AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

FERMETURE DEFINITIVE DU FORUM
Merci pour ces 6 années d'existence et tous ces superbes moments !


Partagez | 
 

 ♠ MISSION N°2 → TERMINATION PROTOCOL ACTIVATED

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

GameMaster
avatar
Staff
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Messages postés : 791
ϟ Copyright : (C)Ozzy
ϟ Music : METALLICA -- Master of Puppets
ϟ Niveau : Oméga
ϟ Affiliation : Etre Suprême

Carnet de Route
ϟ Disponibilité RP:


MessageSujet: ♠ MISSION N°2 → TERMINATION PROTOCOL ACTIVATED   Dim 5 Juin - 17:05


MISSION N°2
TERMINATION PROTOCOL ACTIVATED
Panic at the party


Modalités de jeu
→ Localisation : Quartier Général des Résistants, quelque part aux USA

→ PNJs : Persos Marvel non-joués (Vengeurs, X-men, Super-Vilains, etc.), agents du SHIELD/HYDRA, citoyens résistants, machines tueuses, etc.

Pour toute question, n'hésitez pas à les poser dans la FAQ - Questions Legacyennes


Résumé de la mission
Au fil des semaines, malgré l'impossibilité de demeurer en place trop longtemps, les survivants ont réussi à se regrouper et à transiter de QG temporaires en QG temporaires afin d'échapper aux machines. Mais aussi en vue de contre-attaquer. La première mission a été un succès, car l'Arme mystérieuse créée par Ultron pour maîtriser la magie en dotant un androïde d'une âme (grâce à la Gemme de l'Ame) a été récupérée par la Résistance : il s'agit de Vision. Grâce à lui, désormais, les résistants peuvent réutiliser un minimum de technologie sous la protection de cet être étrange et surpuissant, qui empêche le Virus Ultron de pénétrer ses circuits et de les détecter.

Mais le prix de cette mission a été terrible. Des milliers de gens ont péri dans l'assaut mené, dont des héros célèbres (noms pour le moment gardés secrets tant que la Mission N°1 n'est pas terminée). Jamais aucun adversaire n'avait jusqu'à présent été en mesure de faire autant de ravages parmi les héros, mais également les Super-Vilains combattant à leurs côtés.

Triste victoire. Dans le dernier QG en date, où s'entassent blessés et survivants, l'ambiance est lourde. Tout le monde a perdu un proche. Les missions de sabotage, de secours se poursuivent pour aider les humains errants, mais les héros peinent à maintenir l'espoir dans les coeurs. Cette guerre est incomparable aux précédentes. Ultron n'est pas un Skrull, ni un Dieu-mutant-égyptien, ni Magnéto, ni le Baron Strucker. Tous avant avaient une logique, des valeurs ou des objectifs précis et "humains", négociables ou manipulables. Lui n'en a aucun hormis semer la mort. Et ses armées se reproduisent à l'infini en quelques jours, chose impossible pour les armées humaines. L'avenir s'assombrit et le pire est à venir.

Car alors que vous arpentez les couloirs du QG, aidant à organiser, nourrir, soigner, nettoyer, inventorier les munitions, préparer les plans de guerre ou quelque activité que ce soit du genre, voilà que soudain des cris retentissent, que l'alarme s'affole et que le sang commence à couler...

Que se passe-t-il ? Est-ce encore un groupe de personnes à bouts de nerfs qui se battent pour évacuer leur désespoir ? Est-ce un conflit entre X-men et Confréristes ? Entre agents du SHIELD et agents d'HYDRA confinés tous ensemble ? Non, malheureusement pour vous, c'est bien pire que cela, et il va falloir réagir vite, très vite...




Participants
→ Wanda F. Maximoff
→ Steven G. Rogers
→ Anthony E. Stark
→ James L. Howlett


POUR TOUTE QUESTION, C'EST PAR ICI
COPYRIGHT. Texte © Marvel Legacy
Toute reproduction est formellement interdite.
La Marque Marvel et tout ce qui s'y rapporte ne nous appartient pas,
nous l'utilisons dans un but non lucratif.

© FICHE CRÉÉE PAR LITTLEHARLEEN

Revenir en haut Aller en bas

GameMaster
avatar
Staff
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Messages postés : 791
ϟ Copyright : (C)Ozzy
ϟ Music : METALLICA -- Master of Puppets
ϟ Niveau : Oméga
ϟ Affiliation : Etre Suprême

Carnet de Route
ϟ Disponibilité RP:


MessageSujet: Re: ♠ MISSION N°2 → TERMINATION PROTOCOL ACTIVATED   Sam 11 Juin - 15:02


MISSION N°2
TERMINATION PROTOCOL ACTIVATED
Panic at the party


Rp d'introduction


« Il n'y a aucun X-men ? » demanda Carol à l'assemblée réunie en salle de guerre. « Beaucoup sont encore à l'infirmerie, à se remettre de leurs blessures. Quant aux autres, ils sont sortis... avec les Confréristes... pour... l'enterrement, » dit sombrement le Fauve, qui venait de pénétrer dans la pièce. Au milieu trônait la table rectangulaire où étaient disposés les plans et autres dossiers de stratégie et de tactiques élaborées contre Ultron et ses machines. Cette pièce était le nerf central de la résistance, recréé à chaque nouvelle base dans laquelle cette dernière trouvait refuge pour échapper aux radars des machines. Impossible de rester longtemps au même endroit, chacun l'avait bien compris, et s'était adapté en conséquences. « Je me chargerai de les représenter, tel que l'a voulu Charles, » expliqua-t-il sans s'étendre sur les détails. L'ambiance était déjà assez pesante ainsi. « Magnéto va-t-il nous poser des problèmes ? Nous avons certes déjà fait alliance avec lui par le passé, et les circonstances l'exigent de nouveau, mais étant donné ce qui vient de se passer... j'aimerais être sûr qu'il ne va pas nous péter à la figure comme une bombe à retardement, on a déjà assez à gérer, » intervint Tony Stark, méfiant. « Magnéto vient de perdre un être cher, mais sa haine se portera sur les machines, non sur nous. Il n'est pas stupide. » Clint émit un bruit sarcastique avec sa bouche, faisant tourner une flèche entre ses doigts comme souvent il en avait le tic.  « Nous voilà rassurés, » maugréa-t-il, ce qui irrita le Fauve. « Nous ne sommes pas là pour nous quereller, notre ennemi est Ultron et nul autre. »
« Je propose d'arrêter là cette discussion sinon vous allez faire peur à notre nouveau membre. Scott, malgré la situation, bienvenue parmi les Vengeurs, » coupa Tony en tendant la main vers le dénommé Scott Lang. « En tant que dernier représentant de la Team Pym, avais-je le choix, hein ? Vous m'excuserez si je ne saute pas de joie au milieu de cette fin du monde, d'ordinaire je fais des blagues mais j'avoue manquer d'inspiration surtout quand les trois quarts des survivants me détestent à cause de ce qu'a fait Hank... » Janet Van Dyne, Hank Pym, et plus récemment, sa nièce Cassandra Lang, des Jeunes Vengeurs, étaient tous morts de la main d'Ultron. Plus que jamais, il ne désirait qu'une chose, mettre fin à son règne, ou mourir sur le champ de bataille pour ne plus souffrir de ces multiples deuils. Comme bien des résistants arpentant les couloirs de la base, Scott Lang avait perdu sa seule famille.
« Je me permets de vous interrompre afin de nous ramener sur le sujet principal, car le temps n'est pas à gaspiller, » déclara Reed Rcihards, qui pianotait à une vitesse folle grâce à ses doigts élastiques sur plusieurs claviers d'ordinateurs à la fois. Depuis que Vision permettait le recours à un semblant de technologie, tous les super-génies s'en donnaient à coeur joie. « Quatre des onze usines de fabrication de Sentinelles que nous avons détruites ont déjà été reconstruites par Ultron, et les autres devraient être terminées dans moins d'une semaine. Parallèlement, de nouvelles sont créées un peu partout sur chaque continent, et cette vitesse de construction s'accélère de manière exponentielle. Il a déjà entamé la construction de plusieurs centaines de satellites pour compenser la destruction opérée par notre escouade sur le Peak du SWORD*. Autrement dit, nous accumulons des pertes lourdes parmi nos rangs à chaque mission, alors que celles que nous infligeons dans les lignes ennemies sont effacées en quelques jours. Contrairement à nos précédents adversaires, et contrairement à nous, ces machines n'ont pas à grandir sur plusieurs années, ni se nourrir, ni boire. Je tiens vivement à vous faire prendre conscience de la gravité de la situation. Certains ici pensent encore qu'il s'agit d'une énième guerre que nous allons remporter tôt ou tard, mais je vous le dis, celle-ci est différente, et pour faire clair, nous sommes en train de perdre. Rien de ce que nous entreprenons, même après la récupération de Vision ici présent, ne nous confère un quelconque avantage. D'après mes estimations, Ultron a stocké plus de 1298 pouvoirs mutants et surhumains différents dans sa base de données, nourrissant les Sentinelles, et les rendant plus difficiles à vaincre à chaque nouvelle rencontre, sans parler des mines de vibranium et d'adamantium que nous avons certes détruites mais dont il a tout de même pu récupérer une partie avant que nous agissions. Au mieux nos actions retardent notre défaite. Et plus le temps passe, plus Ultron apprend, se multiplie, s'étend, se crée des sauvegardes cachées un peu partout, et plus les failles pour le vaincre s'évaporent. »
« Wouhou, Reed Richards, le leader de l'année, le fantastique démoralisateur, Monsieur Fin du Monde ! » ironisa Clint, plus amer et maussade encore. « Je n'ai pas dit qu'il n'y avait aucune solution, j'ai dit qu'il y en avait de moins en moins au fil des jours. Je ne suis pas là pour vous vendre de faux espoirs, je reste factuel, » se défendit le cartésien. « Il nous faut un plan radical et rapidement. »

Alors que le débat se poursuivait, personne ne soupçonna un seul instant que les choses étaient déjà en train de basculer pour eux tous. L'heure était venue pour les machines. Les principaux mutants les plus puissants étaient sortis, occupés loin d'ici pour l'enterrement d'une des leurs, laissant la base aux seules mains d'une partie réduite de leurs héros. Beaucoup étaient déjà blessés, se reposant à l'infirmerie provisoire. Ils furent les premiers à tomber. Jane Foster, la chef du service, amie de Donald Blake et de son alter égo Thor, venait de se figer au chevet d'un agent du SHIELD amputé de la jambe, en convalescence. Elle fut soudain prise de convulsions, serrant les dents, tremblant, comme luttant contre une douleur intérieure, avant de reprendre contenance, droit comme un i.
Personne ne put entendre le cri intérieur du docteur, au travers de son apparence soudainement raide. « Docteur Foster ? Il y a un problème ? » demanda son collègue en pleine opération sur un autre patient. Elle se dirigea vers la porte et la verrouilla. Elle ne répondit pas, s'avançant vers lui pour le saisir brutalement et lui briser la nuque d'un geste sec. Le docteur hurla dans son propre esprit mais personne ne l'entendit. Ce fut son dernier cri. Bientôt, son enveloppe de chair s'ouvrit de l'intérieur et dans un hurlement de mort, Jane fut consumée par une vague de nano-puces.
Une seconde plus tard, alors que le sang et la chair tombaient à terre, se tint du haut de ses trois mètres une Sentinelle. Dans des cris étouffés dans le sang, tous les patients furent massacrés. Simultanément, dans l'armurerie, la même horreur se produisit. L'un des gardes en faction subit la même transformation intérieure, se déchiquetant pour laisser place à une Sentinelle qui extermina furtivement tous ceux présents dans la pièce.
A six endroits différents, six Sentinelles ayant envahi par nanopuces les organismes de résistants insoupçonnables, commencèrent leur sombre besogne, avant de se faufiler dans les circuits et autres tuyaux grâce aux à leurs capacités mutantes et le métal liquide fait de vibranium qui les composait. Puis les premiers cris donnèrent l'alerte, lorsqu'elles ne se cachèrent plus et envahirent les couloirs et autres lieux pour y causer une extermination en règle.



« Non. » La voix de Vision venait de s'élever brusquement en plein milieu du briefing de guerre, s'étant retourné tout aussi subitement pour regarder au loin vers le mur, comme s'il voyait à travers. Au moment même où les esprits humains de Jane Foster et des hôtes involontaires avaient été supplantés par les nanopuces alors en veille jusqu'à présent, Vision avait perçu la présence de leur programme activé de nulle part. Mais trop tard, bien trop tard. « Elles sont venues pour moi. » Il fonça à travers le mur qu'il traversa droit vers les Sentinelles, alors que les premiers cris parvenaient jusqu'aux oreilles des Vengeurs, X-men et agents du SHIELD présents autour de la table. Le branlebas de combat fut déclenché et en quelques instants, ce fut toute la base qui s'embrasa en un affrontement surprise.

Les résistants tentèrent de repousser l'attaque, mais personne ne s'était préparé à un tel effet de surprise, d'autant plus de l'intérieur. Mais à présent que les Sentinelles étaient sorties de leur torpeur, elles purent donner le signal au reste de leurs troupes, et bientôt, les murs se mirent à trembler de part et d'autre de la base. Des piques géants percèrent les murs pour en laisser sortir des Ultronbots et Ironbots, ainsi que des araignées mécaniques aux tentacules multiples et dévastatrices qui se mirent à ramper sur murs et plafonds, saisissant leurs victimes dans tous les sens pour les écarteler en deux ou les broyer en un instant.



