’exécutai alors une manœuvre qui rendit ma machine plus qu'humaine alors que je tentais de rattraper mon confrère. En cela, je tendis le bras de mon robot du plus loin que les articulations mécaniques me l'autorisaient et ouvris la main. Avec brio, je pus me saisir de l'objet de convoitise qui tomba à plat dans celle-ci.

    Rapidement, je scannai la tête dont la coque avait cédé par endroit. Une épaisse fumée commencer d'ailleurs à s'en échapper. Je décelais cependant une signature thermique humaine, et les signes vitaux de Il put s'échapper par une ouverture dans le visage et se jeta dans ma paume que je présentais rapidement au cockpit afin qu'il puisse entrer. Les liens, qui me connectaient encore à mon poste de pilotage, se retirèrent dans un cliquetis métallique, afin que je puisse me déplacer librement dans l'habitacle et partir à la rencontre de son nouvel occupant.

    « Prenez ma place soldat. » lui dis-je en lui désignant mon siège. Bien que modifiée pour m'aider à accomplir ma mission dans les meilleures conditions, cette sentinelle particulière pouvait être pilotée par un autre tant que je lui transférais les commandes cybernétiques. « Dès que je serais sorti, décollez vers Super 6-3 et Super 6-5. Terminez d'acheminer les civils en zone neutre et repoussez les éventuels assaillants, mais n'engagez surtout pas les forces ennemis. Faites passer le mot. » « Monsieur... ? » « Je vais régler cette affaire moi-même pour le moment. Restez aux aguets et soyez prêt à intervenir à mon commandement. » « Bien monsieur. » Je me dirigeais vers la sortie à l'arrière du crâne, par là où le survivant était entré. Je redevenais War Machine.

    « QG à Super 6-1. Colonel, nous demandons autorisation de venir en renfort. »
    « Négatif, QG. Nous ne devons pas risquer de perdre une sentinelle de plus au vu des contions actuelles. Restez en standby pour le moment. Terminé. »
    « Bien reçu Super 6-1. » conclut la femme à l'autre bout.

    Je m'envolai à toute berzingue, profitant depuis longtemps d'un vol en armure. J'étais beaucoup plus à l'aise, plus habile et mobile que dans mon gros tas de ferraille. Certes je portais avec moi tout l'attirail du War Machine classique, et même des petites nouveautés qui allaient bien m'être utiles au cours de ce combat, mais l'interface nouvelle qui m'était depuis indispensable offrait une autre expérience de vol. Je n'étais pas comme Tony, je ressentais vraiment ce que je faisais, je sentais l'air me passer dessus -ou plutôt l'inverse à vrai dire-, je sentais le froid glacial de l'atmosphère actuelle. Le temps était déchaîné. Il fallait arrêter ça à tout prix.

    Evènement plus surprenant ? Une arrivée massive de fatalibots en provenance directe de chez monseigneur Victor Von Fatalis. Armada de métal qui contre tout attente effectuait le sauvetage des sujets du Wakanda. Qu'est-ce qui se passait ?

    « Tony ? Tu me reçois ? Je viens de passer en mode War Machine. J'ai demandé le repli de mes hommes, ils restent en attente pour l'assaut final, quand on aura éclater la tête de pané. En revanche je savais pas qu'on jouait main dans la main avec Fatalis. Je suis pas contre un peu d'aide, mais je pense pas que Maria Hill soit d'accord avec ce type de soutien.»

    En y pensant, je n'avais toujours pas eu de nouvelles du SHIELD. J'avais exécuté la procédure normal en cas de crise, mais devais-je écraser tous hostiles ? Il ne me serait pas autorisé de réduire au silence Namor, cela j'en étais convaincu. Ne parlons pas de l'aide surprenante de la Latvérie.

    « C'est quoi le plan ? » demandais-je à Tony.

    Je m'embarquai dans cet essaim d'automates à l’effigie de Docteur Von Fatalis. Avec l'intention de faire mal là où il fallait.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: ♠ MISSION N°2 → War Of Kings, Part I   

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  
 

♠ MISSION N°2 → War Of Kings, Part I

 Page 1 sur 1

 Sujets similaires

+

 Sujets similaires

-
» ♠ MISSION N°2 → War Of Kings, Part I
» COMICS PLACE : la petite émission
» Avis de marché - Paris - Musée Rodin - Mission de restaurateur conseil - conservation préventive
» Onde à bulles, l'émission BD de Radio Campus
» Mission à Montréal (Mission to Montreal)
 
 
 Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
  ♨ MARVEL LEGACY ♨  :: Le Wakanda-