AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

FERMETURE DEFINITIVE DU FORUM
Merci pour ces 6 années d'existence et tous ces superbes moments !


Partagez | 
 

  you just might be in the best position to see the sun shine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité
avatar

MessageSujet: you just might be in the best position to see the sun shine   Lun 30 Mai - 14:28


you just might be in the best position to see the sun shine


Je passais les portes du QG de la résistance en soupirant de lassitude, bien loin des cris de joie du reste de mon équipe. Ils étaient plus qu'heureux d'arriver ici et c'était un peu difficile d'y échapper. Mais je pus m'empêcher de sourire devant leur réaction et avec un certain plaisir aussi de me trouver ici. Depuis quelques jours qu'on savait qu'il y avait ce QG, c'était un peu l'euphorie. Ils avaient l'impression que ça y été, que la galère touchait à sa fin. Oui on serait à l'abri des sentinelles et autres Ultronbot. Oui on pourrait dormir dans un vrai lit avec un toit sur notre tête. Oui on pourrait se doucher, et bon dieu qu'est-ce que j'étais heureuse de pouvoir me doucher ! Rien qu'à cette idée, mon sourire s'agrandit. Mais j'en étais pas à ma première résistance ou pseudo apocalypse et je savais qu'on aurait encore pas mal de pain sur la planche et ça voulait pas non plus dire que le QG était définitivement protégé. Mais bon, je me laissais aller un peu, laissant la tension de mes épaules s'envolaient alors qu'on rejoignait d'autres mutants qui avaient réussi à arriver jusqu'ici également. Fatiguée, exténuée même parce que nous avions forcer le rythme pour rejoindre le plus vite possible le QG depuis que nous l'avions localisé, je laissais mon esprit vagabonder, relâchant mes pouvoirs. Et tout d'un coup, ce ne fut plus lesquels esprit présents dans la pièce que je sentis mais tout ceux qui se trouvait dans le QG. Chaque humain, surhumain ou même mutant. Je les entendais rire dans ma tête, je les sentais heureux, fatigués et aussi malheureux pour une partie d'entre eux. Je sentais même les mouches, les fourmis et autres insectes présents dans le QG et aux alentours. Rejoignant mon petit groupe, je m'approchais de Kurt et me mettais sur la pointe des pieds. J'ai jamais été aussi contente d'avoir tant de boucans dans ma tête. Je l'entendis rire, sans trop savoir si c'est seulement dans ma tête ou aussi à l'extérieur. Il faut dire que je suis fatiguée et que donc je n'essaye pas spécialement de me concentrer pour faire ce genre de distinction. J'ai juste envie d'une bonne et longue nuit de sommeil. D'une bonen douche aussi. Venez, vous pourrez nous raconter tout ça au tour d'un repas. Je dois avouer que la proposition est plus que tentante. Pendant un instant, j'hésite à suivre mon groupe, habituée depuis quelques mois à être toujours avec eux, puis je renonce. Si ça gêne pas, je crois que je vais directement profiter d'une de ces chambres dont ça parlait tout à l'heure. Je souris doucement alors qu'on me souhaite bonne nuit. Je suis même pas sure qu'il fasse nuit pour tout dire. Mais je m'en moque un peu tant qu'on me laisse dormir mon quota d'heure. De toute façon, avec ce genre de vie que je mène, on apprend assez vite à dormir quand l'occasion se présente. Je retiens les indications puis me dirige à travers les couloirs, agréablement calme même si je peux ignorer le bruit dans ma tête, jusqu'à la chambre où je dormirais. Je poussais la porte et, après m'être débarrasser de mes chaussures, je me laissais tomber sur le matelas. Le sommeil ne mit pas bien longtemps à me trouver.

----


Je me redressais brusquement en me demandant où j'étais. J'ouvris les yeux sur le qui-vive, cherchant instinctivement une arme avant de voir que... j'étais dans une pièce et visiblement attaquée par personne. Je soupirais en m'asseyant plus correctement dans mon lit. Les derniers temps avaient peut être été éprouvant. Mais nous étions au QG maintenant, je risquais rien dans mon lit. Dire que je risquais rien tout court non mais dans mon lit clairement. Je me levais, bien plus reposée qu'avant de venir me coucher. Je remarquais qu'on avait ramené mes affaires dans la pièce et je souris avant de me changer pour mettre des vêtements propres. Je quittais la chambre avec en tête le but de trouver quelque chose à grignoter. Ils avaient bien parlé d'une cantine avant que j'ai le dormir ? En tout cas, une chose était sure : ils avaient parlé de nourriture donc il devrait au moins y avoir une cuisine quelque part. De toute façon, j'imaginais mal les Vengeurs prévoir un QG sans prévoir de moyen de se restaurer. Je me demande ce que ça manger un Hulk... ça doit pas être évident à nourrir pendant une situation comme celle-ci. Distraite par ce genre de réflexion, je déambulais dans les couloirs jusqu'à sentir une odeur de nourriture, une odeur de pain. Guidée par mon estomac je me rapprochais de l'odeur. Petit à petit, je sentis de plus en plus d'esprit, regroupé dans la même pièce. J'avais définitivement trouvé la cantine. Je poussais la porte en souriant. Comme je m'y attendais, je trouvais Kurt dans la pièce, assis sur une table, en train de rire. En quelques pas, je le rejoins ainsi que les personnes avec qui ils se trouvaient. Ton ventre se réveille Fraülin ? Je te le fais pas dire! J'attrapais une pomme ainsi qu'un petit pain en prenant place avec eux. Restant silencieuse au début, j'écoutais ce qu'ils disaient. Sans étonnement la conversation tournait au tour des connaissances de chacun des situations des absents. Je grimaçais en écoutant petit à petit. Après tout, le QG n'était pas là depuis très longtemps. Nous même venions juste de le trouver. Les moyens de communications n'étaient pas tout à fait les mêmes que d'habitude vu que le téléphone portable était hors de l'équation. Mais ça ne restait pas rassurant de savoir qu'il y avait au tant de monde dont on n'avait aucune nouvelles. Des nouvelles du Professeur X? Je vis des épaules se hausser. Réponse négative donc. Je me serais bien inquiéter des autres x-men mais je craignais d'entendre les réponses. T'as plus de chance de le trouver que moi. Je levais yeux au ciel tout en admettant mentalement que Kurt n'avait pas tort. Si bien que je le laissais à leur discussion, fermer les yeux et tendais mon esprit à nouveau dans le but de finir par trouver l'un de nos proches.