« Ces six Sentinelles sont différentes des précédentes ! Elles sont faites en partie de vibranium et elles se reforment à chaque coup put*** ! » informa Psylocke qui venait de tenter de couper en morceaux l'une d'elles avec ses épées lasers énergétiques. Pour mieux effectivement voir la machine se reconstituer comme si de rien n'était. Avant même d'avoir vraiment combattu, les Vengeurs surent que la base était condamnée à l'évacuation. Une fois qu'Ultron était au fait d'un endroit, il n'y avait aucun moyen de le garder et de survivre dans le temps à ses vagues de machines infinies.
Il fallait évacuer, il fallait fuir, mais il fallait avant tout donner du temps aux résistants pour le faire, sans quoi il ne resterait plus grand chose de l'Humanité à sauver. Gagner du temps, serrer les rangs, résister, et résister encore à l'intrusion, l'invasion, l'extermination, pour couvrir la retraite des innocents paniqués. Jamais les héros, malgré toutes leurs aventures, n'avaient eu à faire un ennemi aussi imprévisible, aussi malin, aussi destructeur. Aucun répit, juste la Mort qui ne cessait de les poursuivre jusqu'à l'usure.

*Cf. Assaut n°3 en cours de RP.


Indications
→ Les 6 Sentinelles sont indestructibles, sauf exception. C'est-à-dire qu'à moins de faire disparaître chaque nanopuce les composant, elles se reformeront toujours peu importe l'attaque menée contre elles. Autrement dit, l'objectif est de les ralentir plus qu'autre chose. Il s'agit d'une nouvelle variété de Sentinelles (2.0).

→ Les autres machines sont les machines habituelles : Sentinelles 1.0, Ultronbots, Ironbots, Iron Spiders, et tout ce que votre imagination peut envisager façon Transformers

→ Le GM interviendra au prochain tour, en postant un post en construction le moment venu, comme d'habitude.

L'objectif est double :
____sauver des vies et survivre plus que de vaincre l'ennemi
, puisqu'il est infini. Vous êtes attaqués par surprise, et êtes donc mal préparés pour cela malgré les protocoles défensifs envisagés pour la base.
____empêcher à tout prix que les machines ne capturent de nouveau Vision. Il combat avec vous, il est très puissant (en phasant à travers les machines lambdas il les détraque), mais en voulant sauver tout le monde en bon défenseur de la Vie qu'il est, il finira entre leurs mains si vous ne l'aidez pas.

Aucun téléporteur n'est présent dans la base, tous sont à l'enterrement du X-men mystérieux qui a été tué au cours d'un rp parallèle et des autres mutants tombés le même jour. Cela concerne la majorité des X-men et des Confréristes, bien qu'il puisse en rester au QG (les blessés, ou ceux qui ne connaissaient pas les victimes). C'est évidemment fait pour vous compliquer la tâche, sans Magnéto ni de mutants badass utiles présents pour vous aider



POUR TOUTE QUESTION, C'EST PAR ICI
COPYRIGHT. Texte © Marvel Legacy
Toute reproduction est formellement interdite.
La Marque Marvel et tout ce qui s'y rapporte ne nous appartient pas,
nous l'utilisons dans un but non lucratif.

© FICHE CRÉÉE PAR LITTLEHARLEEN

Revenir en haut Aller en bas

Wanda F. Maximoff
avatar
Super-Héros
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Âge réel : 25
ϟ Messages postés : 668
ϟ Copyright : EXCELSIOR (avatar) + STARFIRE (signature)
ϟ Music : WAR OF HEARTS + ruelle
ϟ Niveau : Surhumain
ϟ Affiliation : Vengeurs & Utopia ; Ex Confrériste.

Carnet de Route
ϟ Disponibilité RP: Pris


MessageSujet: Re: ♠ MISSION N°2 → TERMINATION PROTOCOL ACTIVATED   Dim 12 Juin - 19:23

« termination protocol activated »
EVERYONE’S SURVIVAL LOOKS A LITTLE BIT LIKE DEATH SOMETIMES.


Blottie dans les bras de Steve, ma main serrant la sienne, j'avais sangloté de longues minutes sans dire un mot, jusqu'à ce que les larmes cessent enfin de rouler sur mes joues rougies. Il n'avait rien dit non plus, s'était contenté de caresser mes cheveux tout en me serrant contre lui. L'enterrement m'avait épuisée, je me sentais drainée de toutes mes forces, les nerfs à fleur de peau. J'aurais voulu pouvoir me reposer, mais j'en étais incapable, hantée par les derniers jours, les dernières heures, je n'avais rien su faire d'autre que pleurer longuement, pour évacuer ce trop-plein d'émotions qui me donnait l'impression de n'être qu'un double cliché ; celui de la femme enceinte gouvernée par ses hormones, et celui de la Sorcière Rouge inapte à se contrôler. Au QG, il était impossible d'échapper aux regards pesants, aux murmures lourds de sens, aux écarts volontaires et involontaires sur mon passage. Alors dès que j'en avais l'occasion, je me réfugiais dans les bras de Steve, le seul encore capable de me rassurer. Avec Pietro, les choses étaient différentes. Nous partagions la même peine, et sa détresse était trop présente pour que je puisse l'ignorer et l'accabler davantage avec la mienne. Mais je pouvais me laisser aller avec Steve, il était bien plus coriace que je ne l'étais, et son optimisme lui permettait de garder la tête sur les épaules. Machinalement, je caressai mon ventre à présent bien rebondi ; j'étais enceinte de sept mois mais donnait sans doute l'impression d'être sur le point d'accoucher, alors que je devais faire en sorte d'au moins mener ma grossesse jusqu'au mois la moitié du huitième mois – dans l'idéal. Un idéal compromis par Ultron, qui nous avait déjà tant arraché et ne semblait pas prêt de s'arrêter dans sa lancée. Au QG, quand bien même nous étions entassés les uns sur les autres, il était aisé de se croire en sécurité, à l'abri de la folie meurtrière de l'IA. C'était comme le calme avant la tempête qui s'annonçait à laquelle nul n'échapperait. Craignait de voir mes derniers espoirs partir en fumée, je n'avais pas voulu prendre part au conseil de guerre, je m'étais contentée de rentrer dans la salle pour prévenir Steve de mon retour, et i était venu me rejoindre dans le petit dortoir que nous partagions avec Bucky, Natasha, Sam et Pietro. « Je ne sais pas ce que les jumeaux font la dedans, mais ils sont plutôt agités... » Et c'était tant mieux. Après toutes ces morts et tant de destruction, sentir remuer la vie en moi m'apaisait lentement.

Je sursautai violemment lorsqu'un hurlement déchirant nous parvint, accompagné d'un vacarme métallique. En même temps que Steve, je me redressai sur le lit, nouant instinctivement mes bras autour de mon ventre. Mon cœur se serra, il n'avait fallu que quelques secondes pour que je comprenne. « Il sont là... Ultron nous a trouvés... Oh non, non, non, non... » Steve m'entraîna avec lui en se relevant et je ne résistai pas, momentanément incapable de raisonner. Il me tenait fermement par le poignet, comme s'il craignait de me lâcher par accident, il aurait pu me faire mal que je n'aurais pas davantage protesté. Quand il ouvrit la porte qui donnait sur le couloir, nous fûmes aussitôt précipités dans un chaos sans nom et j'eus un mouvement de recul involontaire en apercevant une Sentinelle au bout du couloir. Je détestais ces monstres de métal qui m'avaient tant pris, et me prendraient davantage aujourd'hui. « Il faut qu'on s'en aille ! », dis-je en m'accrochant nerveusement au bras de Steve. « Il faut qu'on s'en aille, qu'on évacue tout le monde, entre ces murs elles vont nous massacrer ! » Ce fut à peine si j'eus le temps de le supplier du regard, bientôt d'énorme tiges de métal transpercèrent les murs, et l'explosion du plus proche nous projeta au sol. J'eus le réflexe de tendre les mains en avant pour me rattraper et éviter de tomber sur le ventre, mais je me rattrapai mal et mon poignet gauche craqua douloureusement sous mon poids. Steve me protégea des débris avec son bouclier, et le temps que nous réalisions ce qui était arrivé, il était déjà trop tard. Des Ultronbots et autres machines s'étaient infiltrées par dizaines dans le QG, et commençaient déjà à abattre toutes les personnes se trouvant sur leur chemin. Et Steve et moi étions sur le chemin. Un Ultronbot nous avait repérés, et il s'apprêtait à tirer. Je n'eus pas le temps de parer l'attaque, Vision sembla apparaître de nulle-part et arracha le cœur métallique de la machine, qui retomba au sol, inactive. « Rien ne les arrêtera. Partez. Fuyez. » Je me relevai, aidée de Steve, et attrapai l'androïde par le bras pour le retenir. « Mais... et toi ? » « Je vais les retenir. » « Vision s'ils te capturent, nous sommes perdus... » « Ça n'arrivera pas. Maintenant, allez-vous en. » Je ne pus qu'échanger un regard avec Vision avant de faire ce qu'il nous disait, laissant Steve me guider. Du mieux que je le pouvais, j'écartai les machines de notre chemin avec des décharges magiques, tandis que Steve faisait de même avec son bouclier.

Au détour d'un couloir, une Sentinelle contre laquelle luttaient plusieurs mutants. Mais elle semblait indestructible, elle changeait d'apparence en fonction de ses opposants et se reformait après chaque attaque. Ultron avait su apprendre des erreurs des hommes, et modifier les créations de Trask pour qu'elles s'adaptent à ses besoins. Entre elles, les Ultronbots et les autres machines, nous n'avions aucune chance de sortir vainqueurs de cet affrontement. Sans que je ne m'en rende compte, les larmes avaient commencé à rouler sur mes joues, je voyais mutants et humains tomber comme un château de cartes, fauchées par les créations d'Ultron alors que quelques instants plus tôt, le calme régnait au QG. « Rogers ! » Je sursautai si brusquement que je manquai d'attaquer Natasha, qui venait de sortir d'une salle, suivie de près par Clint et Carol. « Merde. Je veux pas être pessimiste, mais je ne suis pas sûr de pouvoir faire grand chose avec mes flèches. » « C'est pas le moment de pleurnicher, Clint. » Natasha déposa une arme dans les mains de Clint, avant de s'adresser à Steve tandis que Carol s'attaquait à la Sentinelle. Je lui offris mon soutien en tentant de l'immobiliser, la comprimant dans un épais champ de force. « On évacue, si on tente de contre-attaquer, on sera réduits en miettes. On a déjà envoyé plusieurs groupes vers les tunnels d'évacuation, mais... » « Ce qu'elle essaie de te dire, c'est que des centaines de personnes vont crever. » « On doit bouger, et vite. » Face à Carol et moi, la Sentinelle ne reculait pas. Nos attaques combinées la ralentissaient à peine, et pour contrer les décharges de photon de mon amie, elle se changea en ce que je supposais être du diamant. Je renforçai mon champ de force au maximum, mais la Sentinelle avançait toujours vers nous, elle et une dizaine d'Ultronbots. La pression exercée sur mon bouclier magique était telle que je parvenais de moins en moins à le maintenir, d'autant plus que je devais évincer nos autres assaillants à l'aide de décharges hex, tandis que le reste du groupe faisait de même en protégeant nos arrières. « Dégagez ! Je la retiens, fichez le camp ! » « Carol... ! » « Fichez le camp ! Tirez-vous, allez rejoindre les autres ! » Elle se retourna, comme pour vérifier que nous avions bien compris. Ce fut le moment choisi par la Sentinelle pour attaquer. À peine entravée par mon champ de force et les décharges de Carol, elle bondit, j'eus tout juste le temps d'écarquiller les yeux en voyant l'un de ses bras se transformer en un véritable pieu. Le hurlement de douleur et de surprise de Carol résonna dans le couloir, me glaçant d'effroi, et comme si elle n'était rien de plus qu'une nuisance, la Sentinelle secoua le bras et son corps inerte tomba lourdement au sol.

« CAROL ! NON, CAROL ! NON ! »  J'allais me précipiter sur elle, inconsciente du danger représenté par la Sentinelle, mais deux bras m'entravèrent et me retinrent. « C'est trop tard, Wanda, elle est morte ! » « Lâche-moi tout de suite, Clint ! Lâche-moi !! » Il resserra son emprise autour de moi, et commença à me tirer en arrière, tandis que tout le monde autour de nous luttait contre la Sentinelle, et nos multiples autres attaquants. « ELLE EST MORTE ! Et on le sera tous si tu ne viens pas ! Merde, pense à tes gosses ! » Les enfants. Je cessai de lutter contre la poigne de Clint, et consentis à le suivre lui et les autres, non sans lancer un regard désespéré en arrière, pour apercevoir une dernière fois Carol. Je retrouvai rapidement la main de Steve, que je serrai jusqu'à en avoir mal aux doigts. Talonnés par un groupe de civils paniqués, nous nous engageâmes dans un couloir, déjà envahi par plusieurs Ultronbots, dont nous pûmes nous débarrasser assez facilement, sans pour autant nous réjouir. Quand un tombait, deux prenait sa place. Déjà essoufflée par notre course, je trébuchai, et ce fut Natasha qui me rattrapa in extremis par le bras et me redressa tout en abattant une machine. « Ne t'arrête pas, Wanda, je t'en prie, ne t'arrête pas ! » Je ne voulais pas m'arrêter. Seulement, je ne savais pas combien de temps je pourrai tenir à ce rythme. Si je n'avais pas été enceinte, ou moins, cela aurait été différent. Mais j'étais enceinte de plus de sept mois, et je portais des jumeaux. Mon endurance était limitée, je fatiguais à un rythme si rapide que c'était ridicule. Steve me traînait plus que je ne courais, et de ma main libre je tentais vainement de soutenir mon ventre, sans que cela ne change rien. Les machines surgissaient de tous les côtés, les gens hurlaient, tombaient, mouraient. Je ne savais même pas s'il était possible pour nous de sauver qui que ce soit, je ne savais pas si nous nous en sortirions. Je songeais à Pietro, Erik, Bucky, Sam, et tous les autres qui n'étaient pas avec nous. Les reverrais-je un jour ? Entendant le cri d'une petite fille derrière moi, je me retournai instinctivement, pour voir Clint prendre la petite blessée dans ses bras, évitant de justesse le tir d'un Ultronbot que je désintégrai d'une décharge. Reprenant sa course, l'archer me remercia d'un hochement de tête, avant de désigner du menton une silhouette devant nous. Tony. En vie.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar

MessageSujet: Re: ♠ MISSION N°2 → TERMINATION PROTOCOL ACTIVATED   Mar 14 Juin - 22:34

