AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

FERMETURE DEFINITIVE DU FORUM
Merci pour ces 6 années d'existence et tous ces superbes moments !


Partagez | 
 

 Si vis pacem, para bellum

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Wanda F. Maximoff
avatar
Super-Héros
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Âge réel : 25
ϟ Messages postés : 668
ϟ Copyright : EXCELSIOR (avatar) + STARFIRE (signature)
ϟ Music : WAR OF HEARTS + ruelle
ϟ Niveau : Surhumain
ϟ Affiliation : Vengeurs & Utopia ; Ex Confrériste.

Carnet de Route
ϟ Disponibilité RP: Pris


MessageSujet: Si vis pacem, para bellum   Ven 9 Oct - 12:16

« qui veut la paix prépare la guerre »
PIOTR ✸ WANDA



    Les dialogues en italique sont parlés en russe.


« C'est pas un peu tôt pour engloutir une pizza ? », demandai-je à Clint, affalé sur le canapé du salon, une part de pizza dans les mains et le reste dans la boîte posée sur ses genoux. « L'est jamais trop tôt pour ça », me répondit-il la bouche pleine, avant de m'inviter à venir m'asseoir à côté de lui d'un geste du menton. Un petit sourire au coin des lèvres, je le rejoignis sur le canapé, avant de faire la grimace lorsqu'il m'offrit une part de son petit-déjeuner. « Merci, mais non merci. À cette heure, ça me donne plus la nausée qu'autre chose... » « Tu sais pas ce qui est bon pour toi. » Je fis la moue. « Je suis à peu près sûre que ce n'est pas une pizza à neuf heures du matin... » Clint me dévisagea avec un air affligé en secouant doucement la tête, avant de reporter son attention sur l'écran plat démesurément grand du salon. « Je rêve ou tu regardes un soap-opéra espagnol... ? » « Ouais bah entre ça, les infos déprimantes ou les dernières rumeurs people... C'est vachement plus sérieux que ça en a l'air. Là tu vois, j'attends de voir si Hernando va découvrir que Carmen l'a trompé avec sa sœur, Elena. » « D'accord... Je fais vraiment de mon mieux pour ne pas te juger, mais j'avoue avoir du mal. » Clint eut un petit rire avant d'afficher un grand sourire, le genre de sourire qui annonçait un commentaire profond...ément stupide. « Ça va hein, Miss America. » Je haussai un sourcil. « Hein ? » « Toi, tu suis pas la presse à scandale... » « J'essaie de préserver mes neurones... Tu devrais faire pareil, ça te ferait du bien. » « Ah ah... Bah figure-toi que c'est ton nouveau petit nom. Miss America. » Je fis la grimace. Je m'étais attendue à ce que ma relation avec Steve termine dans la presse à un moment où à un autre, mais j'avais tout de même conservé un mince espoir – naïf – qu'on nous laisserait en paix. C'était sans compter sur les journaux à scandale et les paparazzis toujours massés à l'extérieur du Manoir. Selon Tony, c'était ce qu'on appelait la "rançon de la gloire"... Autant dire que je m'en serais volontiers passée ; mais difficile d'y couper en étant la petite-amie du héros national, récemment promu sous-directeur du SHIELD. Si Steve était sous les projecteurs, je l'étais également. Je ne pus m'empêcher de me mordre la lèvre nerveusement, en me demandant ce qu'ils pouvaient bien faire de cette nouvelle à Utopia. Quelque chose me disait que les relations entre Scott et Steve n'étaient pas prêtes de s'arranger...