Je dus d'abord ignorer les esprits qui m'entouraient. J'étais en train de m'éloigner, mentalement seulement, de la base quand une légère sensation me retient. J'ouvris les yeux, mâchonnant mon bout de pain. Non, personne ne m'avait parlé. Personne n'était rentré dans la pièce. Et il semblerait qu'on ne soit pas non plus sous attaque. Je repartais dans mon monde mental à nouveau, cherchant ce qui m'avait fait tiqué. Je ne mis que peu de temps à trouver. Je sentis l'esprit en tendant mon esprit à nouveau, étonnée qu'il ne me soit pas sauté aux yeux dès la première fois. Je le touchais à peine. Wanda? Je n'attendis pas de réponse, certaine de moi. Wanda était ici. Elle faisait partie de ces personnes que j'aurais reconnu entre mille, n'ayant même pas besoin d'effleurer leur esprit pour le sentir. Non seulement parce qu'elle dégageait une aura mentale de magie particulière mais également parce que j'étais habituée à communiquer avec elle. J'étais habituée à utiliser mes pouvoirs en sa présence puisqu'elle avait un jour décidé de m'aider à maîtriser les miens. Je sautais sur mes pieds. Rachel? Je reviens. Je risque pas d'aller loin. Emportant mon maigre repas avec moi, je partis dans les couloirs. Bien reposée après ma sieste ou pseudo nuit, je lévitais au dessus du sol, appréciant la sensation énormément. La fatigue était telle, et le sommeil peu réparateur, à l'extérieur, que je me résignais à éviter de le faire. Je trouvais mon chemin beaucoup plus facilement que dans le sens inverse, guidée par une sorte de carte mentale qui m'indiquait comment trouver Wanda. Je finis par passer une pièce et repérait sa chevelure bien qu'elle me tournait le dos. Wanda! Je parcourrais les quelques mètres qui me séparaient d'elle, résistant à l'envie de la serrer dans mes bras tant j'étais soulagée de la revoir. Je ne pouvais par contre m'empêcher de sourire énormément. Je restais tout de même surprise quand je la vis se retourner et que je remarquais quelques changements depuis la dernière fois que je l'avais vu : un ventre ne pouvant signifier qu'une seule chose et ce n'était pas qu'elle s'était laissé aller. Oooh ! Félicitations. Je regardais son ventre, tentant de deviner de combien de semaines elle était enceinte mais... bon, j'étais nulle à ce jeu là avouons-le. Je pus m'empêcher de penser qu'elle avait bien choisi son moment pour attendre des enfants. Ou plutôt que Ultron avait pas choisi le meilleur moment pour venir vu qu'il devait être plus récent que la grossesse... Mais bon, l'idée était qu'être une femme enceinte et un vengeur pendant ce genre d'apocalypse n'était pas ce qu'il devait y avoir de plus simple. Tu vas bien ? Vous avez réussi à tous arriver ici en un seul morceau? Je préférais lui demander comme ça, derrière une formulation que de préciser les prénoms de ses proches, craignant que tous ne s'en soit pas sorti. J'aurais aussi pu simplement sonder mentalement la base pour retrouver les proches de Wanda dans les esprits qui je sentais grouiller. Ou même tenter de regarder dans l'esprit de Wanda, chose que je déconseillerais à tout le monde vu l'accueil qu'elle pourrait réserver à qui tenterait cela. Mais, sûrement à cause de la fatigue, de la précipitation, du fait que j'avais toujours pas fini mon petit-dej, je n'y avais même pas songé.


Revenir en haut Aller en bas

Wanda F. Maximoff
avatar
Super-Héros
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Âge réel : 25
ϟ Messages postés : 668
ϟ Copyright : EXCELSIOR (avatar) + STARFIRE (signature)
ϟ Music : WAR OF HEARTS + ruelle
ϟ Niveau : Surhumain
ϟ Affiliation : Vengeurs & Utopia ; Ex Confrériste.

Carnet de Route
ϟ Disponibilité RP: Pris


MessageSujet: Re: you just might be in the best position to see the sun shine   Ven 3 Juin - 22:07

« you just might be in the best position to see the sun shine  »


« Quarante-deux paquets de pâtes et... ? » « Cinquante-quatre conserves de légumes, vingt et une boites de biscuits et cinq caisses de pommes. » Assise en tailleur à même le sol, je notai avec soin ces informations dans le calepin réservé à l'inventaire des vivres. À chaque fois qu'une équipe revenait de mission avec de la nourriture, il fallait tout mettre à la réserve, et tout référencer afin que nous puissions préparer les rations en fonction de ce que nous avions. N'ayant rien de mieux à faire, et puisque mon fiancé et mon jumeau refusaient que je mette un pied à l'extérieur du QG, je m'étais portée volontaire pour faire l'inventaire, afin de me rendre utile et ne pas rester à tourner en rond comme une lionne en cage. Et puis, je n'étais pas seule, j'avais de la compagnie. Une compagnie un peu particulière... Vision. L'androïde était... un être fascinant, et c'était le moins que je puisse dire à son sujet. Peu de temps après que nous soyons arrivés au QG, Steve, les autres et moi, Vision avait développé un étrange attachement pour moi. Comme un enfant, il me suivait presque partout, m'interrogeant à propos de nombreux sujets, et comme je m'étais prise d'affection pour lui, je le laissais faire et faisait en sorte de répondre à ses questions du mieux possible. Avoir un androïde comme compagnon – à plus forte raison celui créé par Ultron – m'avait demandé un petit temps d'adaptation mais en fin de compte, la présence de Vision avait un petit quelque chose de rafraîchissant. « Wanda ? » « Hm ? » « Puis-je te poser une question ? » « Oui, bien sûr. » Je relevai le nez de mes notes et encourageai Vision à poursuivre. « Tu es enceinte de Captain Rogers. » J'eus un petit rire et posai mes deux mains sur mon ventre à présent bien rond. « Bien observé. Comment est-ce que tu as deviné ? » Pour une fois, il capta la plaisanterie et afficha un semblant de sourire. « Mais tu es la seule, n'est-ce pas ? » Je haussai un sourcil étonné. « Euh... oui. Je suis la seule, oui, évidemment. » « C'est ce qui m'échappe... pourquoi ? » « Pourquoi est-ce que je suis la seule femme à être enceinte de Steve ? » L'androïde acquiesça et je soupirai longuement. Vision avait beau posséder une intelligence hors du commun, les choses de la vie courante, les normes de la société, tout cela lui échappait. Converser avec lui, c'était comme avoir une conversation avec une dizaine de Tony Stark et de Reed Richards réunis. « Toute espèce a pour but de procréer, de transmettre son patrimoine génétique à la génération suivante. La plupart des mâles chercheront donc à s'accoupler avec plusieurs femelles... D'un point de vue primaire, le Captain Rogers est un excellent spécimen, avec des gènes extraordinaires. Pourquoi donc se contenter d'une seule femme ? » Les lèvres pincées, j'avais vraiment essayé de rester sérieuse, mais je fus incapable de me retenir de rire plus longtemps. « On appelle ça la fidélité, Vision. » « Le concept m'échappe. » « Celui de l'amour aussi, je crois. » « Il semblerait. » « Ne t'en fais pas, je t'expliquerai. » « Je te remercie. » « Je t'en prie. »