 
Without the dark, we'd never see the stars

 
Steve serrait Wanda contre lui, sa main tenant fermement celle de la jeune femme, comme si il avait eu peur qu'elle ne disparaisse, qu'on ne la lui arrache comme tant de personnes avaient déjà étés enlevées à leurs proches depuis qu'Ultron avait mit en branle son sinistre plan. La colonne des pertes s'allongeait jour après jour, alors que celle des vivants ne faisait que diminuer. Et les rapports auquel il avait le droit sur la situation à l'extérieur du QG ne faisait rien pour rassurer les survivants. Oh, ils avaient bien remportés quelques victoires, mais chacune apportait son lot de morts, et ne faisait que ralentir Ultron pendant quelques jours, quelques semaines tout au plus. À force, même Steve finissait par avoir du mal à voir la lumière au bout du tunnel. Diriger la Résistance face aux Skrulls ou à Apocalypse était une chose. Mais combattre et espérer l'emporter face à une armée entièrement mécanisée, et qui n'avait nul besoin de manger ou de dormir... même lui commençait à avoir l'impression qu'on ne le laissait sortir la tête de l'eau que pour le plaisir de l'y replonger aussitôt qu'il aurait inspiré quelques goulées d'air. Mais même si tout semblait perdu d'avance, Steve refusait encore de renoncer. À cause de la personne qui se trouvait en ce moment dans ses bras. À cause de ce qu'elle portait sur elle et en elle. Il refusait d'abandonner parce qu'il avait la ferme intention de vivre assez longtemps pour lui passer la bague au doigt pour de bon, et pour avoir le plaisir de voir ses enfants grandir dans un monde ou ils n'auraient pas à craindre une intelligence artificielle génocidaire. Quand Wanda prononça ses premiers mots depuis qu'il était venu la retrouver dans le dortoir qu'ils occupaient, le super-soldat sourit, avant de l'embrasser dans le cou « Peut-être qu'ils se chamaillent pour savoir qui sortira en premier. »
Mais soudain, ils furent tirés de leur petite bulle de calme par des hurlements et des bruits métalliques. Le genre de bruits qui annonçaient en général des choses particulièrement sinistres. Se redressant immédiatement sur le lit, Steve n'eut pas besoin que Wanda énonce les évidences pour qu'il comprenne qu'Ultron avait retrouvé le QG, et qu'il avait lancé un assaut aussi redoutable qu'inattendu. Se levant d'un bond, Steve entraîna sa fiancée à sa suite, attrapant son bouclier au passage. Et hors du dortoir, l'avant-garde des forces d'Ultron s'étaient déjà lancée dans leur entreprise d'élimination systématique de toutes les formes de vies organiques dans la zone. Mais malheureusement, c'était un combat perdu d'avance. Le but ici n'était pas de se battre, mais de fuir pour sauver leur vies et espérer se battre plus tard. Lorsque l'un des murs près d'eux explosa, Steve réagit à l'instinct et protégea Wanda derrière son bouclier, indifférent aux débris qui pouvaient lui marteler le dos. Et alors que le gros des forces d'Ultron investissait la base, ils ne durent leur survie qu'à Vision. Steve avait toujours eu du mal avec l'androïde, à cause de ses origines et de sa tendance à suivre Wanda partout où elle allait, mais il devait au moins reconnaître qu'il avait de la ressource, et qu'il était du genre à vendre très chèrement sa peau.
Steve reprit sa course, tenant toujours le bras de Wanda, s'arrêtant à peine pour détruire les Bots qui essayaient de l'arrêter. Au détour d'un couloir, ils finirent par tomber sur une Sentinelle, mais Steve remarqua bien vite qu'elle était différente de toutes celles qu'ils avaient affrontés auparavant. Elle semblait bien plus dangereuse que ce à quoi ils étaient habitués, et décimait ceux qui tentaient de l'arrêter comme si elle fauchait les blés « Steve! » Le super-soldat se retourna pour voir Carol débarquer, en compagnie de Clint et Natasha. Ils avaient l'air secoués, mais en assez bon état « Content de te voir Carol. La situation? » « Catastrophique, on a totalement étés... attention! » Carol poussa Steve, avant d'exploser un bot d'une décharge photonique. Replongeant dans la mêlée, Steve couvrait les arrières de Carol et Wanda avec Clint et Nat, pendant que les deux femmes tentaient de se débarrasser de la Sentinelle. Mais ils perdaient peu à peu du terrain, et il devint évident pour Steve qu'ils ne pourraient s'en sortir en un seul morceau. Carol sembla en arriver à la même conclusion, car elle leur hurla de fuir pendant qu'ils le pouvaient encore. Mais quand elle se tourna vers eux pour vérifier qu'ils étaient bien en train de détaler, la Sentinelle profita de cette brève inattention pour passer à l'attaque, et Steve ne vit que le sang qui gicla lorsque la bras de la machine transperça Carol, n'entendit que le hurlement qu'elle poussa, avant que la Sentinelle ne la jette sur le côté comme si elle n'était qu'un déchet. Perdant l'espace d'un instant contact avec la réalité, Steve y fut tout aussi brutalement renvoyé par les hurlements désespérés de Wanda, que Clint peinait à retenir. Mû par une rage aussi violente qu'incontrôlable, et il se jeta en avant, éliminant les Bots qui tentaient de s'approcher d'eux. Ramassant une grenade sur un corps, il la dégoupilla, avant de la lancer en direction du plafond. Si la déflagration ne suffit pas à détruire la Sentinelle, elle eut toutefois l'effet escompté et fit s'effondrer une partie du plafond, leur offrant un répit juste assez court pour leur permettre de fuir. Laissant à Natasha le soin d'ouvrir la voie, il resta aux côtés de Wanda, et sa main libre vint serrer la sienne.
Alors qu'ils repoussaient un nouveau groupe de machines, Steve surprit Clint - les bras chargés d'une petite fille - à désigner un point derrière eux, et Steve laissa échapper un soupir de soulagement quand il vit que l'archer ne désignait pas de nouveaux ennemis, mais un nouvel allié. Et pas n'importe lequel puisqu'il s'agissait de Tony, dans une armure certes légèrement cabossée à cause des combats récents, mais qui allait visiblement plutôt bien. À ses côtés se trouvaient Luke Cage et Pepper, qui avait l'air secouée mais en forme  « Tony, j'ai jamais été aussi content de te voir. La situation est pire que jamais. » Conscient que la mort de Carol devait se lire sur leurs visages, Steve posa une main sur l'épaule de son ami, sans pour autant relâcher son attention. Mieux valait crever l'abcès tout de suite plutôt que de voir son ami l'apprendre plus tard. Il savait à quel point Carol était importante aux yeux de Tony, il avait au moins le droit de savoir comment c'était arrivé « Tony, on... Carol est morte. Elle est restée en arrière pour nous permettre de fuir et... une Sentinelle l'a eue. J'ai... on a rien pu faire. Je suis désolé. » « Et merde... » Marmonna Luke. Si l'ambiance était déjà pesante, elle ne le fut qu'encore plus. Annoncer la mort de Carol, c'était admettre qu'elle était morte, qu'elle ne reviendrait plus « Steve, loin de moi l'idée de vouloir casser l'ambiance, mais on va se faire allumer comme des lapins si on reste là. » Souligna Natasha en rechargeant une de ses armes. Steve acquiesça d'un signe de tête, avant de laisser Clint ouvrir la voie, fermant la marche pour rester avec Wanda. Il savait qu'elle devait sûrement se sentir aussi coupable que lui de la mort de Carol. Rester en mouvement, se concentrer sur leur survie, ça l'empêchait de se morfondre. Malheureusement, l'heure n'était pas encore à la peine. Mais il même si il savait que Wanda était bien plus solide qu'elle n'en avait l'air au premier regard, elle avait tellement souffert ces derniers mois qu'elle était au bord de la rupture. Et Carol n'était pas qu'une simple équipière. Elle était même plus qu'une amie. Les Vengeurs une famille pour eux tous, et ils venaient de perdre une membre de cette famille. Lui attrapant la main, il la serra, pour lui rappeler qu'il était là pour elle, et que tout n'était pas encore perdu. Il n'avait pas besoin d'ouvrir la bouche, pas plus qu'elle n'aurait eu besoin de lire dans son esprit. Ils se connaissait depuis si bien, et depuis si longtemps qu'il n'y avait plus besoin de mots entre eux.
Au détour d'un couloir, ils eurent la mauvaise surprise de tomber sur un éboulis, qui obstruait totalement le chemin. Mais alors qu'ils se retournaient pour prendre un autre passage, une paire de Sentinelles « Wanda, essaye de nous dégager un passage! Les autres... » « On est avec toi! » Lança Power-Man en devinant ce que Steve allait leur demander. Au premier coup d’œil, Steve comprit qu'il ne s'agissait pas du même modèle de Sentinelles que celle qui avait tué Carol, mais elles n'en étaient pas pour autant dangereuse. S'élançant au contact avec Luke, Steve bloqua un coup de poing d'une des Sentinelle avec son bouclier, pendant que Luke profitait qu'elle soit occupée ailleurs pour l'attaquer. À côté, il entendait Clint, Natasha et Tony s'occuper de l'autre Sentinelle, qui répondait à chacune leurs attaques. Steve plongea pour esquiver un coup de pied de la Sentinelle qu'il combattait, mais Luke eut moins de chances et il fut attrapé comme une poupée par la Sentinelle, qui commença à le frapper contre le mur le plus proche comme un bambin jouerait avec un hochet. Furieux à l'idée de perdre un autre amis, Steve s'élança pour essayer de détruire la Sentinelle, mais quand il plongea pour esquiver un tir de laser, il se retrouva plaqué au sol par le pied de la Sentinelle. Alors que la machine accentuait la pression dans le but de l’aplatir, Steve laissa échapper un hurlement de douleur alors que le monstre de métal menaçait de lui broyer les côtes comme des allumettes. Mais avant que le Sentinelle n'ait eu le temps de finir sa sinistre besogne, un projectile explosa au niveau de sa tête, suivi d'un second et d'un troisième. Alors que la Sentinelle se retournait pour faire face à cette nouvelle menace, libérant Steve de son emprise par la même occasion, sa tête fut arrachée par une quatrième grenade qui le toucha pile au niveau du cou. La Sentinelle s'effondra comme une poupée de chiffon, et Steve se releva tant bien que mal, alors que le mystérieux tireur aidait les autres à se débarrasser de la seconde Sentinelle.
Prenant le temps de vérifier que Luke allait bien, Steve se tourna vers leur allié, et résista à la soudaine envie de lui envoyer son bouclier en pleine tête « Toi! » Cracha Steve sans même cacher le dégoût qu'il éprouvait pour l'homme en face d'eux « Je te l'ai déjà dit Rogers, je suis le seul à avoir le droit de te tuer. » Lança Crossbones en rechargeant son lance-grenades. Il s'avança vers eux, comme si de rien n'était, avant d'afficher un sourire hypocrite aux autres « Vous pourriez au moins dire merci. Sans moi, vous étiez morts. Et... oh, salut Miss America. Joli bide que... » Rumlow ne put finir sa phrase, car Steve l'attrapa à la gorge et le plaqua contre le mur sans la moindre délicatesse « Je vais être très clair avec toi. Tu es en surçis, rien de plus. Au moindre coup fourré, tu es mort. » Steve accentua un peu plus la pression, et approcha son visage de celui de Crossbones « Et si tu la regarde ne serait-ce que de travers, je t'arrache la colonne vertèbre par vertèbre. » Le super-soldat finit par le relâcher, et Rumlow tomba à terre, inspirant de grandes bouffées d'air « C'est très clair... Captain. » Steve se retourna sans un mot, avant d'aider Luke à se relever. En temps normal, il n'aurait pas hésité à tuer Brock sur le champ, mais dans leur situation... toute aide était précieuse, même celle du pire salopard qui ait croisé la route de Steve. Il fallait qu'ils s'échappent au plus vite, et si pour ça il devait collaborer avec ses ennemis, alors il le ferait. Mais de là à leur faire confiance...


Fiche bye Ethna
Revenir en haut Aller en bas

Anthony E. Stark
avatar
Super-Héros
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Messages postés : 4135
ϟ Copyright : (c) Ozzy
ϟ Music : Shoot To Thrill - AC/DC
ϟ Niveau : Surhumain
ϟ Affiliation : Vengeurs, Club des Damnés, Illuminati

Carnet de Route
ϟ Disponibilité RP: Pris


MessageSujet: Re: ♠ MISSION N°2 → TERMINATION PROTOCOL ACTIVATED   Sam 25 Juin - 20:49




...