« Moi je trouve ça plutôt classe, Miss America. » J'eus un petit sursaut, avant de me retourner en même temps que Clint, qui manqua de faire tomber le reste de son petit-déjeuner sur le tapis hors du prix du salon. Tandis qu'il grommelait, je me levai pour aller saluer Sam, qui était entré dans la pièce sans que nous ne l'entendions. Tout comme je l'avais fait, il dévisagea la pizza de Clint d'un drôle d'air avant de lever les yeux au ciel. « J'ai jamais dit le contraire. Juste qu'elle devrait suivre un peu plus son actualité personnelle... » Sam secoua la tête. « Non non non non. Non. Crois-moi, Steve et toi feriez mieux de faire comme si la presse et internet n'existaient pas. » J'eus un petit rire en ramenant mes cheveux du même côté, tandis que les deux argumentaient sur l'importance – ou non – de se tenir informé de l'opinion qu'avait le reste du monde sur vous. Plutôt que de prendre parti, je préférai croiser les bras en attendant qu'ils arrivent à un compris, mais compris rapidement que ni l'un ni l'autre ne démordrait de son avis. « Loin de moi l'envie d'interrompre ce passionnant débat, mais Sam et moi, on doit filer. » « Wilson ! T'as rencard avec la copine de ton pote ? Tu devrais avoir honte. » Je levai les yeux au ciel avant de gentiment pousser Sam en dehors de la pièce. « Ne lui réponds pas », soupirai-je alors qu'il affichait un petit air outré, avant de lancer à haute voix « Hey, Barton ! Tu me dois toujours vingt dollars ! » Je haussai un sourcil tandis que nous traversions le hall d'entrée du Manoir, mais préférai changer de sujet plutôt que de poser la question qui me brûlait les lèvres. « Tu sais, tu n'as pas besoin de m'accompagner... J'apprécie le geste, sincèrement, mais ce n'est pas nécessaire. » « Va dire ça à Steve... En cas de problème c'est plutôt à moi de me planquer derrière toi, mais va lui faire comprendre que t'as pas besoin de garde du corps... » Je lui souris en acquiesçant d'un signe de la tête alors qu'il m'ouvrait la porte et fronçai les sourcils lorsque la lumière du soleil m'aveugla brusquement. « Il est parfois un peu vieux jeu... C'est très années quarante, la notion de demoiselle en détresse et de son chevalier servant... Ne lui dis surtout pas que j'ai dit ça. » Sam éclata de rire avant de secouer la tête. « Je serai muet comme une tombe. J'ai pas envie que tu me bottes le cul ! » « Pff ! », fis-je en levai les yeux au ciel, amusée. J'appréciais beaucoup Sam, j'étais parfaitement à l'aise en sa compagnie ; sans doute parce qu'il se comportait normalement avec moi, comme si j'étais seulement et simplement la petite-amie d'un ami. C'était sans doute la raison pour laquelle c'était à lui que Steve avait demandé de m'accompagner.