Jugeant sans doute que la conversation était close, Vision repris son énumération du butin récupéré, jusqu'à ce que le moindre grain de riz soit référencé. Nous avions à peine terminé lorsque la porte de la réserve s'ouvrit, laissant entrer Natasha dans la pièce. « Vision. Nous avons besoin de ton assistance pour préparer notre nouvelle stratégie de défense. » L'androïde acquiesça, avant de me tendre spontanément la main pour m'aider à me relever. Un geste largement apprécié, étant donné que ma grossesse commençait à peser – au sen propre du terme. « Wanda, si tu te sens d'attaque, il faudrait donner un coup de main à l'infirmerie. La dernière équipe à être revenue est en piteux état, et les derniers réfugiés ne se portent pas mieux. Les médecins sont débordés. » « Oui bien sûr, je vais y aller. » Natasha me remercia d'un sourire, avant de quitter la pièce, attendant de Vision qu'il lui emboîte le pas, ce qu'il fit après m'avoir saluée. Seule, je promenai mon regard sur les étagères de provisions, songeant avec amertume que nous aurions besoin de beaucoup plus si nous voulions tenir le siège imposé par Ultron. Soupirant longuement, je passai une main sur mon ventre, dans lequel s'agitaient un peu les jumeaux. J'étais chanceuse. Quand tout avait commencé, j'avais été persuadée que je ferais obligatoirement une fausse-couche, parce que quelle femme pourrait mener une grossesse à terme alors qu'un nouvel apocalypse ravageait la planète ? J'étais contente de m'être trompée. À un peu plus de six mois de grossesse, le plus dur était fait et je n'avais pas l'intention de faire quoi que ce soit qui puisse mettre Anya et James en danger, tant pis si je devais rester confinée à l'intérieur du QG. Après ce qui nous était arrivé en chemin, je ne voulais pas mettre un pied dehors avant que nous ayons vaincu Ultron.

Je faillis sursauter quand une voix familière m'appela, et me retournai pour découvrir une jeune femme à la chevelure de feu. « Oh mon dieu, Rachel ! » Elle avait parcouru la distance qui nous séparait avant que je n'aie eu le temps de faire un pas, et ce fut évidemment mon ventre qu'elle remarqua en premier. Ses félicitations me firent sourire, toutefois je baissai vite les yeux, comme j'avais pris l'habitude de le faire à chaque fois que quelqu'un faisait référence à ma grossesse, d'une façon ou d'une autre. J'étais consciente que le moment était loin d'être idéal, et je n'avais pas à user de mes facultés psychiques pour savoir que certaines personnes trouvaient notre choix, à Steve et moi, égoïste. Car après tout, quels parents dignes de ce nom choisissaient d'avoir un enfant alors que la race humaine était au bord de l'extinction. « Je suis tellement soulagée de voir que tu as réussi à arriver jusqu'ici. J'ai croisé quelques X-Men, mais je... J'espère en voir arriver d'autres encore. » Je ne mentionnai pas Scott. Il était mort, et le rappeler à sa fille – même issue d'une autre réalité – me semblait malvenu. J'étais bien placée pour savoir qu'on ne choisissait pas ses parents, et qu'on ne pouvait parfois pas s'empêcher de les aimer malgré ce qu'ils étaient. « Je suppose que je vais plutôt bien, toutes choses considérées... Tout le monde ne peut pas en dire autant. » Je n'avais toujours pas relevé les yeux et avait noué mes bras autour de mon ventre. « J'ai de la chance. Beaucoup de personnes veillent sur moi. » Et certains en avaient payé le prix cher. Mais Steve, Pietro et Erik étaient toujours là. Tout le monde avait perdu quelqu'un, je n'avais pas le droit de me plaindre plus qu'un autre, tout le monde ici faisait de son mieux pour garder la tête sur les épaules en dépit de notre situation critique. « J'allais à l'infirmerie, pour aider un peu. Ils ont besoin de mains, apparemment... Tu m'accompagnes ? Je pense qu'on ne sera pas trop de deux. » Je n'étais pas médecin, mais à force de devoir faire face à ce genre de choses, j'avais fini par apprendre les bases et ce devait sans doute être la même chose pour Rachel. Je ne pouvais pas faire usage de mes pouvoirs pour m'occuper de tous les blessés, mais je pouvais faire de mon mieux pour aider notre personnel médical constamment débordé par l'arrivée de nouveaux patients. Rachel sur les talons, je me dirigeai jusqu'à notre infirmerie de fortune, et à peine avions-nous mis les pieds dedans que tous nos sens furent agressés. Les blessés gémissaient ou hurlaient, les médecins et infirmiers vociféraient leurs directives en s'agitaient et une forte odeur de sang flottait dans l'air. Qui disait grossesse disait sens exacerbés, j'eus du mal à me retenir de placer une main sur mon visage pour bloquer les odeurs. « Seigneur... Tu te sens prête pour ça ? »
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar

MessageSujet: Re: you just might be in the best position to see the sun shine   Jeu 9 Juin - 19:03


you just might be in the best position to see the sun shine


Retrouver Wanda... Enfin, découvrir que Wanda était bien ici au QG de la résistance, saine et sauve, parmi nous. Découvrir que même si ça n'avait pas du être facile, elle faisait parti de ceux qui avaient pu le faire jusqu'ici. Cette journée s'annoncer meilleure que je ne l'aurais cru. Alors que je parcourrais les quelques mètres qui me séparaient d'elle, mon esprit fut assaillit de question. Comment n'avais-je pas pu la sentir plutôt ? Je veux dire, de tous les esprits présents j'aurais du remarquer le sien en premier, après qu'elle m'ait entraîné et ce genre de choses qui familiarisent avec un esprit. Et ce même sans chercher spécialement l'esprit de Wanda. Mais à croire que la fatigue m'avait tout simplement empêcher de chercher ou de simplement que je l'avais pas reconnu. Sûrement oui. Mes yeux se posèrent sur son ventre de femme enceinte et je la félicitais tout de suite. Enceinte... et bien enceinte d'ailleurs parce qu'il aurait été un peu dur de ne pas le remarquer à ce stade là. Je n'avais pas besoin de poser la question pour avoir la certitude que le père de l'enfant, ou des enfants, qu'elle attendait été Steve. Ou alors, c'était que j'avais vraiment manqué de nombreux événements dans la vie de mon mentor et... non, j'étais sure de moi. Ultron avait pas coupé les communications depuis assez longtemps pour qu'il en soit autrement. Je tendis mon esprit, essayant de sonder le ventre de mon amie et même si j'étais capable de sentir quelque chose, cela s'arrêtait ici. Hum curieux. Enfin j'avais pas une longue expérience en matière de femme enceinte et de sentir l'esprit d'un enfant pas encore né. Je crois que j'en étais même à mon coup d'essai. Je relevais la tête, arrêtant de fixer son ventre ce qui devait pas être tout à fait poli de ma part d'ailleurs, en entendant sa voix. Tout à fait en accord avec elle sur le fait que c'était un soulagement d'être arrivée jusqu'ici, je souris. Quelques x-men ? J'avais envie de sourire, soulagée de savoir qu'une partie de mes amis avaient pu le faire jusqu'ici mais l'angoisse de découvrir qui d'entre nous ne l'avait pas fait jusqu'ici et qu'éventuellement ils ne le feraient jamais m'en empêchait. Je me contentais d'un petit hochement de tête. J'étais avec Kurt, j'ignore totalement ce qui est arrivé aux autres. Et j'avais pourtant envie de savoir mais j'étais pas sure d'aimer la réponse. C'était aussi pour ça que j'avais pas senti l'esprit de Wanda plus tôt. C'était parce que j'essayais pas de reconnaître ceux qui entraient dans mon champ de détection. Et puis ça leur laissait une certaine intimité. Elle me dit qu'elle allait bien, enfin aussi bien qu'on puisse aller dans cette situation. Et je me doutais qu'être enceinte n'arrangeait rien du tout. Ca devait être encore plus stressant comme situation. Et... oh merde, le rationnement pour une femme enceinte ça devait vraiment pas être joyeux. Doucement, pour pas la brusquer vu qu'elle ne me regardait pas, je posais une main sur son bras, lui même sur son ventre. C'est pas de la chance Wanda, c'est mérité. Sa chance était peu être d'avoir connu les personnes en question. J'aurais bien voulu lui dire que c'était normal qu'on veuille sur elle alors qu'elle est enceinte en pleine fin du monde mais j'étais pas sure que cela la rassure. Et j'étais à peu près sure qu'elle était capable de prendre soin d'elle. Après tout, elle était la Sorcière Rouge, c'était pas pour rien. Et elle était tout à fait redoutable.

Je l'entendis changer de conversation et je le laisse faire. Qu'est-ce que je pourrais dire de plus de tout manière ? Je hochais la tête. On est jamais de trop à l'infirmerie. Je lui emboîtais le pas tandis qu'elle se dirigeais vers la pièce transformait en infirmerie. Wanda n'était pas docteur. Je ne l'étais pas non plus. J'avais même à peu près aucune formation médicale mais à force on avait appris sur le tas. Et Hank avait juger bon de m'apprendre quelques bases comme nettoyer une plaie, faire des points de suture et surtout reconnaître ce qui n'était pas de mon niveau. Genre là où on devait appeler un vrai médecin, et vite généralement. J'étais distraite par mes propres pensées à ce sujet si bien que je n'avais pas remarqué que nous étions presque arrivé avant que Wanda ne poussa la porte de l'infirmerie et que mon esprit soit assiégeait par les pensées et émotions des patients. Et, nombres d'entre eux avaient mal ce qui faisait que j'avais mal aussi. Je portais instinctivement une main à ma tête, ce qui n'était tout bonnement d'aucune aide. Merde. Je l'avais pas vu venir ça... Je reculais de quelques pas, fermais les yeux et tentais de faire le vide dans ma tête. Impossible de réellement tout chasser de ma tête mais maintenant ça ressemblait plus à un bruit d'arrière plan. J'ouvris les yeux pour regarder Wanda qui me demandait si je me sentais prête pour ça. Hum... maintenant que le calme était revenu dans ma tête, je captais les sensations extérieurs comme le bruit et l'odeur peu agréable bien que vaguement familière. On a pas tellement le choix n'est-ce pas? Quoique, théoriquement, on devait encore pouvoir se retourner et se casser en courant mais je me sentais pas plus de faire ça que de rester alors. Tant que je m'approche pas trop de ceux qui ont très mal, ça devrait le faire. Et toi? Je savais qu'elle avait un peu moins de mal que moi à contrôler tout ce qui tient de la télépathie que moi mais... bah elle était enceinte quand même. Ca devait bien changer un ou deux trucs alors on sait jamais. Et puis... y avait les odeurs, ça devait pas être plaisant pour les femmes enceintes. Je m'approchais d'un chariot de matériel. J'y récupérais deux masques et j'en tendais un à Wanda avant d'attraper de quoi me désinfecter les mains. Tu sais si y a besoin de nous pour quelque chose en particulier ? Ou alors je fais juste le tour et je m'arrête quand quelqu'un a besoin de quelque chose? J'interroge Wanda parce qu'elle doit être bien plus au courant que moi de comment ça fonctionne par ici. Après tout, je suis arrivée hier, je sais même pas si j'étais pas attendu ailleurs qu'à l'infirmerie. Mais bon, s'ils avaient vraiment besoin de moi ailleurs, on viendrait me chercher et en attendant, je me rendais utile là où je pouvais. Écoutant les instructions de Wanda, je partis m'occuper d'un blessé. Je poussais un rideau et... Rachel! J'ouvris de grands yeux en découvrant assis dans un des lits de camp un élève de l'institut. Hey toi ! Alors, qu'est-ce que tu as pour être ici? Ecoutant ses explications assez mouvementées sur comment il avait été blessé au bras face à ce que j'identifiais comme un Ultronbot, je m'occupais de changer son pansement. Il avait l'air d'aller bien, d'être un peu plus optimiste que beaucoup d'entre nous sur les chances que nous avions même si je savais moi même pas trop ce qu'elles étaient depuis la création de ce QG et l'arrivée de cet être Vision. D'ailleurs, j'avais même pas trop compris cette histoire, l'ayant entendu qu'en arrivant quand je rêvais que de dormir. Et voilà, bandage tout neuf! Je souris à mon élève, avant de lui déposer un baiser sur le front. Je repasse te voir plus tard, fais pas de bêtise d'accord? Il m'assura que oui mais je lui fis les gros yeux. J'étais contente de voir que des élèves avaient réussi à s'en sortir d'eux-même. Ca montrait qu'on se débrouillait pas trop mal pour l'enseignement à l'institut. Je m'occupais encore d'un patient ou deux avant de rejoindre Wanda. Ca va ? Tu t'en sors? Je me retenais de lui demander si elle avait besoin d'une pause ou d'autres choses me disant que ça risquait de plus l'énerver qu'autre chose. Elle était enceinte pas en sucre mais ça devait être un instinct de vouloir prendre les femmes enceintes avec des pincettes... de très très grandes pincettes. Dis, je me pose une question... Notre situation est à quel point désespérée ? J'avais pas franchement besoin de demander en détails. C'était peut-être pas le meilleur endroit pour demander mais avoir croiser des jeunes mutants avait fait remonter à la surface cette question. Le fait qu'on soit dans une infirmerie et qu'on puisse pas réellement être sur et certain des bonnes intentions de tout le monde était aussi une des raisons pour lesquelles je restais si floue dans ma question. Et que je mentionnais pas l'android dont j'avais entendu parler et sur lequel j'avais pas mal de question à commercer par : comment se fait-il qu'Ultron ne lui ai pas mis la main dessus ?