Courir. Je crois que je n'avais jamais couru aussi vite de toute ma vie, et pourtant ce n'était pas faute d'avoir eu des occasions. Pour sauver des vies, pour sauver mes propres fesses légendaires, pour sauver mes proches. Lorsqu'il s'agissait de sauver la vie de Pepper, je battais tous mes précédents records. Mon coeur tambourinait comme un fou dans mon torse sous l'adrénaline, la peur, l'urgence, la panique qui avaient enflammé mon esprit aussi bien que toute la base en quelques secondes à peine. J'avais activé mes armures à distance via ma montre, pour qu'elles protègent Pepper. La mienne était en cours d'initialisation alors même que les tests finaux n'avaient pas été faits depuis les dernières réparations. Il y avait plus de combats que de temps pour s'en remettre, et pas assez de matériel. L'heure n'était plus aux essais, les machines nous avaient repérés, et ce ne serait qu'une question de minutes avant qu'elles n'aient exterminé toute la base si aucune force ne s'organisait pour s'y opposer. « PAR ICI ! DEPECHEZ-VOUS IL FAUT EVACUER ! LAISSEZ VOS AFFAIRES ! COURREZ ! » ordonnais-je aux gens que je croisais et esquivais agilement, les poussant de mes mains vers là d'où je venais, vers les tunnels de secours. Je sautai par-dessus les sacs lâchés en pleine course et autres caisses encombrants depuis des jours certains couloirs en l'attente d'être déballées. « Rhodey ? Rhodey tu me reçois ? Où es-tu ? Il faut qu'on évacue, si tu me reçois, ON EVACUE ! » Panique, panique, panique. Rien n'était pire que les attaques surprise.
Les gens couraient à contre-sens, alors que je fonçai droit vers Pepper tout en tentant de la contacter elle aussi via ma montre. Je déboulai comme un fou dans la chambre et sans même réfléchir, je profitai de mon élan pour rebondir d'un pied sur le mur le plus proche et agripper l'Ironbot en train de tirer. Connaissant mes créations par coeur, je bousillai son système à ma portée avant de retomber au sol. Un tir plasma me frôla et alla dégommer le second qui tenta d'entrer à ma suite.
Je fus soulagé de voir Pepper protégée derrière le champs de force de mon armure autonome, véritable chien de garde high-tech. Je n'avais jamais plaisanté avec la sécurité de mes proches, surtout pas celle de Pepper. Pour avoir manqué de la perdre à cause de Stane, j'avais depuis deux ans double ma paranoïa à son égard. Je me dépêchai de fondre à genoux près du lit pour tirer le coffre situé dessous et le déverrouiller. J'en sortis le large bracelet rouge et gris que je me dépêchai de plaquer sur l'avant-bras de Pepper, avant de faire pression à divers endroits dessus pour déployer Rescue autour d'elle. Je pris trois autres sphères métalliques du coffre que je lançai à terre. En vol, les trois armures se déployèrent à leur tour, prêtes à suivre leur créateur. Elles n'avaient pas toutes les fonctionnalités de réparées, mais mieux valait user de tout ce qui était à portée, fini ou pas.
« On s'en va ! » ordonnai-je dans la foulée, bondissant à l'intérieur de ma propre armure. J'agrippai la main de Pepper et décollai, plaçant les trois armures en formation triangulaire devant et autour de nous. Véritable jeu de quilles, nous fonçâmes à travers les couloirs en turbo et tous nos champs de force activés, tirant à vue sur les machines, les poussant sur notre passage sans nous arrêter tels des boules d'énergie lancée à pleine vitesse. Il fallait rejoindre les autres. Seuls nous n'avions aucune chance, mais ensemble, nous pouvions tenir, aider les autres, protéger l'évacuation, gagner du temps.
Utilisant les scanners de mon armure et les radars, je nous dirigeai à travers les couloirs, virage serré après virage serré, jusqu'à rattraper les résistants en train de courir vers les tunnels d'évacuation. Je nous fis ralentir et me retournai, agrandissant mon champs de force pour les couvrir des tirs des machines les plus proches. J'aperçus via mes micro-caméras panoramiques, me donnant une vision de tout ce qui se passait autour de moi, Natasha, Clint, Steve, Wanda, et la plupart des autres plus loin dans le tunnel, aux prises avec d'autres robots. Je vis Wanda trébucher et être rattrapée par Natasha, poursuivies par des araignées mécaniques rampant à leur suite par le plafond. J'envoyai aussitôt des mini-missiles depuis les compartiments de mon armure pour venir exploser sur une bonne dizaine d'entre elles. Après que les gens aient pu prendre de l'avance, je lâchai le champ de force pour m'attaquer aux machines juste derrière et les détruire une à une en coordination avec Rescue et les trois armures, mais également Vision qui émergea d'un mur sans crier gare.

Je me dépêchai alors de rejoindre les autres, me postant auprès de Natasha qui venait de tuer une armure non sans finir elle-même à terre après l'explosion. Je l'aidai à se relever, soulagé de la voir en vie, elle et les autres. « Tony, j'ai jamais été aussi content de te voir. La situation est pire que jamais. » Le seul fait d'entendre la voix de Steve me redonna un semblant d'espoir et de calme. Je m'approchai de Wanda pour l'aider à se tenir debout, la voyant essoufflée du fait de sa condition. J'étais heureux qu'elle soit là et en vie elle aussi. Nous avions vécu tant de choses tous ensemble, que nous savions chacun que c'était notre union qui faisait notre force. Etre isolés les uns des autres était la pire des choses.

Mais je vis son regard, son expression, et je compris que quelque chose de grave était arrivé au milieu de ce carnage. Je rétractai mon casque lorsqu'il posa sa main sur mon épaule. « Tony, on... Carol est morte. Elle est restée en arrière pour nous permettre de fuir et... une Sentinelle l'a eue. J'ai... on a rien pu faire. Je suis désolé. » Sur le moment je ne compris pas. Mon esprit s'arrêta littéralement alors que l'information tentait de passer en force et que mon coeur reprenait sa course folle.
Ce n'était pas possible, pas elle, pas Carol. Ce n'était pas possible car elle était parmi l'une des plus puissantes de cette Terre, et parce qu'elle était surtout l'une de mes plus proches amies. Mon regard se perdit un peu partout autour alors que mon cerveau se remettait à travailler à toute vitesse sous le choc, analysant les conséquences, cherchant à se raccrocher à du factuel et non de l'émotionnel face à la vague de chagrin et de colère qui menaçait de me submerger. Ce fut le bruit assourdissant du tonnerre, bruit sourd et lointain du fait de notre position souterraine, qui me fit réagir.
« Thor a atteint la surface mais à l'entendre, nul doute que l'attaque était assez préparée pour qu'il y ait un comité d'accueil nous attendant à la sortie... Il faut gagner du temps pour permettre au plus de monde possible d'évacuer, il y en a encore beaucoup trop dans la base pour les laisser à leur sort... Il faut faire deux équipes... » déclarai-je en croisant le regard azuré de Steve. Je savais qu'en temps normal il serait le premier à mes côtés. Mais avec Wanda enceinte, j'ignorais s'il n'allait pas aller avec elle dans l'équipe 2 pour aider Thor à couvrir les évacués et protéger sa famille.



Je sus à son regard, qu'il savait que ce plan était pratiquement suicidaire, mais incontournable pour avoir une chance de nous en sortir. Les Vengeurs étaient taillés pour ce genre de missions après tout. Aussi ne m'en empêcha-t-il pas, car il avait probablement envisagé le même scénario en bon leader qu'il était. Sauf que Natasha intervint pour nous rappeler de bouger, ce qui nous mena rapidement face à un éboulis obstruant les lieux. En formation, nous dûmes tenir le front le temps que Wanda et d'autres ne déblaient le passage. J'affrontai la deuxième Sentinelle et Steve la première, répartis en deux mini équipes coordonnées. Alors que j'immobilisai la Sentinelle et m'arrangeai pour occuper toute son attention, cela permit à Pepper et aux autres de la démolir en une attaque simultanée. Nous tuâmes les derniers bots avant de rétablir un champ de force général. J'aidai alors Wanda à déblayer plus vite encore le chemin à grand renfort de salves énergétiques, de lasers découpant la roche et le béton, tandis que Steve réglait les choses avec Rumlow. Bientôt la voie fut de nouveau libre et les gens purent reprendre leur course folle vers la sortie, sous notre protection. Il nous fallait un plan méthodique, sans quoi rejoindre la sortie ne nous sauverait pas plus. Poursuivis, traqués, nous n'irions pas très loin avant de devoir réengager le combat, et le perdre sous les flots incessants de machines suivant notre position. Sans les téléporteurs, nous ne pouvions les semer. Une fois dehors, il allait falloir trouver un moyen de contacter les X-men et Confréristes pour qu'ils reviennent nous aider au plus vite, et nous sortir de là.

« Ecoutez-moi tous ! » fis-je en me retournant vers le reste du groupe rassemblé. Vision couvrait encore nos arrières, de même que mes armures faisant barrage par une triple épaisseur de champs de force. « Bobbi, Rhodey, Barnes, le Fauve, et des centaines de personnes, sont encore bloquées quelque part dans cette foutue base, livrées à elles-mêmes face à ces machines. Dehors, d'autres machines exterminent ceux qui sortent. Nous avons deux fronts à mener. Je retourne au coeur de la base. Dans l'armurerie se trouve tout un stock de bombes IEM. Si je parviens à les atteindre et à les lier entre elles, elles balayeront plusieurs kilomètres et désactiveront toutes les machines à leur portée pour plusieurs minutes avant leurs reboots. Ca pourra permettre de fuir et rejoindre les X-men, autant pour ceux dedans que ceux attaqués au-dehors ! Fury a sans aucun doute eu la même idée le connaissant, et doit se trouver là-bas avec ses hommes pour protéger les bombes. Ils ne tiendront pas à vie. Alors ceux dont les pouvoirs sont inutiles ou dangereux en lieu fermé, vous rejoignez immédiatement Thor et protégez la sortie ! Tous les autres, avec moi ! »

« Quelque soit ta décision, reste en vie Cap', et veille sur elles... » dis-je à Steve en serrant sa main avec force dans notre encouragement habituel mutuel avant de retourner au combat. Par elles, j'entendais bien sûr Wanda, mais aussi Pepper. Pepper qui comprit le sens de mes paroles. « Hors de question que tu retournes là-bas, c'est de la folie ! » s'insurgea-t-elle en m'attrapant par le bras pour me forcer à la regarder. « Ah, le fameux moment où la damoiselle s'inquiète pour son preux chevalier partant en guerre, » souris-je pour tenter un peu d'humour comme à mon habitude. « Les IEM sont notre seule chance. Je récupère Rhodey, Happy, et tous les autres, on fait tout péter, et on ressort aussitôt, promis je m'attarderai pas, » lui dis-je avec un petit sourire qui ne cacha rien de la gravité de la situation. « Rescue sera plus utile à la sortie, tes capacités sont taillées pour le plein air et la protection des vies, et Wanda ne pourra pas s'en tirer seule vu son état. » « Bien essayé, mais je viens avec toi. » « Ce n'était pas un conseil mais un ordre, Pepper. Va-t-en ou je prends le contrôle de Rescue et te mets en pilote automatique jusqu'à la sortie ! » la menaçai-je, la retenant d'aller plus loin en me suivant en plaçant ma main métallique sur son ventre sans même réfléchir. « Va-t-en. » insistai-je, plongeant mon regard dans le sien pour qu'elle comprenne qu'il ne s'agissait plus que d'elle depuis plusieurs semaines déjà. Que je ne permettrais pas qu'elle risque sa vie et celle qu'elle portait en elle. Je la vis ouvrir les lèvres pour riposter de nouveau, mais la coupai dans son élan en capturant ces dernières pour l'embrasser. Je refusais de penser que cela pouvait être la dernière, même si les probabilités n'avaient jamais été aussi grandes en ce funeste jour. Puis je la repoussai légèrement en arrière tout en réactivant mon casque. Je balançai des communicateurs à tout le monde, pris dans le coffre de ma chambre, et d'un regard à Vision, ce dernier comprit qu'il était de son devoir d'établir la ligne et sa sécurité.



En posture de combat, j'attendis que mon équipe se place à mes côtés. Natasha, Luke Cage, Vision, Spiderman, Ant-Man, les Quatre Fantastiques, entre autres. « Okay, ces saloperies ont tué Janet, Hank, Cassandra, Carol... Vous connaissez la devise et la source même de notre nom... si on ne peut pas protéger... ON PEUT VENGER ! ALORS AVENGERS... RASSEMBLEMENT ! MONTRONS-LEURS CE QUE C'EST QUE DE S'EN PRENDRE A NOUS, A NOTRE TERRE, A NOS AMIS, A NOS FAMILLES ! » vociférai-je pour pousser la hargne, l'adrénaline et la détermination de tous. Je fonçai dans la bataille, avec toute la rage et la ferveur dont j'étais habité.
Je frappai, esquivai, ripostai, tombai, me relevai, avec un acharnement sans nom, tout en avançant mètre par mètre. Coordonnés tous ensemble, nous étions efficaces, mais le temps nous était compté, car plus nous tardions, plus il en arrivait, et plus de morts il y avait. Soudain, je me fis percuter par quelque chose, une sorte de flash violacé de super-vitesse et d'énergie pure mélangées. Je lâchai un cri étouffé quand mon dos heurta le mur où il s'enfonça à l'impact. La Sentinelle se redressa pour me faire face, ses yeux jaunes terrifiants fixés sur moi pour sa prochaine attaque. Je n'eus aucun mal à reconnaître les pouvoirs du Laser Vivant, l'un de mes ennemis. Sûrement mort, si ses dons étaient déjà dans la base de donnée. La Sentinelle abattit son bras en plein dans mon torse, sans parvenir à le percer néanmoins, du moins le crus-je sur le moment.



« AAAAAAARGH ! » hurlai-je de douleur. Je sentais comme des milliers d'aiguilles venir piquer ma peau, s'y enfonçant, alors que le métal liquide de la Sentinelle faisait du forcing pour pénétrer les systèmes de mon armure et en prendre le contrôle. J'étais paralysé, rien ne répondit plus, malgré mes tentatives pour bouger. Si elle continuait, je savais que je finirais comme Hercules, dont les nano-puces avaient pris le contrôle lors de l'attaque contre le QG d'Ultron pour récupérer Vision. Hors de question. Je préférais mourir. Mais je n'eus pas à le faire, car le dénommé Vision focalisa son regard sur mon assaillant et sans que je ne sus comment, fit reculer les nano-puces. Au premier contrôle partiel que je retrouvai, j'envoyai mon poing dans la tête de la Sentinelle pour la faire définitivement reculer. Arrivant au même moment par derrière, La Torche la fit rôtir à une température frôlant la supernova pour que le métal liquide la composant fonde et se disloque au point de ne plus pouvoir se reformer. Ce n'était pas une Sentinelle 2.0. Par chance. Mais elles n'allaient plus tarder à nous retrouver, ou nous à tomber sur elles, en train d'exterminer le reste de la base. « Merci, » lâchai-je en tombant un instant à genoux pour reprendre mon souffle. Je me dépêchai de reparamétrer mon armure pour en reprendre le contrôle total. Puis je me relevai, comme mille fois je l'avais fait par le passé, grâce à cette énergie de courage et d'inconscience qui habitait chacun d'entre nous. Ca, et la volonté de retrouver Pepper. Toujours.
Je repartis au combat.
Toujours.




¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤


Mama told me when I was young,
Forget your lust for the rich man's gold
All that you need is in your soul,
You'll find a woman and you'll find love,
Be a simple kind of man, something you love and understand,
Won't you do this for me, son, if you can ?

Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar

MessageSujet: Re: ♠ MISSION N°2 → TERMINATION PROTOCOL ACTIVATED   Sam 2 Juil - 14:26

« Everything they've built will fall »



    Les mois s'étaient écoulés lentement depuis que le monde était une nouvelle plongé dans le chaos. L'apocalypse devenait monnaie courante de nos jours, et il était à se demander, avec tout ce qui était arrivé à l'humanité auparavant, pourquoi leurs défenses n'avaient pas été en mesure de contrer la menace d'une intelligence artificielle sur-puissante, et pourquoi à nouveau il devenait primordial pour l'espèce dominante de se cacher pour survivre. Était-ce la finalité de l'Homme que de vivre terrer au fin fond d'un bunker en attendant patiemment de voir ses proches tombés un à un avant son tour n'arrive enfin ? Tous avaient subi des pertes, tous avaient au moins une bonne raison de se tenir encore debout aujourd'hui, appréhendant avec vigilance la finalité de cette histoire, la peur aux tripes, bons comme mauvais. 

    Cela en devenait navrant. S'il fallait que pour que tous s'unissent sous la même bannière, la Terre fut envahie et meurtrie, comme ses enfants. Il était dit que l'union faisait la force, mais pour l'instant, au vu de la progression exponentielle et rapide de la machinerie d'Ultron, certains commençait à se poser des questions quant à leur sort. Cet ennemi là n'était pas comme les autres, il n'avait pas cette part de vivant qui faisait qu'il aurait pu considérer la pitié ou d'autres « sentiments humains ». Non. Ultron ne faisait pas de prisonniers. Il menait une politique d'extermination à grande échelle de l'espèce la plus présente numériquement, et ne s'arrêterait sûrement pas avant d'avoir mener à bien son projet machiavélique.

    Rhodes ne désespérait pas. Il s'était accroché aux dernières parties de volonté qui animaient encore son corps de chair et de circuits. Il ne pensait pas possible le plan de la machine. En effet, en considérant les faits passés, personne n'avait jamais réussi à réduire à néant l'humanité, et il doutait que cela ne commença aujourd'hui. Depuis que l'Homme s'était tenu debout, il n'avait cessé d'affronter les obstacles, mais toujours droit dans ses bottes, la fierté de prétendre qu'il fallait mieux vivre debout que mourir à genoux. Et même dans les pires moments, et même s'il avait vu sa dignité bafouée, il savait se montrer capable de faire face. Rhodes ne dérogeait pas à la règle. Il avait été retenu prisonnier des griffes de l'ennemi quelques temps auparavant mais avait finalement été libéré par une action brave, quoique suicidaire, de la résistance humaine. 

    Il s'en était voulu terriblement, de s'être fait capturé si bêtement, laissant derrière Pepper livrée à elle-même. A vrai dire, son champ d'action avait hélas été considérablement réduit lors de la première apparition du virus Ultron. Le fait que ses systèmes étaient autonomes l'avait maintenu en vie dès lors, et à l'écart du contrôle de la machine, mais au même titre que Iron Man,il souffrait de l’abondance technologique, qui faisait d'habitude leur force, et qui pour une fois fut un frein à leur positionnement dans la survie de l'Homme. Rhodes avait craint devenir obsolète, inutile, inutilisable pour le bien de ses congénères, il avait fait du mieux qu'il pouvait pour soutenir activement l'avancée de la résistance. Sa situation particulière n'avait pas forcément contribuer à sa motivation.

    Beaucoup deviendraient des héros à l'issue de ce conflit, même à titre posthume, il ne se considérait pas comme des leurs. Il n'avait pas mérité qu'on le regarde comme s'il avait servi à quelque chose de grand. Il n'avait été qu'un homme réduit à sa condition de cœur froid et de métal. Un homme qui avait sombré au fil des jours, depuis l'attentat, dans une dépression étouffante. Depuis le début Rhodes faisait semblant, il avait perdu tout goût de la vie en tant qu'humain, n'avait pas senti une seule émotion vivante si ce n'était la colère. Celle d'être limité à ce corps, celle de ne pas être libre d'agir à son bon vouloir. Cela allait changé. Il savait ce qu'il avait à faire pour sauver la Terre de cette vermine envahissante. Il s'était préparé des mois. Le jour était enfin arrivé de montrer ce qu'il avait dans le ventre.

    L'alarme retentit dans le QG. Quelque chose était entrain de produire. Peut-être le dernier jour pour le genre humain. Qu'espérait Ultron en attaquant ainsi cette base qui comptait dans ses rangs une concentration importante de sur-humains, et en particulier les vengeurs. Le sol trembla alors. Les secousses se propagèrent jusque dans le plafond qui commença à se fissurer. Le bâtiment subissait un impact lourd en ce moment même. Rhodes, qui se trouvait alors dans son dortoir, s'équipa immédiatement de son armure de combat et activa ses protocoles de défense. Dans les couloirs, les corps jonchaient déjà le sol. Des brèches avaient été ouvertes par endroit et les lieux s'infestaient peu à peu de ironbots et de ultronbots. La panique se rependit rapidement dans les rangs de la résistance qui voyait sa population fuir dans l'anarchie totale.

    War Machine traversa les murs, à toute berzingue, comme si ils étaient fait de polystyrène. Il tentait de repérer la position de Tony Stark. Après quelques minutes à jouer le bélier, en esquivant au passage le plus de monde possible dans les couloirs ou salles qu'il rencontrait, il arriva finalement à destination, en plein milieu d'une scène de combat haletante entre l'homme et la machine. War Machine aperçut alors Vision, aux mains avec une sentinelle. Tous les autres étaient aussi là, tous occupaient à neutraliser leur assaillant. On pouvait remercier Iron Man d'avoir rendu sa localisation plus facile à repérer par ses proches en armure. Vision vint alors à sa rencontre, accueillant, malgré l'ambiance guerrière qui se jouait autour d'eux.

    « James ! Ravi de te voir encore des notre. Des bras supplémentaires ne seraient pas de refus pour repousser cet assaut. J'espère que tu es prêt à te joindre à nous ? » ajouta-t-il en se retournant pour détruire un ultronbot un peu trop intrusif. War Machine déploya alors sa matraque électrique, prêt à en découdre. « Oh que oui. » murmura-t-il. Il se mit immédiatement en posture de combat, et sans plus attendre, se lança à son tour à l'attaque. Il enfonça violemment la tige de métal dans le dos de Vision, le soulevant, bras tendu au-dessus de sa tête, plusieurs secondes au-dessus du sol. La décharge électrique puissante parcourut le corps de l'androïde, en des arcs électriques jaunes, lequel hurla de douleur, les membres relâchées en arrière. Il avait été pris par surprise, et de ce fait n'avait pas pu esquiver l'attaque. War Machine balança ensuite son corps sur un tas de gravas à sa droite. l'intensité de l'attaque l'avait complètement sonné.

    « Reste à terre, ne te relève pas. Je n'en ai pas fini avec toi, fils. » dit-il, d'une voix posée, en examinant le corps encore fumant de Vision. « Enfin je vous trouve tous. Au même endroit. Une aubaine me direz-vous. » annonça-t-il d'un ton plus fort, cette fois, à l'encontre des autres combattants présents, à qui il venait d'attirer toute l'attention. Il scruta son auditoire de ses yeux rouges lumineux.

    « War Machine n'est plus. Je suis Ultron. »
Revenir en haut Aller en bas

Wanda F. Maximoff
avatar
Super-Héros
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Âge réel : 25
ϟ Messages postés : 668
ϟ Copyright : EXCELSIOR (avatar) + STARFIRE (signature)
ϟ Music : WAR OF HEARTS + ruelle
ϟ Niveau : Surhumain
ϟ Affiliation : Vengeurs & Utopia ; Ex Confrériste.

Carnet de Route
ϟ Disponibilité RP: Pris


MessageSujet: Re: ♠ MISSION N°2 → TERMINATION PROTOCOL ACTIVATED   Sam 2 Juil - 21:49

« termination protocol activated »
EVERYONE’S SURVIVAL LOOKS A LITTLE BIT LIKE DEATH SOMETIMES.


Carol était morte. Notre amie était morte. Notre sœur était morte. Et nous ne pouvions même pas prendre le temps de la pleurer, parce que nous ne pouvions pas nous le permettre. Mais je savais par avance que le contrecoup de sa mort serait violent – si je survivais assez longtemps pour en être victime. Ma survie, comme celle de toutes les personnes présentes dans la base, était compromise, la situation n'était pas seulement grave, elle était critique. Trouver Tony en vie me rassurait à peine, car j'ignorais s'il s'agissait de la dernière fois où nous nous voyions. Mon cœur battait à un rythme effréné et ma respiration s'était faite sifflante, je n'étais vraiment plus en état de me battre, j'étais épuisée, terrifiée... Je profitai de quelques secondes de répit pour reprendre mon souffle, avant de jeter un regard triste à Tony, alors qu'il énonçait son plan à Steve. Avec Thor, nous aurions peut-être une chance... A condition de l'atteindre. Rapidement, nous dûmes bouger, reprendre notre course, et malgré tous nos efforts je savais que je ne pourrais pas tenir très longtemps ainsi. La route vers la sortie promettait d'être longue et semée d'embûches, à peine avions fait quelques dizaines de mètres que nous fûmes stoppés par un éboulis qui nous barrait la route. Et les Sentinelles se rapprochaient... Sans réfléchir, j'obéis à Steve qui me demandait de débloquer la voie. J'élevai un bouclier d'énergie derrière moi pour me protéger des tirs, et fis le choix de ne pas regarder derrière moi tandis que je soulevai, disloquai et désintégrai bloc de béton après bloc de béton. Mais du coin de l’œil, je vis Steve être écrasé par le pied d'une Sentinelle, et pendant une poignées de secondes, mon monde s'arrêta de tourner. Et quand il hurla, je hurlai aussi, prête à me jeter sur la machine pour le sauver, parce que je serais incapable de survivre à sa mort une seconde fois. J'en oubliai complètement mes responsabilités, ma magie, et ce fut Clint qui me sauva d'une mort certaine en me plaquant au sol. Une fois de plus j'atterris lourdement, sans aucune maîtrise de mon corps, et la douleur de mon poignet se réveilla. «, Hey,  Wanda ! Reste avec nous, okay ? Reste avec nous. » « Je ne peux pas... Clint, je ne peux pas... » « T'as pas le choix. Allez, debout. Debout. » A bout de bras, Clint me releva, tandis que je cherchai frénétiquement Steve du regard, affolée.

Crossbones... ? Je vis tout juste Steve le plaquer au mur, avant que Clint ne me rappelle la tâche qui était la mienne. « Les débris, Wanda, les débris ! » J'acquiesçai silencieusement avant de me retourner vers le mur de béton, tentant d'ouvrir un chemin en le repoussant d'une puissante vague d'énergie, bientôt soutenue par Tony. À peine la voie ouverte, la foule paniquée s'engouffra dans le passage. « Attendez ! Je vous en prie, attendez... ! » Ils ne savaient pas ce qui nous attendait dehors. Nous pouvions entendre le tonnerre gronder, ce qui signifiait qu'à l'extérieur, Thor avait fort à faire. Mais les gens n'y faisaient sans doute pas attention, mus uniquement par leur instinct de survie. Essoufflée, une main sur le ventre, j'écoutai le discours de Tony les larmes aux yeux, sachant pertinemment que nous allions encore perdre des amis – des membres de notre famille – dans notre tentative de sauver un maximum de vies. Nul besoin de réfléchir, je savais que je devais me rendre vers la sortie. Si les choses avaient été différentes, je serais restée aux côtés de Tony, probablement avec Steve, mais je devais penser avant tout à protéger les jumeaux. « Tony, fais attention... Ne meurs pas. » J'eus tout juste le temps d'échanger un regard avec Natasha avant que Steve et Clint ne m'entraînent vers la sortie, Pepper avec nous. J'avançais difficilement, et avec l'impression que mon ventre pesait de plus en plus lourd. J'avais toutes les peines du monde à tenir le rythme, je trébuchai plusieurs fois, bousculée par des gens terrorisés qui couraient sans regarder où ils allaient. « Je n'y arrive plus... Steve, je n'y arrive plus... Je ne peux plus respirer... » Et j'étais incapable de contenir les tremblements de mon corps, incapable de cette douleur qui s'emparait lentement du bas de mon ventre. Steve passa son bras autour de moi pour me soutenir, et je lui lançai un regard navré. J'étais désolée d'être un poids pour notre équipe à un moment aussi décisif, mais je ne pouvais rien y faire, ce n'était pas comme si je pouvais ignorer ma grossesse.

« Avancez ! Dépêchez-vous, avancez !! » Quelques pas derrière nous, une voix qui m'était familière s'était élevée au dessus des hurlements et des explosions. Lançant un regard par dessus mon épaule, j'aperçus une jeune femme blonde, entourée d'enfants qu'elle protégeait du mieux qu'elle pouvait ; je reconnus Sharon Carter et les petits sur lesquels j'avais souvent veillé. Et près, trop près d'eux, une paire d'Ultronbots et une araignée mécanique qu'ils ne parvenaient pas à semer et dont Sharon ne parvenait pas à se débarrasser. Freinant brusquement, je fis volte face et envoyai plusieurs sphères hex pulvériser les machines, et élevai immédiatement après un bouclier au dessus du groupe pour les protéger des débris. « Avancez, vite, ne vous arrêtez pas ! » Arrivée à notre hauteur, Sharon me remercia chaleureusement, avant de changer instantanément d'attitude lorsqu'elle vit Rumlow. « Qu'est-ce qu'il fout ici, lui ?! Et pourquoi est-ce qu'il respire encore ?! » Crossbones se retrouva alors avec le canon de son arme sur la tempe, ce qui ne l'impressionna pas le moins du monde. « On a besoin de tout le monde en vie, Carter. C'est pas le moment de lui faire sauter le caisson. » « S'il fait un seul faux pas... un seul... » Le sous-entendu était clair, et je ne pouvais que l'approuver. Si cela n'avait tenu qu'à moi, Rumlow ferait partie du passé. Si je ne l'avais pas tué à notre précédente rencontre, c'était à cause de la règle d'or de Steve. Mais il ne méritait rien de plus, c'était lui qui avait abattu Steve en pleine rue.