« Au fait... J'ai accepté de t'accompagner parce que Steve me l'a demandé, mais... On va où, et faire quoi, au juste ? » Je restai songeuse un instant, et ne repris la parole qu'une fois les grilles du Manoir franchies. « Central Park. Je dois... Je dois y rencontrer un représentant d'Utopia parce que j'ai des informations concernant les expériences menées par l'HYDRA sur les mutants à leur confier. Central Park, parce qu'il n'était pas question que je remette les pieds sur cette île. Si j'avais seulement osé émettre cette idée, Pietro et Steve auraient trouvé le moyen de m'enfermer quelque part pour m'en empêcher. » Sam me regarda un instant, avant de mettre les mains dans les poches de son jean. « Ouais... J'ai cru comprendre que la vie à Utopia n'était pas franchement utopique... Surtout pour toi. » Je haussai les épaules avec une désinvolture feinte. Songer à Utopia était encore douloureux, mais je préférais ne rien laisser paraître, surtout ce jour ci. « Peu importe... Ce n'est pas une affaire personnelle, il s'agit de la cause mutante. Les mutants ne sont pas la priorité du SHIELD, ce que je comprends parfaitement. Les X-Men et d'autres ont joué des pieds et des mains pour obtenir et garder le contrôle des affaires mutantes, on ne peut pas reprocher à une organisation comme le SHIELD d'éviter de trop s'en mêler... Après le départ des Skrulls, et la recrudescence de problèmes liés à l'HYDRA et autres organisations terroristes, ils ont d'autres chats à fouetter. Mais je ne travaille pas pour le SHIELD... » Je soupirai longuement, replaçai nerveusement la sangle de mon sac à main sur mon épaule. « Et j'ai beau faire partie des Vengeurs, je suis avant toute chose une mutante... Je ne peux pas rester les bras croisés à ne rien faire alors que je sais que des mutants innocents sont victimes d'atrocités. Ça m'est égal que la moitié des X-Men veulent ma mort, je veux simplement leur faire parvenir les informations que Steve et moi avons récoltées à l'occasion de notre mission en Roumanie. Ils en feront ce qu'ils veulent... Au moins, ils ne pourront pas me reprocher quoi que ce soit. À ce sujet, du moins. » Sam secoua la tête un instant, avant de passer un bras rassurant autour de mes épaules. « Ça m'a l'air sacrément compliqué ces histoires... De ce que j'ai compris, Scott Summers est un con. Rassure-moi, c'est pas lui que tu vas rencontrer aujourd'hui ? » J'eus un petit rire bref, avant de secouer la tête. « Non, non. Je ne suis pas folle au point d'exiger un tête à tête avec lui... J'ai contacté Xavier, il m'a promis d'envoyer quelqu'un de neutre pour me rencontrer. » « Et tu lui fais confiance ? » « Charles n'est pas un menteur... Et il a essayé de m'aider quand j'ai... hm. Mon père lui fait confiance, et je suppose que moi aussi... Et puis, tu es là pour me secourir en cas de pépin, pas vrai ? » « Si Steve demande, on lui dira que oui. » J'acquiesçai une nouvelle fois, cette fois ci sérieusement. Je ne pouvais qu'espérais que cette entrevue se déroulerait sans heurts, sans toutefois pouvoir en avoir la certitude. Je plaçais mes espoirs en Xavier, et surtout ses capacités de juge. Qui que soit le mutant qu'il m'avait envoyé, ce dernier avait certainement eu droit à un bref examen psychologique... Si les choses devaient mal se dérouler, j'en aurais définitivement terminé avec Utopia et les X-Men. Ma patience, ma tolérance et ma bonté avaient toutes les trois leurs limites.

Brusquement sérieuse et silencieuse, je me rendis jusqu'au café principal du parc, situé en bordure du lac artificiel. « Bon, okay... Je te laisse là, les affaires d'Utopia me regardent pas... Mais je reste dans le coin. Si t'as besoin de moi, t'as qu'à... » « Faire exploser quelque chose ? » « Un truc dans ce genre. » Le sourire que j'affichai ensuite trahit ma nervosité, et je m'installai à une table tandis que Sam continuait son chemin. J'avais beau ne pas réellement avoir besoin de sa protection, c'était rassurant de ne pas être seule... Si je n'étais pas venue avec Pietro, c'était pour la simple et bonne raison qu'il était loin d'être aussi patient et indulgent que moi. Et il aurait certainement tenté de me convaincre que c'était une très mauvaise idée que de rencontrer un membre du Conseil, et il m'aurait dit que je ne leur devais rien du tout. Ce qui, au fond, n'était pas faux. Soupirant longuement, je sortis mon téléphone de mon sac et m'empressai de répondre au message de Steve qui me demandait si tout allait bien, avant de commander un thé lorsqu'une serveuse vint prendre ma commande. Et puis il ne me resta plus qu'à attendre. L'attente me sembla durer une éternité, bien qu'il ne s'écoula en réalité que quelques minutes avant qu'une silhouette massive n'apparaisse devant moi. Lentement, je relevai les yeux vers le visage de l'homme qui se tenait devant moi. Piotr. Mes doigts se crispèrent légèrement sur la hanse de ma tasse, avant que je ne me force à me détendre ; me rappelant après quelques efforts de mémoire que Colossus devait être l'un des rares à ne jamais s'être montré hostile en ma présence. Mais il fallait bien admettre que sa taille et sa carrure ne mettaient pas immédiatement à l'aise. « Bonjour, Piotr. Merci d'être venu. » Autant entamer la conversation avec des politesses plutôt que de plonger tête la première dans les atrocités commises sur les membres de notre race. Pour autant, je n'avais pas l'intention de me la jouer hypocrite en lui demandant comment se portait Utopia, et les X-Men par la même occasion. Je pris une profonde inspiration, avant de soupirer doucement. « Je suppose que Charles t'a brièvement expliqué pourquoi je souhaitais rencontrer un représentant officiel d'Utopia. » Je sortis de ma poche une clé USB, que je fis glisser jusqu'à son côté de la table. « Le SHIELD a consenti à me faire une copie du dossier concernant les... expérimentations de l'HYDRA. Je ne l'ai pas lu, ce que j'ai vu de mes propres yeux m'a suffi. » Je m'adossai complètement contre ma chaise, mais restai tendue ; mon langage corporel trahissait ma nervosité. Un petit coup d’œil par dessus mon épaule me suffit à apercevoir Sam, qui me fit un discret signe de la main. « Je ne me permettrais pas de vous donner quelque conseil que ce soit, mais... si j'étais à votre place, je prendrais la menace que représente l'HYDRA très au sérieux. Ils ont des Sentinelles détournées... J'ai personnellement fait les frais de leurs premiers tests. » Ce que je sous-entendais était limpide. J'étais techniquement une mutante de niveau oméga, et la Sentinelle m'avait littéralement mise à genoux. « L'HYDRA manigance quelque chose, et les mutants sont parmi les premières victimes de leur nouveau plan machiavélique. Je voulais juste que vous le sachiez. »