Revenir en haut Aller en bas

Wanda F. Maximoff
avatar
Super-Héros
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Âge réel : 25
ϟ Messages postés : 668
ϟ Copyright : EXCELSIOR (avatar) + STARFIRE (signature)
ϟ Music : WAR OF HEARTS + ruelle
ϟ Niveau : Surhumain
ϟ Affiliation : Vengeurs & Utopia ; Ex Confrériste.

Carnet de Route
ϟ Disponibilité RP: Pris


MessageSujet: Re: you just might be in the best position to see the sun shine   Jeu 16 Juin - 22:25

« you just might be in the best position to see the sun shine  »


L'infirmerie n'était généralement pas un lieu dans lequel j'étais particulièrement à l'aise. D'ordinaire, j'évitais de m'y rendre, non pas parce que je ne souhaitais pas aider, mais parce que ma sensibilité exacerbée jouait en ma défaveur dans ce genre d'environnement. Mais au QG, si on me demandait d'apporter mon aide, je ne pouvais pas refuser. Chacun se devait de mettre la main à la pâte, et si l'on estimait que je pouvais être utile à l'infirmerie, je devais y aller. Au moins, je ne m'y étais pas rendue seule, Rachel avait accepté de m'accompagner, sa présence et son soutien ne seraient pas de trop. Comme moi, elle devrait redoubler d'efforts pour refouler les pensées, les émotions et les sensations des blessés, pour ne pas se laisser submerger par toutes ces choses qui risquaient de nous faire perdre nos moyens. « Ça va aller, ne t'en fais pas. Depuis que Charles s'est permis de s'introduire dans mon esprit, je l'ai barricadé afin que cela ne m'arrive plus. Jamais. » Je n'étais certes pas une grande télépathe, mais cet épisode avait été suffisamment traumatique pour que je prenne les mesures appropriées – même inconsciemment – pour me préserver à l'avenir, mettre mon esprit à l'abri des dangers. J'attrapai le masque que Rachel me tendait et la remerciai d'un sourire, avant de soupirer longuement. « Tu peux commencer par t'occuper des petites blessures, des patients les moins nécessiteux. Je vais aller demander au Dr Foster ce que l'on peut faire de plus. » Zigzaguant entre les patients, les médecins et les infirmiers, je me rendis jusqu'à Jane, auprès de laquelle je m'agenouillai. Elle s'occupait d'un jeune mutant, je le reconnus pour l'avoir croisé à plusieurs reprises sur Utopia. « Jane... ? » « Oh, bonjour Wanda. Est-ce que tout va bien ? Vous avez besoin de quelque chose... ? » Son regard se posa sur mon ventre, je m'empressai de secouer la tête. « Non, non. Natasha est venue me dire que vous aviez besoin d'elle, mon avis et moi sommes venus vous aider... Que peut-on faire ? » Jane soupira longuement en jetant un coup d'œil tout autour de nous. « Vous savez faire les points de suture ? » J'acquiesçai silencieusement, et Jane me désigna une petite fille dans un coin de la pièce. « Elle est arrivée avec la dernière vague de survivants, elle a quelques coupures profondes qui doivent être nettoyées et recousues. Mais comme son état n'est pas préoccupant, personne n'a encore eu le temps de s'occuper d'elle. Vous pensez pouvoir gérer ? » « Oui, bien sûr. » « Merci. »