À présent accompagnés de Sharon, nous reprîmes notre course folle, talonnés de près par les machines qui avaient dû s'engouffrer dans la voie ouverte juste après nous. Les tirs ricochaient partout sur les murs et le plafond, les éclats de roche qui volaient nous écorchaient la peau mais nous ne pouvions pas les éviter ni même y faire attention. Il fallait absolument que nous parvenions à contacter les X-Men et la Confrérie, avec leur aide nous aurions une chance de nous en sortir. Si seulement je parvenais à me concentrer assez longtemps pour contacter Erik... J'eus le souffle coupé et je fus quasiment clouée sur place lorsqu'une douleur fulgurante traversa mon bas-ventre, je m'accrochai à Steve en laissant échapper un hurlement de stupeur. « Oh mon dieu... Oh non, non, non... Steve... Steve, j'ai des contractions ! C'est trop tôt... C'EST TROP TÔT ! », hurlai-je, les bras noués autour de mon ventre, mon visage déformé par une expression de douleur. « On ne peut pas s'arrêter... ! » Sharon me fixait avec horreur, et pour la énième fois de la journée ce fut Clint qui fit preuve de sang froid. « Je vais la porter. Mais c'est tout ce que je vais pouvoir faire, alors démerdez-vous pour que j'aie pas à m'arrêter. » « Compris. » Clint passa un bras sous mes jambes, l'autre dans mon dos et il me souleva dans ses bras avant de reprendre sa course, entre Sharon et Steve qui devraient nous protéger. Quant à moi, je me tenais le ventre en priant pour que cela s'arrête, parce que je ne pouvais pas perdre mes bébés. S'ils naissaient maintenant, ils n'auraient aucune chance de survivre, nous n'avions pas le médical nécessaire avec nous... Et je ne pouvais tout simplement pas accoucher alors que ma vie ne tenait qu'à un fil.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar

MessageSujet: Re: ♠ MISSION N°2 → TERMINATION PROTOCOL ACTIVATED   Lun 4 Juil - 0:40

 
Termination Protocol Activated

 
Courir, il fallait qu'ils continuent sans s'arrêter, sans quoi leur vie risquait bien de s'arrêter beaucoup plus tôt que prévu. Steve s'en voulait d'infliger ça à sa fiancée, mais Wanda savait tout comme lui que s'arrêter était risqué, très risqué. Il fallait qu'ils continuent jusqu'à atteindre les tunnels d'évacuation, afin qu'ils puissent rejoindre Thor, qui se trouvait déjà en surface, comme le témoignaient les bruits assourdissants du tonnerre qui faisait rage au-dessus de leurs têtes. Mais ils ne pouvaient abandonner les autres, Steve en était bien conscient. Ils étaient encore trop nombreux à être piégés dans les tunnels du QG, craignant pour leurs vies et priant pour qu'ils survivent à cette bataille. Ils ne pourraient sauver tout le monde, malheureusement, mais ils feraient en sorte d'en sauver le plus grand nombre. Et ceux qui ne pourraient être sauvés... Steve s'assurerait qu'ils soient vengés. Tôt ou tard. C'était leur mission, à eux les Vengeurs. Sauver ceux qui pouvaient l'être, et venger ceux qui étaient les malheureuses victimes des jeux malsains d'êtres aussi abjects que Crâne Rouge ou Ultron.
Steve ne fut guère surpris quand Tony leur indiqua son intention de rester pour sauver ceux qui pouvaient l'être et tenter d'activer l'arsenal de bombes IEM qu'ils possédaient, pour leur permettre de s'éloigner des lieux le temps qu'ils arrivent à contacter les X-Men et la Confrérie. Steve aurait souhaité l'accompagner, mais son regard était rivé sur Wanda. Il ne pouvait pas l'abandonner comme ça. Il ne pourrait pas faire son travail correctement tant qu'il ne serait pas certain qu'elle était vivante, en bonne santé, et à l'abris de toutes ces horreurs. Tony et lui avaient toujours étés complémentaires. Le milliardaire était l'épée, et lui était le bouclier. Ça avait toujours été comme ça. Alors qu'il lui demandait de veiller sur Pepper, Steve afficha un sourire qui se voulait optimiste, et serra avec force la main que lui tendait son ami « Compte sur moi. Je sais que tu en ferais autant pour Wanda si les rôles étaient inversés. » Puis il se tourna vers Natasha, avant de lancer non sans une pointe de sarcasme « Évite d'y passer, si tu disparais encore une fois je vais devoir ramasser Bucky à la petite cuillère. » « Tu devrais le savoir depuis le temps, je vends ma peau très chèrement. » « Et j'ai pas envie de chercher une nouvelle marraine pour mon fils. » Natasha sourit, avant de rejoindre Luke et Vision, qui attendaient que Tony en ait terminé avec Pepper. Ouvrant la marche avec Clint, Rumlow se chargeant de surveiller leurs arrières, Steve avançait à un rythme soutenu, sans toutefois aller trop vite, pour ne pas risquer de distancer Wanda, qui avait visiblement du mal à suivre le rythme à cause de sa grossesse. Et qui peinait de plus en plus, à tel point que Steve ralentit le rythme pour se porter à sa hauteur, avant de passer un bras autour de ses épaules pour la soutenir « Ne t'en fait pas, je suis là, je suis là. Je reste avec toi. On est pas mariés, mais tu te souviens? Jusqu'à ce que la mort nous sépare. Et je ne la laisserais pas nous séparer avant une éternité. » Rangeant son bouclier dans son dos, il lança un regard mi-surpris mi-reconnaissant à Crossbones quand ce dernier lui tendit une arme de poing.
Soudain, Steve entendit dans son dos une voix qui ne lui était que trop familière, et il fut heureux en voyant Sharon arriver vers eux, mais son maigre sourire disparut quand son regard sa porta sur les machines qui la talonnait, elle et les enfants qu'elle protégeait. Alors qu'il pointait son arme sur les robots, Wanda fut plus rapide que lui, et les détruisit avec ses décharges magiques. Instinctivement, Steve se dressa entre Wanda et les débris, la protégeant avec son bouclier, même si c'était inutile puisque la jeune femme avait dressé son propre bouclier. Sharon les remercia, mais quand elle vit Rumlow, elle lui colla le canon de son arme contre la tempe, avec la ferme intention de tirer « Sharon, non. » Ordonna Steve d'une voix autoritaire. Sharon consentit à le laisser vivre, non sans le prévenir qu'au premier écart, il n'aurait pas le droit à une deuxième chance « Ne t'inquiète pas, je l'ai déjà prévenu du sort qui l'attendait si il essayait de nous doubler. » « Ta gentillesse te perdra Steve. » « J'ai tout autant envie que toi de le voir mort, mais pour le moment... on a besoin de lui vivant. Il m'a sauvé la vie, il a le droit à un sursit. » « Il t'a sauvé pour mieux te planter un couteau dans le dos. » Steve ne répondit pas, se contentant de continuer à soutenir Wanda pendant qu'ils avançaient. Mais alors qu'ils poursuivaient leur route, Steve sentit Wanda s'arrêter brutalement à côté de lui, et son cœur rata un battement lorsque Wanda s'agrippa à lui en poussant un hurlement de stupeur. Craignant pour le pire, il eut toutefois l'impression d'être foudroyé sur place quand Wanda lui annonça non sans douleur qu'elle avait des contractions. Non! Ça ne pouvait pas arriver maintenant! Pas alors qu'ils étaient en plein milieu d'un champ de bataille. Steve était comme paralysé, incapable de réfléchir ou d'agir de façon cohérente. Ce n'est que lorsque Rumlow le secoua par l'épaule qu'il reprit contact avec la réalité, voyant que Clint avait prit sur lui de porter Wanda, et le super-soldat coinça son arme dans sa ceinture, reprit son bouclier en main, avant d'ouvrir une fois de plus la marche.
Il était des moments ou Steve n'était plus qu'une machine de guerre surentraînée, qui répondait à l'instinct et carburait à l'adrénaline. Ce moment était un de ceux-là. Il était aussi bien devant que derrière, frappant aussi bien avec son bouclier qu'avec ses poings ou ses pieds. Bien qu'encaissé par son bouclier, un tir fut assez puissant pour l'envoyer à terre, et quand Steve se releva, il vit un des enfants, qui avait visiblement trébuché, qui était prit pour cible par deux Bots, qui n'étaient nullement dérangés à l'idée de tuer un petit garçon. Bondissant sur ses pieds, il se jeta sur le premier, qu'il attrapa par la tête, qu'il écrasa sans ménagements sur un débris gros comme une table de chevet, et il arracha le bras armé du second sans la moindre pitié, avant de le frapper avec avec assez de force pour lui exploser ce qui lui servait d'yeux « Rumlow, couvre-moi! » Puis il s'approcha du garçon, avant de le prendre contre lui avec son bras libre « J'ai t-trébuché et... j'ai p-p-peur! » Pleurnicha-t-il sans même chercher à contenir le flot de larmes qui coulait sur ses joues « C'est pas grave, c'est pas grave. Tu n'as rien. Et puis tu sais, moi aussi j'ai peur. » « Ah... ah bon? » « Et oui. » Sans s'arrêter, Steve retira son casque tant bien que mal, avant d'afficher un sourire qui se voulait réconfortant « Mais tu sais, ce casque est spécial. Quand je le porte, je n'ai plus peur. Si tu veux, je te le prête. » Steve lui mit le casque, bien trop grand pour un petit garçon, sur la tête avant de fermer la jugulaire « Alors, tu as moins peur? » « J'ai moins peur. » Steve reposa le garçon, et répondit au sourire narquois de Crossbones par un regard noir. Le super-soldat se replongea dans la mêlée, continuant de repousser le flot quasi-incessant de machines qui leur collait au train, quand il vit son allié temporaire agiter une sacoche visiblement remplie d'explosifs d'une main, sans cesser de tirer de l'autre. Steve se jeta en arrière en se protégeant derrière son bouclier, alors que Rumlow la lançait en direction du plafond. Le vibranium encaissa la plus grande partie du choc, mais Steve s'écrasa quand même au sol, et sentit une douleur fulgurante lui déchirer le ventre. Retenant de justesse un hurlement de douleur, il se sentit traîné en arrière, alors que le plafond s'effondrait sur leurs ennemis, obstruant par la même occasion le passage. Steve avait des étoiles devant les yeux, mais quand il porta sa main à son ventre avant de l'amener devant ses yeux, il vit malgré tout le sang qui trempait ses doigts « Mords là-dedans Rogers, ça risque de piquer. » Steve eut à peine le temps de mordre dans la lame d'un couteau que Crossbones retirait sans la moindre délicatesse une tige en acier de plusieurs centimètres, qui s'était profondément enfoncé dans son ventre - sans ressortir toutefois - et manquant de justesse de lui exploser la rate. Bien qu'étouffé, le hurlement du Vengeur fut clairement audible, tout comme celui qui suivit quand le mercenaire désinfecta la plaie avec de l'alcool « Un si bon whisky... » Grommela l'agent d'HYDRA en reprenant son couteau de la bouche de Steve. Il pansa la blessure du mieux qu'il pût, avant de se relever « Allez, bouge ton cul l'ancêtre, la pause est finie. » Steve se mit debout tant bien que mal, fit quelques pas hésitants, et constatant qu'il ne se mettait ni à se vider de son sang ni à hurler de douleur, il avança avec plus de conviction, grimaçant néanmoins sous la douleur. Mais il avait déjà vécu pire, et il n'était pas du genre à se laisser abattre par une blessure. Surtout quand la vie de Wanda en dépendait.


Fiche bye Ethna
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar

MessageSujet: Re: ♠ MISSION N°2 → TERMINATION PROTOCOL ACTIVATED   Jeu 7 Juil - 0:43




Termination Protocol Activated


Il n'avait pas pris la peine de s'habiller correctement. En fait, il n'avait même pas de quoi s'habiller correctement. L'apocalypse était présente partout, une apocalypse faite de fer et de métal. Il avait eu du mal à se remettre de sa première mission, une mission suicidaire qui avait laissé dans l'esprit de tout le monde un deuil bien installé. Il ne connaissait pas toutes ces âmes qui s'en étaient allées, mais comme tout le monde, il partageait cette tristesse commune. Il nourrissait aussi une haine sans précédent envers Ultron. Et indirectement envers ses créateurs. Fous, ils avaient été fous, incapable de contrôler leur création. Stark avait été le déclencheur de cette apocalypse, il était responsable de tout cela. Tout comme Richard, tout comme Pym. A eux trois, ils avaient volé tant de vie.

Ils avaient joué avec le feu et voilà ce qui en découlait. Logan ne regardait pas le cercueil. Stupide, il était stupide de s'exposer tant pour un enterrement. Mais que pouvaient-ils faire d'autre pour honorer la mémoire de leurs morts ? Il regarde les X-men présents, et les confréristes. Tous affichaient une mine sombre, plus encore qu'avant. Ils étaient en deuil et lui même avait du mal à garder un semblant d'impassibilité sur son visage. Elle était morte.
Doucement il soupire, la mine assombrie désormais. Il mâchouille son dernier cigare, tardant à l'allumer. Il n'allait pas l'allumer, pas aujourd'hui. Mains dans les poches de son jean troué, il rentre les épaules avant de faire demi-tour. Il laissait les autres enterrer leur camarade, il ne pouvait plus supporter cette atmosphère de deuil.

Il fuyait, parfaitement, il fuyait devant l'accablement et la douleur des autres. Il fuyait sa propre douleur, s'interdisant tout acte de rage pour l'exprimer. Pas en publique du moins. Il avait mal, si mal depuis le début. Et pourtant, il avait tué, par centaine, par millier, et pas que des hommes. Il connaissait le goût du sang et de la perte d'un être cher. Et pourtant... Il ne pouvait qu'en vouloir à ces génocidaires de lui ôter tout espoir de bonheur.