Dernière édition par Wanda F. Maximoff le Sam 30 Avr - 21:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar

MessageSujet: Re: Si vis pacem, para bellum   Jeu 22 Oct - 18:31

Lentement, je regardais tour à tour les visages des Nouveaux Mutants, qui me faisaient de grands sourires. Ils avaient tous été amis avec Illyana, et une partie de l'affection portée à la sœur défunte se tournait naturellement vers le grand frère. Et de mon coté, j'avouais les trouver très sympathique. Mais le fait qu'ils me suivent depuis maintenant quinze minutes avait de quoi m'étonner.

« Sam... tu m'expliques ce que vous trafiquez, tous les cinq ? »

Le jeune américain me regarda avec un air de totale surprise.

« Ben... On vient avec vous ! »

Je le fixais, perplexe. Venir avec moi ?

« Pourquoi faire ? »

« Assurer votre sécurité, pardi ! »

Bon, là c'était sûr, il y avait un truc qui clochait là.

« Sam, vous êtes très gentils, tous les cinq, mais je vais juste rencontrer une... heu... »

Tiens, c'est vrai ça, ça. Comment je devais la qualifier ? Une amie ? Pas vraiment, on ne s'est jamais vraiment parlé... Une alliée ? Si j'en croyais Emma, c'était loin d'être le cas. Mais si je commençais à croire Emma...

« Une alliée. Donc je ne crains rien. Et puis même si j'étais attaqué, je peux me défendre tout seul, tu sais. »

Les pauvres gosses semblaient encore plus étonnés que moi de ma réaction.

« Mais... C'est Cyclope qui nous a donné l'ordre de... »

« Bohze Moï... »

          _______________________

D'un pas rapide, j'arrivais au bureau de Scott. Il allait finir par me rendre dingue, avec cette histoire. Sans frapper, j'entrais, le dérangeant dans sa conversation avec Psylocke. J'échangeais un sourire avec Betty, puis lançait les « hostilités ».

« Scott, peux tu m'expliquer pourquoi j'ai Gunthrie et sa bande qui veulent venir avec moi rencontrer Miz Maximoff ? »

« Hmm... Je devrais peut être vous laisser, non ? »

« Deux minutes, Betty. Peter... C'est juste que tant qu'on ne connait pas exactement ses motivations... »

« Scott, elle a rejoint les Vengeurs. Tu ne penses quand même pas que les Vengeurs nous tendraient un piège ? »

« ... »

« D'accord. Tu crois que les Vengeurs pourraient nous tendre un piège. »

« Je dois vraiment rester là, moi ? »

« Peter, tu m'aurais posé la question il y a quelques mois, je t'aurais dit non. Depuis, Stark s'est monté une armée de Super-Humains, et le SHIELD à ses propres Sentinelles. »

« Tu réalises, j'espère, que si les Vengeurs décident de m'éliminer, ce n'est pas la présence de cinq jeunes qui changera la donne ? »

« Surtout que votre Miss Maximoff est capable d'atomiser l'ensemble des Mutants à elle seule, messiers. »

Et voilà qu'Emma s'en mêlait. Elle rentra dans le bureau, avec sa démarche royale habituelle, se pencha au dessus du bureau pour embrasser son homme, et laissa tomber devant lui une pile de journaux.