Trop occupée pour pouvoir me consacrer davantage de temps, elle replongea dans son travail, et pour ne pas la déranger je m'éloignai rapidement. J'allai récupérer ce dont j'avais besoin sur un chariot de matériel et allai m'asseoir auprès de la petite. « Bonjour... Je m'appelle Wanda. Je vais m'occuper de toi, d'accord ? » Elle hocha la tête. Son visage était poisseux de sang et de poussière, et avait de vilaine coupures sur les jambes, et les bras très écorchés. « Comment est-ce que tu t'appelles ? » La petite renifla bruyamment, prit une profonde inspiration. « Charlotte. » Je lui souris pour essayer de me montrer rassurante. « Il va falloir que tu enlèves ton pull et ton pantalon pour que je puisse te soigner. Tu veux bien faire ça pour moi ? » « Est-ce que ça va faire mal ? » « Je te promets que non. » Au moins cette promesse là, je pouvais la tenir. Lentement, avec des gestes très calculées, Charlotte retira ses vêtements abîmés, et ce ne fut qu'au moment où elle se retrouva en t-shirt et culotte que je mesurais l'ampleur des dégâts. Je me retins d'afficher une expression choquée pour ne pas risquer de l'effrayer, mais il paraissait clair que cette petite avait vécu l'enfer. « On va commencer par te nettoyer un peu la figure, d'accord ? » A l'aide d'un linge humide, je débarrassai son joli visage de tout ce qui le salissait, songeant qu'un peu de tendresse ne lui ferait pas de mal. Puis je commençai à désinfecter ses plaies en la prévenant que cela risquait de piquer un peu, mais elle serra les dents et fut très courageuse. Pour ses plaies les plus superficielles, je me contentai de les panser, et lorsque vint le moment de recoudre les entailles de ses jambes, Charlotte se raidit. « Ne t'en fais pas. Tu ne sentiras rien. » Usant de ma magie, j'anesthésiai les blessures, et afin de lui prouver qu'elle ne sentirait pas l'aiguille, je la pinçai doucement. « Tu vois ? Ce sera vite terminé. Ensuite tu verras, je te conduirai auprès des autres enfants. Je te présenterai Anna, tu verras, elle est très gentille. » Puisque Steve, Pietro et Erik m'avaient si gentiment interdit de remettre le pied dehors avant qu'Ultron ne soit vaincu, je m'occupais comme je le pouvais, principalement en m'occupant des enfants du QG. Charlotte regarda ailleurs pendant que je recousais ses plaies les unes après les autres, sans se plaindre une seule fois, ni prononcer le moindre mot.

« Voilà ma belle, c'est terminé. Je vais aller te chercher des vêtements propres, je reviens tout de suite. » A peine avais-je eu le temps de faire quelques pas que je retrouvai Rachel, et je soupirai longuement lorsqu'elle me demanda comment je m'en sortais. « Pas trop mal... Je m'occupe d'une petite fille, je crois que la pauvre se retrouve orpheline... » Instinctivement, l'une de mes mains glissa sur mon ventre. Je refusais que mes enfants subissent le même sort que Charlotte. Aucun enfant n'aurait dû avoir à se retrouver sans ses parents, j'étais bien placée pour le savoir et je savais à quel point les choses étaient dures pour ceux qui devaient grandir sans leurs repères les plus importants. À quel point notre situation était-elle désespérée ? Je haussai les épaules. « Si tu veux une réponse honnête et optimiste, tu ferais mieux de demander à mon fiancé. » Même alors que je me promettais que mes enfants ne grandiraient pas orphelins, j'étais incapable de faire preuve de l'optimisme de Steve. J'avais vu les ravages provoqués par Ultron, j'avais vu les morts par centaines, j'avais perdu des amis, de la famille... J'avais peur, et cette peur m'empêchait d'envisager les choses sous un angle différent. C'était Steve qui me rassurait, et non l'inverse. « Maintenant que nous avons Vision avec nous, nous avons une chance de rééquilibrer la balance. Et les Vengeurs travaillent à de nouveaux plans qui pourraient nous permettre de reprendre l'avantage. Avec l'aide des X-Men, et même de la Confrérie de mon père, nous avons nos chances. » J'espère. Je me forçai à lui sourire pour paraître un minimum convaincante. Je savais que Rachel n'oserait jamais s'introduire dans mon esprit sans mon accord, j'aimais autant ne pas éveiller la tentation. Je baissai les yeux pour observer mon ventre avec insistance. « Il faut qu'on sauve le monde. Nous n'avons pas vraiment le choix, de toute façon. » La résistance était le dernier espoir de l'humanité, au bord de l'extinction. Et même si nous remportions la guerre, l'après était terrifiant. Ultron, plus et mieux que n'importe lequel de nos ennemis avant lui, avait ravagé la Terre.

Je sursautai lorsqu'une main se posa brusquement sur mon épaule, m'arrachant à ma conversation avec Rachel. « Vous êtes Wanda Maximoff, non ?! » « Je... oui, oui. » L'homme était plutôt grand, et visiblement d'humeur agressive. Avant que je n'aie eu le temps de lui demander ce qu'il me voulait, il m'avait attrapée par le bras et plaquée contre le mur, surprenant tout le monde présent dans la pièce. « Vous ramenez les gens à la vie, non ? » « … Quoi ? » « Faites pas l'innocente, tout le monde sait que Barton est revenu d'entre les morts par magie. Alors au lieu de jouer à l'infirmière, vous allez faire un truc utile et ramener ma femme et ma gosse ! » Je blêmis, sentis le sang quitter mon visage d'un coup. Jusque là, je n'avais pas encore eu la malchance de rencontrer une personne désespérée au point de faire quelque chose de stupide. Jusque là. « Je suis désolée, je ne peux pas... Il... Il y a des règles, cela ne marche pas selon mon bon vouloir, et je... » « J'en ai strictement rien à foutre de vos règles ! C'est encore de votre faute, à vous et à vos putains de Vengeurs si on en est là ! » Son poing s'écrasa dans le mur derrière moi mais je ne bougeai pas, pétrifiée et les deux bras noués autour de mon ventre. « Je suis désolée. Je ne peux pas. » « Dites plutôt que vous ne voulez pas !! Je suis personne pour vous, pourquoi vous feriez le moindre effort ?! » « Il ne s'agit pas de ça, je vous assure... » Il ne fallait surtout pas que je panique, je devais rester calme, ne pas céder à l'envie d'écarter cet individu d'une violente décharge magique au milieu d'une foule de malades et de blessés. « Vous devriez avoir honte... Comment est-ce qu'on peut oser avoir des gosses dans un monde pareil ? Vous savez qu'ils vont crever avant de savoir marcher au ?! » Je serrai les poings. « Vous devriez la lâcher », intervint Jane, le regard dur. « Sinon quoi ? Elle va chialer et Captain America va se pointer pour sauver sa dulcinée ? » « Je n'ai pas besoin de lui pour me protéger », grogna-je alors que mes iris prenaient une intense teinte écarlate, et qu'une aura de la même couleur m'enveloppait. « Lâchez-moi. Lâchez-moi, si vous ne voulez pas apprendre que s'il m'est difficile de rendre la vie, je n'ai aucun mal à l'arracher. Lâchez-moi. Immédiatement. »
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar

MessageSujet: Re: you just might be in the best position to see the sun shine   Sam 13 Aoû - 15:46


you just might be in the best position to see the sun shine


A peine étais-je entrée dans l'infirmerie que mon esprit fut « attaqué » par les pensées et émotions, plus que bruyantes, des personnes s'y trouvant. Pensées et émotions particulièrement fortes parce qu'on se trouvait dans une infirmerie et que ce n'était pas forcément le meilleur lieu pour mettre une télépathe épuisée, ou qui ne contrôle qu'assez peu ses pouvoirs. Sûrement que j'aurais du m'y attendre et me préparer à cela mais j'étais quelque peu distraite il faut croire. Heureusement pour moi que ce n'était qu'une infirmerie et non un repère de sentinelles. Je me tournais vers Wanda, pour lui demander si ça allait. Après tout, elle était aussi une télépathe et avait donc du profiter des mêmes pensées agréables que moi. Surtout qu'elle était enceinte et ça devait jouer un peu sur ses pouvoirs. Du moins sur sa fatigue et la fatigue ça joue pas mal sur les pouvoirs. Mais elle me répondit que ça allait. Avant de m'expliquer qu'elle avait barricader son esprit depuis que ce que lui avait fait subir le Professeur. Je grimaçais en entendant ça. J'admirais le Professeur pour pas mal de choses mais celle ci n'en faisait pas partie. Sûrement que je pourrais demander quelques conseils à Wanda pour apprendre à barricader mon esprit un peu plus efficacement que ce que je faisais. C'était pas spécialement mon fort. J'étais plus douée pour sentir ou m’immiscer dans l'esprit des gens que pour barricader le mien, bien que j'avais tout de même quelques bases dedans. Mais pas besoin de m'introduire dans celui de mon mentor, chose que je ne ferais pas de toute manière, pour avoir l'idée de lui tendre un petit masque en tissu. Qui lui permettrait d'être un peu moins gênée par les odeurs. Je souris tendrement alors qu'elle soupirait avant de m'expliquer que je pouvais m'occuper des moins nécessiteux, ce qui m'arrangeait plutôt vu qu'ils souffraient moins et que je captais donc moins leur souffrance. Et elle irait demander au docteur Foster si on devait faire autre chose. Pas de problème. Si jamais t'as besoin. Je me tapotais légèrement la tempe, sachant qu'elle comprendrait sans problème le message. Pourquoi s'embêtait à crier ou circuler quand on pouvait simplement converser dans nos têtes.

Je m'occupais de quelques patients, nettoyant des plaies, faisant quelques points de sutures et surtout leur apportant un peu de réconfort et de compagnie comme je le pouvais. Je vis pas mal de monde mais surtout je vis quelques enfants de l'institut, enfin enfants et adolescents, ce qui me rassura. J'étais contente de voir du monde tout simplement mais croiser des personnes que l'on connaît, plus ou moins, avait quelque chose d'encore plus sympa. [olor=steelblue]Ca ira?[/color] La patiente me fit un simple oui de la tête, suffisant même si je sentais qu'elle avait peur. Avec un sourire encourageant, je la laissais avant de me rediriger vers Wanda. Je lui demandais comment ça allait avant qu'elle me réponde qu'elle s'occupait d'une petite fille, sûrement devenue orpheline. Je ne pus m'empêcher de grimacer avant de capter le mouvement de Wanda qui posa une main sur son ventre. Doucement, je posais ma main sur la sienne, me voulant rassurante. Ca sera pas le cas de tes enfants. Ne voyant aucunement le futur, je ne pouvais lui assurer avec une réelle connaissance de la chose mais j'y croyais suffisamment pour le dire avec certitude. Elle était la Sorcière Rouge. Steve était Captain America. On se débarrasse pas d'eux aussi facilement que cela. Même quand on se retrouvait dans une situation aussi agréables que celle de la résistance en ce moment, ou de toute personne vivante sur terre. Sans forcément trop y réfléchir, je demandais à Wanda si elle pouvait me renseigner sur la situation. C'était pas forcément le meilleur endroit. C'était pas forcément le meilleur moment. Mais j'avais besoin de savoir et qu'assez peu envie de reconduire ce besoin à nouveau. J'aurais du demander à Kurt de me dire quand je m'étais réveillée mais j'avais pas vraiment eu l'occasion. Alors ça tombait sur Wanda. Je lâchais un rire quand elle me parla de réponse optimiste. Oui mais je te demande à toi pour avoir que la partie honnête. Pas que je n'appréciais pas l'optimisme de certain, et de Steve, mais j'avais envie d'avoir un tableau réel et non déformé par l'envie de gagner. J'en étais pas à ma première fin du monde alors j'avais moi même une certaine réserve d'optimisme. Elle évoqua Vision, disant que l'avoir avec nous changeait les choses. J'étais à la fois rassurée et inquiéter par cela. Parce que c'était vraiment bien que ce fameux Vision nous soit utile à ce point. Mais cela voulait dire que nos chances de victoires étaient dépendantes d'une seule et unique personne, pire d'un android. Quoique peut être plus fiable qu'une personne en fait... Mais pas le genre que je pouvais surveiller mentalement. Je l'écoutais m'expliquer que les vengeurs travaillaient avec les x-men et la confrérie pour des plans nous menant à la victoire. Je souris avant de hausser les épaules, quelques peu désabusée. Les choses habituelles donc. En dehors de Vision du coup.

Je me retiens de rire quand elle dit qu'on avait pas réellement le choix. Si on pouvait aussi choisir d'abandonner. J'avais vu des gens le faire. Mais pas eux. Pas Wanda, encore moins Steve. Pas les Vengeurs ou les X-men. Alors je souris doucement, au lieu de rire. Je souris parce que même si Wanda n'était pas tellement optimiste, j'étais un peu rassurée. La situation ici me paraissait moins catastrophiques que y a quelques jours quand nous étions encore paumé dans la nature à la recherche de survivants. La situation avait aussi quelque chose d'habituel, et stupidement cela me rassurait. J'avais connu bien des situations du genre, avant et depuis que j'étais dans ce monde. Et majoritairement, on s'en était sorti. Non sans pertes et sans douleurs mais on s'en était sorti. Pourquoi est-ce que cela changerait ? J'allais faire par de cette remarque à Wanda quand un homme s'interposa dans notre conversation. Je restais stupéfaite alors qu'il lui demandait son nom. Toute cette colère, toute cette rage à l'intérieur. Je me sentis submergée, soudain presque en colère moi même alors que j'étais calme quelques secondes avant. Je fermais les yeux, fermais mon esprit, me concentrant pour chasser loin de moi tout cela, entendant faiblement la conversation. Magie, il voulait qu'elle se serve de sa magie. Stupide. A lui d'exiger quelque chose de la Sorcière Rouge. Je sentis une petite main attraper la mienne et j'ouvris les yeux, mon esprit barricader. Je baissais la tête pour apercevoir une petite fille, celle avec qui Wanda était quand je l'avais rejointe. [color=steelblue]Charlotte?[color] Elle hocha la tête alors que je m'accroupissais, gardant une oreille tendue vers Wanda, parfaitement consciente que mon amie saurait se débrouiller seule. Ca va ? Tu devrais pas être encore assise? Est-ce qu'il va faire du mal à Wanda ? Je sentais la peur dans sa voix. Wanda m'avait dit que la petite tait orpheline et voilà qu'on s'en prenait à la personne qui venait de l'aider. Trop de violence pour une enfant de cet âge. Elle aurait du grandir dans un monde où les enfants ne sont pas exposé à ça. Elle aurait pas du grandir dans notre monde. Ni elle, ni les autres. Alors, je tentais de montrer un visage chaleureux. Non. Ne t'inquiète pas. Tu sais ce qu'on va faire? Elle secoua négativement la tête. Tu vas retourner t'asseoir comme une grande fille. Et moi, je vais m'assurer qu'il fasse pas de mal à Wanda, d'accord ? Et après, je lui dirais de retourner te voir. La petite me fit signe que oui avant de reculer de quelques pas. Je me doutais bien qu'elle n'allait sûrement pas retourner s'asseoir mais j'aurais essayé.