Le mutant rentrait à la base. Enfin, à la base provisoire. A n'en pas douter qu'il faille encore une fois changer d'endroit. Ultron allait les retrouver, il les retrouvait toujours, rendant plus difficile encore la lutte. Pessimiste, il ne voyait plus aucun espoir de survie et de réussite. L'humanité allait disparaître, une bonne fois pour toute, laissant derrière elle un monde dévasté, empli des pires créations du monde. L'Homme avait fini par causer sa propre destruction. Il grogne, contenant mal sa colère à présent. Il serre les poings tout en marchant, la mine sombre, le regard posé sur le sol. Ce monde qu'il avait vu grandir depuis un petit moment allait crever. Et on ne pouvait rien y faire si ce n'est lutter pour espérer vivre quelques jours de plus. Les héros tombaient comme des mouches, les innocents se faisaient massacrer sans espoir de survie.

La population ne se réduisait plus qu'à quelques humains éparpillés sur la surface du globe, se cachant du mieux qu'ils pouvaient. Et tout ça à cause de trois génies... Alors certes, ils avaient pu endiguer l'invasion Skrull mais voilà où ça les menaient, à l’extinction. Si jamais ils s'en sortaient, il jurait de mettre son poing dans le joli minois de Stark. De toute façon, il n'avait jamais pu se le blairer. Il se demandait souvent comment faisait Steve pour le supporter... Enfin bon, l'heure n'était pas aux gamineries mais bien à la survie et à la défense de l'espèce humaine.

Soudainement, il s'arrête, grognant de plus en plus. Ca n'était pas normal, quelque chose clochait. Il se mit à courir. Il avait un très mauvais pressentiment. Pressentiment qui se confirma lorsqu'il arriva sur leur base provisoire. Elle était envahie par des machines. Horrifié, il laissa tomber son cigare et serra les dents. Wolverine fronça les sourcils et se cacha, espérant pouvoir se frayer un chemin pour atteindre les autres. Il pouvait aussi faire demi-tour et aller prévenir tous les mutants... Trop loin, il n'avait pas le temps. La base était aux abois et il entendait les cris de terreur des rescapés. La colère monta, il était enragé, il en avait marre de tous ces morts.

Le mutant montra les dents et s'avança vers la base en se dissimulant du mieux qu'il pouvait. Cela ne servait pas à grand chose, car ces machines pouvaient le repérer. Ce qu'elles firent, par ailleurs. Poussant un juron, il sorti les griffes et commença à se frayer un chemin à coup de griffes. Les robots ne résistaient pas vraiment devant la rage du mutant. Cependant, il se prit quelques mauvais coups, ce qui le ralenti un peu. Submergé, il s'attendait à devoir y laisser sa peau quand il entendit le tonnerre gronder au dessus de lui. Ainsi, cet écervelé était de la partie. C'était une bonne chose. Une très bonne chose même. Cela l'aida à reprendre le dessus sur ces bouts de ferraille et à enfin entrer dans la base envahie.
Laissant ses sens faire le travaille, il s'avança entre les débris et les corps. Tant de morts...

La bête n'était pas loin de reprendre le pas sur l'homme. Ce serait une bonne chose, de déchaîner sa force brute. Mais... pas pour l'instant, il ne fallait pas faire de victimes en plus, il fallait résister et ne pas replonger dans une colère sombre, dans une colère sans fin. Il souffle, détruisant les robots sur son passage, enfin, quand il ne pouvait pas les esquiver et qu'ils n'étaient pas nombreux. Il était pas fou, il savait qu'il mourrait si jamais il tentait de se les prendre tous, un contre tous.

Ses pas le menèrent finalement à rencontrer d'autres humains. Des humains sur lesquels il aurait préféré ne pas tomber mais bon, le hasard étaient ainsi. D'ailleurs, ils semblaient bien mal en point. La situation lui échappait. Il resta en retrait, observant la scène d'un œil averti, planqué du mieux qu'il le pouvait derrière un débris de grande taille. Vision était à terre et Stark ne semblait pas du tout rassuré. Et Rhodes... parlons en, tient, il avait une mine plus qu'étrange. De mémoire, il n'avait pas les yeux rouges comme ça. Enfin, War Machine n'avait pas les yeux rouges... Rho et puis merde, il comprenait rien.

« War Machine n'est plus. Je suis Ultron. »

Ah bah maintenant il comprenait ! Wolverine serra les poings, prêt à en découdre. Il contracta tous ses muscles, il avait l'avantage de l'effet de surprise. Enfin, enfin il tenait cette enflure de robot. Enfin il allait pouvoir lui en coller une et le tuer. Peut-importe que ce soit James dans cette machine, peut-importe qu'il allait, à son tour, tuer quelqu'un. Il voulait laisser s'exprimer sa colère, il voulait se venger, mettre un terme à ce génocide. Il voulait être le héros mais n'en porter aucune gloire.

Sans plus attendre, il surgit de sa cachette, toutes griffes dehors. Aussi silencieux qu'un félin, il se jette sur Ultron et abat avec violence ses griffes faites d'un acier indestructible. Ultron allait mourir, ses griffes allaient traverser ses circuits comme un couteau traverse le beurre. Enfin, c'est ce qu'il aurait dû se passer. Elles se contentèrent de tracer de fins sillons, à peine plus profonds qu'une simple coupure. Il grogne et retente son coup en y mettant plus de force cette fois, sans succès. Il ne se démonta pas et retenta une autre attaque qui eu le même effet. Grognant, il rétracte ses griffes et se met à marteler le visage d'Ultron de coups. Un revers du droit suivit d'un coup gauche. La rage le consommait, la rage lui dictait ses gestes. Il ne réfléchissait pas et frappait.


Dernière édition par James L. Howlett le Dim 10 Juil - 0:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Anthony E. Stark
avatar
Super-Héros
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Messages postés : 4135
ϟ Copyright : (c) Ozzy
ϟ Music : Shoot To Thrill - AC/DC
ϟ Niveau : Surhumain
ϟ Affiliation : Vengeurs, Club des Damnés, Illuminati

Carnet de Route
ϟ Disponibilité RP: Pris


MessageSujet: Re: ♠ MISSION N°2 → TERMINATION PROTOCOL ACTIVATED   Mer 13 Juil - 22:57




...






« Rhodey ! T'en as mis du temps tu t'étais endormi dans le canapé ou quoi mon vieux ! » m'exclamai-je en voyant mon ami arriver en trombe dans son armure sombre. J'étais incroyablement soulagé de le voir en chair et en os, bien vivant. Il était l'une des raisons qui m'avaient poussées à replonger dans le coeur de cette base envahie. Des renforts étaient plus que bienvenue. Nous étions dépassés en nombre et dans un tel endroit confiné, cela représentait autant un avantage pour ne pas avoir à tous les affronter à la fois, et un désavantage en cela qu'ils formaient du coup un tas à la chaîne qui ralentissait notre progression jusqu'à l'armurerie. Or, le temps, nous n'en avions pas. Chaque seconde équivalait à des vies en moins pour les pauvres âmes prisonnières de cette base. De ce tombeau.


« Qu'est-ce que... » Je percutai trop tard. En une fraction de seconde, tout bascula, et mon soulagement se changea instantanément en un frisson de terreur indescriptible. Je vis le corps de Vision, empalé, être jeté sous mes yeux plus loin. Rhodey. Ultron. Sa voix soudainement inhumaine, insensible, résonna en moi tel un vent glacial. Non. Pas ça. Pas lui. La logique des événements s'enchaîna dans mon esprit vif en un flash qui me parut tout à coup évident. Son kidnapping. Les nano-robots qui avaient attaqué Hercule lors de la mission précédente. Son organisme à moitié cyborg. Les taupes Sentinelles à l'intérieur d'êtres vivants. C'était lui qui leur avait permis d'entrer, de connaître la position de notre QG. De tout connaître.
Le coup fut d'une violence inouïe, son épais bras métallique me balayant dans la foulée comme un fétu de paille pour mieux affronter un Wolverine furibond. Je traversai le mur le plus proche en encaissant le choc avec peine, le souffle coupé, la tête en vrac malgré mon armure. Il y avait fort à parier que l'effet de surprise était bien plus responsable de ma désorientation que l'attaque elle-même. Mon ami, mon frère, corrompu, dévoré par l'ennemi.
Comment le faire revenir ? Etait-il encore vivant ? Comment survivre ? Il me connaissait mieux que personne, il connaissait l'état de la résistance, de mes armures abimées après chaque bataille contre Ultron. Comment atteindre les bombes et le sauver en même temps ? Nous venions de perdre Carol, et Dieu savait quels autres, je ne comptais pas le perdre aussi. Réfléchis, Tony, réfléchis vite. Je m'élançai à travers la brèche faite juste avant par mon pauvre dos pour faire face à mon nouvel adversaire aux prises avec le X-men.
D'un coup de propulseur je bondis latéralement pour esquiver son attaque suivante, et sans attendre, j'envoyai mon poing dans sa tête pour le déstabiliser en coordination avec Logan, suivi d'une salve de mes répulseurs, deux mains jointes. Je lui rendis la monnaie de sa pièce et le renvoyai ainsi à travers le mur, faisant craqueler plafond et parois alentours. « IL FAUT EVACUER VISION ! ILS SONT VENUS POUR LUI, IL NE FAUT SURTOUT PAS LE PERDRE !» ordonnai-je tout en immobilisant une machine pour permettre à la Torche de la décapiter d'une boule de feu plasma au passage de son vol acrobatique. Les autres autour ne cessaient de se battre, une partie obéit et embarqua le synthézoïde. La situation était critique. Nous étions bloqués, et les Sentinelles 2.0 ne tarderaient pas à nous trouver, alors même que j'ignorais comment nous allions pouvoir retenir Rhodey et toutes les autres machines nous encerclant. J'espérais que Pepper avait atteint la surface avec Steve et Wanda, et qu'ils s'en sortaient mieux que nous.

Tous mes capteurs se mirent au rouge. Je bougeai agilement, brandissant mon champ de force, virevoltant dans le couloir confiné pour esquiver tout ce que me balançait War Machine, avec plus ou moins de réussite étant donné l'état endommagé de mon armure. « Rhodey, mon pote, je sais que t'es encore quelque part là-dedans ! Tu peux pas laisser une machine te mettre la misère ! J'ai besoin de toi ! » Son armure était massive, suréquipée, par mes soins, d'où l'avantage de connaître mon adversaire mieux que quiconque. Mais je me doutais bien qu'Ultron avait dû l'upgrader, notamment avec du vibranium et de l'adamantium, et que certaines armes me seraient inconnues. L'avantage qui demeurerait mien serait mon intellect, et surtout le fait que mon armure était plus leste, plus flexible et plus réactive que la sienne (l'adamantium était rigide par nature), à défaut d'être plus puissante en force brute. Chacun ses forces et ses faiblesses. L'objectif était clair, je devais l'occuper, le retarder, le neutraliser au possible. Je me savais incapable de le tuer, même si on me prouvait par A +  B que Rhodey était mort à l'intérieur. Je ne pourrais juste pas. De toute façon, je n'étais pas équipé pour le vaincre. Par un habile rebond imprévisible contre une paroi j'agrippai son cou massif et me retrouvai agrippé dans son dos pendant que Wolverine lacérait à tout va chaque partie atteignable et occupait son attention.



« Qui va... rire... à mes blagues... quand elles sont... pas drôles... ? Qui... va me... protéger... quand je... fais... le con face à... plus fort que... moi... hein ? Je suis... ta petite soeur... tu te rappelles...? » maugréai-je avec difficulté alors que tentai de percer son armure dans le dos à grand renfort de laser chirurgical. Faire des blagues sur nos souvenirs était un moyen d'espérer faire revenir le vrai Rhodey. Connaissant l'emplacement des micro-silos de missiles, j'attrapai le premier qui voulut sortir de ses épaules et autres compartiments pour me péter à la tronche et le redirigeai sur la machine la plus proche, qui explosa en morceaux. De l'autre main, alors que mon laser poursuivait son découpage fastidieux, je tentai - tentai - d'arracher la mitraillette montée sur son épaule gauche. Ca ferait toujours ça en moins. « Allez, mon pote ! Secoue-toi... ! Tu peux pas... me faire ça... alors que tu vas être... tonton ! Si Pepper... nous voit... en train de nous battre... elle va... nous tuer... tous les deux ! » plaisantai-je, bien qu'en réalité, je ne rigolais pas du tout. J'étais au contraire, terrifié. Terrifié de perdre mon meilleur ami, de ne pas réussir ce plan, d'échouer, de ne jamais revoir Pepper alors qu'elle portait notre enfant. Ni tous les autres. De voir ce monde s'effondrer sans n'avoir pu le sauver. Les sauver. La contre-attaque fut terrible et bientôt je retrouvai temporairement le sol et ses étoiles sans avoir rien compris. Tout ce que je sus, c'était que ça faisait mal, très mal. Note à moi-même : ne plus faire d'armures aussi puissantes à moins qu'elles me soient destinées.

L'armure était en souffrance, tout comme son porteur. Mes hologrammes grésillaient, l'énergie baissait à vue d'oeil et Rhodey semblait à peu de choses près, quasiment intact. Je sentis sa poigne sur ma gorge, compresser le métal censé me protéger, faisant fuiter les systèmes hydrauliques. J'activai alors dans un éclair bleu électrique mon champ de force à pleine puissance pour le repousser violemment, lui et toutes les machines alentours, et tombai genoux à terre en suffoquant une fois libre. Juste quelques secondes de répit pour respirer. Pour réfléchir. Je ne pouvais pas gagner. Pas par le combat physique, pas sans y perdre un temps que nous n'avions pas. Mais même ma ruse semblait inadéquate dans une telle urgence alors que ma tête me donnait l'impression d'imploser sous le flot de pensées, d'émotions alarmantes, comme de blessures martelant mon corps.