« Notre chère fifille à Magnéto, non contente d'avoir manqué de rayer de la surface tout Utopia, s'est trouvé un nouveau protecteur pour pallier à l'incompétence de son attardé de frangin. J'ai le privilège de vous annoncer que la Sorcière Rouge fricote avec Captain América. »


« Noooooooon ? »

Scott prit l'un des journaux, pendant que je haussais les épaules.

« Si si. Ils l'ont même rebaptisée « Miss América » »

« Et bien... C'est plutôt une bonne nouvelle. Rogers est populaire, le fait qu'il fréquente une Mutante ne peut que nous être bénéfique. »

« Bien sûr mon chéri. Une Mutante totalement cinglée qui peut anéantir jusqu'à la notion même d'être vivant pour une contrariété. On va bien rigoler le jour où Mr Perfect la fera cocue avec une coéquipière. »

« On pourrait peut être en revenir au sujet initial... ? »

« Je crains surtout que Magnéto ne prennent que très mal la nouvelle... Et une attaque du plus grand terroriste Mutant directement sur le Manoir des Vengeurs, ça ne peut que nous porter préjudice... »

« Il ne manquerait plus qu'elle tombe enceinte. »

« Elle reste dangereuse, de toute façon. Mais il est vrai que des chocs émotionnels ou une chimie interne déréglée ne peut la rendre que plus imprévisible. Wanda Maximoff reste une Mutante très puissante, et sa psychée est fragile. »

« Tu veux dire qu'elle est totalement cinglée, mon chéri ? Au moment où Papa Magnéto et le gendre idéal vont s'entre-tuer... On peut dire adieu à notre chère planète. »

« Peut être que l'on devrait prévoir un... »

« ASSEZ! »

Je venais de pulvériser le bureau de Scott d'une grande claque des deux mains. Je n'aimais pas avoir à me servir de mon pouvoir de cette façon, mais au moins j'avais calmé les deux autres.

« Je vais voir Wanda comme le Professeur m'a demandé, point. Je me fiche d'avec qui elle entretien une relation ou si vous la considérez comme mentalement instable ! Et je ne veux pas d'escorte ! »

« Peter, calme toi ! Tu ne veux pas que l'équipe de Guthrie vienne, ok. Mais je ne veux pas que tu y ailles seul. On peut demander à Warren, Logan, Gambit, Warpath et les autres de t'accompagner. »

« Scott. Si je vous crois tous les deux, le fait que j'y aille seul ou avec la moitié de l'île n'y changera rien. De plus ! -je haussais le ton en le voyant sur le point de me répondre- Il s'agit d'une rencontre amicale, suite à une demande qu'elle a adressée au Professeur. Je n'irais donc pas la voir avec une armée de « garde du corps ». Je suis assez grand pour me débrouiller tout seul ! »

Scott me fixa à travers ses lunettes, Emma me regarda avec un sourire ironique, et je m’apprêtais à sortir lorsque Psylocke lança.

« Je pourrais peut être t'accompagner, Peter ? Je serais plus discrète qu'un groupe de gros bras, et si Magnéto – ou les Vengeurs- venait à attaquer, je pourrais te couvrir. En plus, j'ai des courses à faire en ville. »

Scott se détendit légèrement, et je haussais les épaules, Betty avait au moins l'avantage d'être de bonne compagnie, et elle me laissera dessiner en paix.

   _________________________

« Au fait ? On va où ? Et pourquoi ? »

La voiture qui nous menait à Central Park était bloquée dans les embouteillages. Un avantage de plus à vivre à Utopia, on n'avait pas ce problème de trafic encombrés à toutes les heures de la journée.