J'entendis la voix du Docteur Foster, exigeant qu'on lâche Wanda. Et la suite... je dus me retenir de rire. Comme si elle avait besoin de Steve pour la protéger. Même si s'en prendre à Wanda s'était se foutre Steve à dos, sans aucun doute. Ou Pietro. Ou Magneto. Ou.... beaucoup de monde finalement. Le pauvre homme, il devait perdre la tête pour être assez fou pour s'en prendre à elle. Parce que si Captain America n'était pas à l'infirmerie, ce n'était pas le cas de tout le monde. Je me retournais, entendant la voix de Wanda se faire menaçante, juste à temps pour la voir se nimber d'écarlate. Si elle utilisait ses pouvoirs ici... Et bien, elle risquait de faire plutôt peur aux gamins présent en attaquant cet imbécile. La magie ça impressionnait souvent et, vu ce qu'elle venait de dire, je doute qu'elle ait prévu de faire ça en délicatesse. Je lui souris, ne sachant pas si elle me voyait avant de tendre mon esprit vers le sien. Calme toi. Le stresse est pas bon pour les bébés... enfin du moins tout le monde le dit. J'espérais qu'elle m'avait entendue. Quoique j'étais pas sure que mon intervention serve à grand chose. Celle-ci. Pas la suivante. Je fermais les yeux quelques secondes, manipulant mon pouvoir. Elle vous a demandé de la lâcher. Et je relâchais mon pouvoir avec précision, comme si j'avais lancé une balle en direction de l'homme qui s'en prenait à mon amie et mentor. Une fraction de seconde plus tard, il lâcha un cri avant de s'écrouler, se tenant la tête.

Je le regardais quelques secondes avant de stopper mon attaque mentale, à peu près sure qu'il n'allait pas se relever pour s'en reprendre à Wanda. Ignorant le soudain silence dans l'infirmerie, je franchissais les quelques pas qui me séparaient de mon amie. Ca va ? Il ne t'a pas blessée ? Les bébés vont bien? J'hésitais quelques seconde avant de poser une main sur son bras, le frottant légèrement. Elle avait l'air d'aller bien mais... bah elle était enceinte jusqu'au yeux et venait de se faire agresser. Je ne devais pas être la seule à m'inquiéter parce que Jane était entrain de lui dire de s'asseoir, après lui avoir ramener la chaise la plus proche. J'en profitais pour adresser quelques mots au Docteur Foster. Il risque d'avoir des maux de têtes pendants quelques jours. Je voudrais pas vous donner du travail en plus, vous en avez bien assez. Avoir un peu mal lui permettra de retenir la leçon. Je captais le discret sourire du docteur, qui avait l'air de trouver ma suggestion amusante. Et encore, je n'y étais pas allée très fort et probablement bien moins fort que ne l'aurait fait Wanda. Il n'avait pas à se plaindre. Ca lui apprendra à s'en prendre à une femme enceinte. Une femme enceinte ! Bon déjà que c'est con de s'en prendre à un Vengeur. En même temps... j'ai bien conscience que cet homme a tout perdu, sa femme et sa fille. Qu'il est désespéré. Qu'il y en a d'autres comme lui. Que c'est la faute d'Ultron. La faute de ceux qui ont créé cette abomination. Notre faute de ne pas l'avoir arrêté avant. Mais ce n'est pas en nous accablant que la situation va s'améliorer. Ce n'est probablement pas en faisant quelque chose de stupide et désespérée que les choses s'amélioreront. Je lâchais un long soupire, chassant ce début idéologiques de ce qu'il faut ou ne faut pas faire de ma tête pour le moment. J'avais mieux à faire. J'ai promis à la petite Charlotte que tu passerais la voir pour lui dire que tu vas bien. Je souris à Wanda, consciente qu'elle m'en voudrait pas de cette promesse. Tu as besoin de quelque chose ? De l'eau ou autre ? Que quelqu'un prévienne Steve? J'espérais pour le pauvre homme qu'il se serait remis et aurait eu la brillante idée de dégager avant que quelqu'un d'autre que moi se pointe. Je suppose que ça ne sert à rien que je te propose d'aller te reposer plutôt que de rester ici pour aider ? Peut être qu'elle choisirait de se reposer mais dans ce cas, ça ne serait sûrement pas parce que je lui aurais suggéré. Je souris en désignant de la tête le type quelque part derrière moi. Rassure moi, ce genre de chose n'arrive pas souvent? … Laisse tomber, la réponse est évidente, ton frère te laisserait pas sortir sinon. Si la question était réelle, quelque peu inquiète pour elle même si je savais qu'elle pouvait se débrouiller comme une grande, la réponse était juste là pour essayer de la faire rire.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: you just might be in the best position to see the sun shine   

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  
 

you just might be in the best position to see the sun shine

 Page 1 sur 1

 Sujets similaires

+

 Sujets similaires

-
» nouvelle position amoureuse
» [REQUETE] Google Maps "Ma position" imprécis
» Position de train avant
» [RESOLU] Forcer "My location" à une position (pour météo en page d'accueil)
» Position GPS ???
 
 
 Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
  ♨ MARVEL LEGACY ♨  :: QG mobile de la Résistance-