« Wanda Maximoff a contactée le Professeur Xavier pour lui demander une rencontre. Elle a apparemment des informations importantes pour l'avenir. »

« Et pourquoi Scott et Emma en faisait autant pour une simple rencontre avec une Avengers ? Nous sommes globalement en bons termes avec eux, non ? »

« J'aimerais te dire que c'est le passé de terroriste de la Sorcière Rouge qui les dérange... Mais venant de Frost, se serait... Comment dit on déjà ? L'hôpital qui se moque de la bonté ? »

« L’hôpital qui se fout de la charité, oui, en effet. »

« Apparemment, le séjour de Wanda sur l'île ne s'est pas bien passée. Elle a des pouvoirs énormes, qu'elle n'arrive pas toujours à contrôler. Et si j'en crois Scott, elle a manquée d’anéantir la planète entière lors d'une crise. »

« Grands pouvoirs et grande instabilité mentale ? Je vois le genre. »

« En même temps, elle est la fille de Magnéto, et elle est une mutante. Elle a connu plus de tragédie que la majorité des gens. Tous les Super-Héros sont... mentalement instable, non ? »

Je souris en lançant cette phrase, que j'essayais de faire passer pour une boutade, mais le regard éloquent de Betsy me prouva qu'elle n'en était pas dupe. Rien que chez les X-Mens, nous avions tous des tragédies cachées, et pour ma part, j'étais satisfait que mon pouvoir ne puisse pas rayer une ville entière. Les ravages que j'avais déjà causés lors de mes pertes de contrôles me suffisaient déjà amplement.
Alors Wanda Maximoff ? Une mutante gitane, fille du plus grand terroriste Mutant, aux pouvoirs tellement puissants et grands que le contrôle était une bataille constante ? La seule autre mutante que je connaissais dans ce cas, Jean, avait l'avantage d'être choyée et aimée par ses proches. Mais Wanda... J'espérais vraiment que les Vengeurs seraient capables de lui offrir ce dont elle avait besoin. Non par risque de tous voir exploser, mais... Parce que je ne savais que trop ce que c'était que de n'avoir aucune attaches viables.

Et une idée ne pouvait me quitter. J'aurais eut ces pouvoirs en découvrant... en retournant en Sibérie...


Quand nous arrivâmes enfin à Central Park, nous étions un peu en retard. En approchant du lieu du rendez vous, Psylocke s'arrêta.


« Tu veux que je fasse un scan de la zone pour vérifier qu'il n'y a pas de piège ? »

« Pas besoin. Je ne vois pas Captain América me tendre une embuscade aux milieux de civils, surtout avec une demande de rendez vous. Et si j'ai tord, tu déclencherais des alertes et ils attaqueraient, non ? »

« Bien... Je vais rester dans le coin, écoute. Et si tu as besoin de moi... »

« J'explose un truc pour attirer ton attention ? »

« Un truc du genre, oui. »

Je lui rendis son sourire, et me dirigeais vers le café, mon carnet à croquis dans une main, habillé avec une tenue de ville. Autant éviter d'attirer l'attention.

Je repérais rapidement la table où mon rendez vous était installée, et me dirigeais vers elle. Elle leva la tête, et je lui souris. Elle était... moins pâle que dans mon souvenir. Mais toujours aussi petite et menue, presque autant que Katya. Et tout en m’asseyant, je me rappelais une nouvelle fois que c'était ce petit bout de femme qui avait causé tant de tapage le matin même dans le bureau de Scott. Si je ne savais pas qu'elle était capable d'atomiser le café d'un revers de la main, j'en aurais presque souris.


« Bonjour, Piotr. Merci d'être venu. »

Je souris, et répondu moi aussi en russe. Je déposais doucement mon carnet sur la table, jouant simplement de mon crayon à papier.

« Je t'en pris, Wanda. »

La réponse était courte mais en même temps... Je ne me voyais pas lui demander des nouvelles des Vengeurs, et encore moins de son père... Les politesses risquait d'être de courtes durées.
Puis, tout en m'expliquant comment elle avait récupéré les informations, elle me tendit une clé que je glissais immédiatement dans une poche intérieur de ma veste entrouverte. Inutile de prendre le risque d'un pickpocket. Je repris alors ma posture, qui se voulait détendue et calme. Je la sentais nerveuse. Les heures passées à observer des modèles pour mes dessins et peintures m'avait apprit à discerner les expressions corporelles. Je n'étais pas un expert, mais elle ne faisait pas beaucoup d'effort pour le dissimuler. Ou alors elle était encore plus paniquée, et je faisais mon possible pour la calmer. Mais en même temps, je la comprenais. Son départ d'Utopia avait été explosif, et vu la longue dispute entre Xavier, Emma et Scott, je me doutais que cela ne s'était pas limité à « elle a tentée de nous tuer, on l'a calmée et elle est partie ».

Maintenant, je me demandais quelle nouveauté avait pondue l'HYDRA. En temps normal, c'était plutôt les attributions du SHIELD, et ils étaient... possessifs sur la question. Moi même, je n'avais pas dût les affronter plus de cinq ou six fois... Un peu plus souvent que le SHIELD n'a protégé des Mutants, quoi. Alors pourquoi ? Pourquoi cette fois étais ce différent ?


« Ils ont des Sentinelles détournées... J'ai personnellement fait les frais de leurs premiers tests. »

« Bohze Moi ! »

Bon, j'avoue, je venais de sursauter et m'exclamer un peu fort. Des clients voisins me jetèrent un drôle de regard avant de revenir à leur conversation, pendant que mes doigts s'étaient crispés sur le crayon. Dieu merci, je ne m'étais pas transformé.

« L'HYDRA manigance quelque chose, et les mutants sont parmi les premières victimes de leur nouveau plan machiavélique. Je voulais juste que vous le sachiez. »


« Une fois de plus... Il avait raison... »

Qui, il ? Scott ? Logan ? Ou Magnéto ? Tous les Mutants l'avaient sentis lorsque fut annoncer que des Sentinelles allaient encore être créée. Machinalement, ma main commença à dessiner la tête de l'une des premières sentinelles créées, dans des gestes automatiques et crispés. Combien de Mutants allaient encore périr ? Trop. Toujours trop.

« On l'avait dit... Mais on ne nous écoute jamais. »

L'amertûme transpirait dans ma voix, et en même temps je savais que j'étais de mauvaise foi. Qui blâmer ? Trask ? Ou ceux qui l'ont laissés faire ? Stark ? Hill ? Bah, c'était inutile. Sans les Sentinelles, nous serions tous mort, et c'était un fait.

Mais l'autre fait, c'est que les Mutants allaient encore mourir. Mais peut être que cette fois, les Vengeurs et le SHIELD interviendra... Après tout, l'HYDRA est de leur responsabilité...

« Comment ? Comment ont ils fait pour mettre la main sur ces machines ? Je croyais que le projet avait été sécurisé ? »

J'essayais de rendre ma voix le moins sec et brutal possible. Puis, réalisant soudain qu'elle venait de dire qu'elle avait été confrontée à elles, l'inquiétude prit le dessus.

« Et toi ? Ça va ? Tu as put t'en sortir indemne ? »
Revenir en haut Aller en bas

Wanda F. Maximoff
avatar
Super-Héros
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Âge réel : 25
ϟ Messages postés : 668
ϟ Copyright : EXCELSIOR (avatar) + STARFIRE (signature)
ϟ Music : WAR OF HEARTS + ruelle
ϟ Niveau : Surhumain
ϟ Affiliation : Vengeurs & Utopia ; Ex Confrériste.

Carnet de Route
ϟ Disponibilité RP: Pris


MessageSujet: Re: Si vis pacem, para bellum   Lun 2 Nov - 1:24

« qui veut la paix prépare la guerre »
PIOTR ✸ WANDA


UNDERCO
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Si vis pacem, para bellum   

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  
 

Si vis pacem, para bellum

 Page 1 sur 1

 Sujets similaires

+

 Sujets similaires

-
» Si vis pacem para bellum ...
» je me presente je m'appelle christine
» Para US Easy Co (mise en peinture)
» Equipements Para
» buste para 101eme
 
 
 Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
  ♨ MARVEL LEGACY ♨  :: Central Park-