« FONCEZ ! » hurla soudain Scott sous sa forme miniature, en bondissant d'une balle perdue droit sur War Machine en train de se redresser plus loin. Tous à présent débarrassés le temps d'un souffle de nos opposants, je ne discutai pas malgré l'intervention suicidaire de Lang qui comptait s'attaquer à échelle nano à cette bête monstrueuse qu'était devenu Rhodey. Comme une masse regroupée, nous fonçâmes tous dans le couloir à pleine vitesse, fuyant le combat pour tenter de nous rapprocher de l'armurerie à quelques virages de là. Boule de feu, de métal et d'autres, nous gagnâmes du terrain.

« STARK VOUS EN AVEZ MIS DU TEMPS BORDEL DE M**DE ! » Fury. Dugan. Bobbi. Barnes. Tous les Howlers ou ce qu'il en restait, confinés comme une légion romaine en forme de tortue dans le couloir de l'armurerie, à exterminer machine après machine comme l'unité bien organisée qu'ils étaient. « GROUILLEZ-VOUS PUT*** ! » Je fonçai dans la pièce qu'ils protégeaient, et dégotai les multiples caisses énormes remplies de bombes IEM. Je devais les connecter les unes aux autres, modifier leur système de réaction en chaîne, reparamétrer leurs effets, en vue de produire une seule et unique énorme bombe à partir de toutes. Une bombe qui génèrerait une onde sur plusieurs kilomètres à la ronde. Assez pour nous sauver les miches, gagner quelques précieuses minutes, et fuir aussi vite que possible avec ceux qui étaient encore en vie.
Ma tête était en feu mais je devais me concentrer. Ce n'était par chance par la première fois, ni probablement la dernière, que je me trouvais dans une situation semblable où au milieu du chaos, je devais trouver la sérénité du génie qui bouillonnait en moi. Je connectai l'armure au panneau de contrôle arraché d'un autre engin et entamai mes paramétrages. Vite, vite, vite. Rhodey allait arriver et ils ne pourraient jamais le retenir longtemps. Il était bien trop puissant. Ces bombes étaient notre salut. Ironie. Soudain, le sol trembla, les murs craquelèrent. J'entendis des tirs, des explosions, des hurlements. Non non non ! Vite Tony, vite !
« Pepper compte jusqu'à 10 et enlève Rescue ! » informai-je cette dernière en paniquant. La porte vola en éclat et malgré le combat acharné des Howlers, de Storm, de Natasha et du Fauve entre autres, des machines et drones s'engouffrèrent pour me faire la peau. J'activai mon bouclier crépitant sous les tirs. Il était en train de s'éteindre, à cours d'énergie depuis mon blast surpuissant précédent. Or si je voulais pouvoir réutiliser mon armure immédiatement il fallait que, comme Pepper, je l'enlève avant de déclencher l'IEM. Mais si je l'enlevais, je mourrais sur le champ sous le feu nourri. Tant pis. Le choix était vite fait. J'allais courir le sprint de ma vie en calbut Calvin Klein sous un déluge de feu.

« Désolé Rhodey... » dis-je en le voyant apparaître. Pile quand j'activai la bombe d'une main, alors que je déconnectai mon réacteur ARC de l'autre. L'onde électromagnétique explosa instantanément, se propageant tel un dôme immense à travers la base et les kilomètres alentours. Je fus projeté contre le mur. Encore. Mon armure s'écroula autour de moi, désactiveé. Sonné mais en vie, l'adrénaline me remit sur pieds. Ca avait marché. Un étrange silence avait fait place, seulement perturbé par les étouffements des humains sonnés par la déflagration. « ON SORT D'ICI ! » hurlai-je après avoir rebranché d'un geste sec mon réacteur ARC intact. J'étais en boxer à moitié à poil et cela ne m'empêcha pas de sortir en trombe de l'armurerie, dans un sprint magnifique qui aurait rendu Steve fier de moi, moi qui rechignait souvent à faire ses footings d'entraînement de Vengeurs. Je secouai Rhodey une fois auprès de lui, et voyant qu'il ne réagissait pas, je laissai la Torche le porter tout en volant et ouvrant la voie. Sur notre passage, nous récupérâmes le plus de gens possible, tout en achevant les machines inertes que nous enjambions. Mais nous avions peu de temps, l'IEM avait fait exploser certains systèmes de machines et de bots armés, fragilisant la structure même de la base souterraine. Il fallait gagner la surface et vite avant que tout ne s'effondre.

Nous y étions presque. Quand soudain, les murs implosèrent sur les côtés. Storm fut saisi au vol par une Sentinelle sortie de nulle part, à moitié fonctionnelle, en plein reboot, laissant Rhodey tomber à terre. Mais assez pour que dans cet effet de surprise, elle refroidisse littéralement son corps et celui de Johnny avec. Dans un crac sinistre sa nuque fut brisée, son corps éclaté en mille morceaux, alors que la seconde s'en prenait aux Howlers, nous forçant à stopper notre avancée à moins d'une centaine de mètre de la sortie.


« BOBBI ! » La voix de Barnes retentit alors qu'il faisait volte-face. J'entendis Natasha crier après lui dans la foulée, alors que je m'étais lancé auprès de Rhodey pour le porter tant bien que mal et continuer notre route. Sans armure je ne valais rien dans un tel chaos. Il fallait fuir avant que les autres machines ne se réveillent à leur tour. Je me figeai en voyant la fatalité s'abattre sur nous si proches du but. Je vis avec effroi le poing de Bobbi s’aplatir sur la console dans le mur, fermant automatiquement la porte blindée derrière elle, Dugan, et tous les Howlers pour s'isoler avec les Sentinelles et machines arrivant de nouveau. Juste devant Barnes, Fury et Natasha qui se plaquèrent contre la porte en hurlant et cognant.





« NON ! OUVRE CETTE PORTE ! BOBBI ! DUGAN ! OUVREZ CETTE PORTE ! C'EST UN ORDRE ! OUVREZ CETTE PORTE ! » Je sentis les larmes envahir mes yeux alors que je me forçai à me retourner, faisant dos à ce massacre. Traînant Rhodey, j'avançai, et avançai encore pas après pas, fuyant les derniers moments des Howlers alors que j'avais envie de hurler. Janet. Carol. Rhodey. Maintenant Bobbi, et ça en l'espace de quelques semaines à peine, quelques heures pour les derniers. Les hurlements de rage de James résonnaient dans le couloir, alors que Natasha, à peine plus raisonnée, tentait de le tirer loin de la porte, en vain.

« Où est mon chapeau ?! QUI A PRIS MON CHAPEAU ?! » vociféra Dugan, blessé, entre deux lancements de grenades contre les Sentinelles. « On s'en tape de ton chapeau l'ancêtre ! Vise et tire droit pour une fois ! » rétorqua Bobbi. Ils allaient mourir. Chaque Howler tombait sous les attaques, un à un, dos aux murs ou dos contre dos. « C'EST TOI QUI A PRIS MON CHAPEAU ! » fit Dugan après avoir "interrogé" une machine lui fonçant dessus. « La ferme on s'entend même pas mourir ! » fit une autre voix. Sawyer. « AH ! Il est... là ! » La voix était saccadée, essoufflée, mourante.  « Blondie, j'ai retrouvé m... » Il ne finit pas sa phrase. Pas plus qu'il n'eut de réponse de Barbara. Le sang éclaboussa sur les parois après les dernières cartouches tirées. Les corps tombèrent. Cessèrent de bouger. Puis il y eut une explosion. Une grenade. Lâchée de la main de Bobbi dans son dernier souffle, j'en aurais mis ma main à couper. Le plafond s'effondra dans une réaction en chaîne, alors que Natasha, Fury et James courraient vers moi comme des dératés. J'étais presque au bout. Presque. Un poids mort s'écroula sur moi. Des tonnes de gravats. Tout devint noir.

« Tony ? Je t'en prie Tony, réveille-toi ! » Pepper. Pepper ?! J'ouvris difficilement les yeux sur sa silhouette flou, mais angélique. Sans même réfléchir je me redressai malgré mon corps entièrement endoloris, pour venir capturer ses lèvres comme un assoiffé en plein désert. J'étais si heureux de la voir. Elle m'avait sorti des décombres, probablement protégé juste à temps en nous voyant de dehors sur ses scanners. Nous étions dehors, justement. Sans perdre une seconde de plus, refusant de penser au drame qui venait d'arriver et toujours sous adrénaline, je prononçai un code vocal qui ouvrit un mini compartiment dans son armure Rescue. Je pris le bracelet et le mis, pour mieux activer l'armure Iron Man de secours dont il s'agissait. Je ne le dirais jamais assez, mais ma paranoïa doublée de mon génie faisaient des miracles de ce genre. Mes armures, c'était comme les sous-vêtements, il fallait toujours en avoir de rechange à portée en cas d'urgence de type rencard inattendu. Ou ami devenu une machine tueuse. Steve, Wanda, Thor, tous les survivants étaient là, autour. Les machines n'avaient pas encore entièrement rebooté, je n'avais dû m'évanouir que quelques secondes au plus. Il fallait partir, prendre de l'avance, retrouver les X-men et les Confréristes, peu importait que mon corps entier ne soit qu'une plaie béante et douloureuse. Mais une question s'interposa alors que je regardais partout autour de moi.

Où était Rhodey ?

Autorisation de PNJiser Barbara Morse donnée par sa joueuse (Arya).

Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar

MessageSujet: Re: ♠ MISSION N°2 → TERMINATION PROTOCOL ACTIVATED   Jeu 14 Juil - 15:03


    Pourquoi ne l'avait-il pas vu ? Tous les systèmes informatiques, les réseaux de communication, et même internet dans sa globalité. Toutes les technologies connectées de l'homme, qu'elles soient avancées ou non, n'avaient pas résisté à la propagation du virus Ultron. Ils auraient dû le voir venir pourtant. Tony Stark avait voulu sauver la vie de son meilleur ami, prolonger son existence en faisant de son corps un modèle de cybernétique et de robotique de pointe. Un milieu propice à la progression de nuisances. Certes, Stark avait beau avoir eu l'intelligence de séparer et de rendre autonome le système vital et fonctionnel de Rhodes, comme il le faisait pour son propre matériel, mais il avait été facile de s'y implanter, à la manière d'un frelon attaquant un essaim d'abeilles en y déposant ses larves en attente, il s'était servi de la matière première à disposition pour utiliser James Rhodes à ses fins. Le satellite avait été la clef, le moyen le plus sécurisé et éloigné pour entrer librement dans la tête de War Machine. Mais surtout accès complet et permanent à tout ce que l'Homme faisait, puisque relié aux réseaux de surveillance mondiaux, rendant les actions de ces derniers plus facile à anticiper et à contrer. Un parfait petit espion qui ne se doutait pourtant pas une seule seconde qu'il avait basculé du côté de l'ennemi. Il avait été les yeux et les oreilles de l'être omniscient, mais aujourd'hui, Ultron s'en servait comme une arme contre les siens.

    La première attaque ne tarda pas. Le dénommé Wolverine, en bon animal sauvage qu'il était, se précipita instinctivement dans la gueule du loup. Le mutant lui sauta au visage, d'un coup de griffes puissant, qui marqua l'avant de son casque de sillons, manquant de peu sa chair. Il frappa une première fois, puis une seconde fois. La rage se faisait sentir dans son comportement bestial, mais il en fallait plus pour faire frémir Ultron, lequel se tenait pour le moment stoïque et immobile. Lorsqu'il voulut lui asséner une derrière frappe au visage, avec une rapidité inattendu, le gant de métal entoura le poing du mutant, bloquant net sa progression. « Le problème avec la vermine reste qu'elle gesticule beaucoup. » dit Rhodes à l'encontre de son assaillant avant d'utiliser toute la puissance de son propre bras, incluant les mini-propulseurs, pour lui tordre le membre et lui déboîter l'épaule. Les os d'adamantium émirent un craquement métallique lorsqu'ils se déplacèrent sous la chair de leur propriétaire. Ultron se contenta ensuite de le jeter sur ses autres coéquipiers, qui pour la plupart n'avait pas bouger d'un poil, surpris par cet imprévu. Il rejoignait donc ce cher Tony Stark, projeté plus tôt.

    « Désespérant. Si je pouvais vomir, je le ferais. » L'instant d'après, les « héros » en présence, comme ils aimaient à s'appeler, passèrent à l'offensive et effectuèrent des attaques coordonnées pour repousser Rhodes. Iron Man eut même le culot de lui faire traverser un mur. Hors de question ! Ce geste ne resterai pas impuni. Il se releva des décombres, arrachant au passage la tôle comme si elle n'était faite que de mousse, et se mit à ouvrir un feu nourri à l'attention de son auditoire. War Machine était bien une arme vivante à semer le chaos. La mission du jour n'était pas de faire des prisonniers, l'extermination était de rigueur. C'était amusant de voir la zizanie alors semer. Les humains retombaient à l'état primitif, devant un prédateur ils ne pouvaient que fuir. Ultron repéra le corps de Vision qui se faisait emporter, ce qui eut le don de dégager en lui une rage profonde qui prit la forme d'un cri qui déchira l'air. « Non ! Il est à moi ! » hurla-t-il en décollant du sol puis en fonçant droit sur les fuyards. Il décrocha au passage une puissante droite dans la face du mutant griffu « N'est-ce pas paradoxal ? Vous essayez d'aider ces humains qui vous ont toujours rejetés et persécutés. Pathétique. ». Iron Man décida de retourner au combat. Il voyait clair dans son jeu, il essayait de le retenir, même quelques minutes. Mais Ultron savait, il se doutait bien que Stark ne pouvait se résoudre à tuer celui qui fut son ami autrefois. Les sentiments des humains causaient leur perte.

    Les deux hommes en armure échangèrent des coups, l'homme en rouge essayant de profiter de son agilité supérieure et de sa vitesse pour éviter les attaques massives de l'homme en noir. C'était la souris qui attaquait le lion. Ses attaques avaient beau faire mouche, elles entamaient à peine la deuxième couche de métal de l'armure de son adversaire. Et comme l'insecte nuisible qu'il était, il se cacha dans son dos et tenta de neutraliser son armure et ses pièces d'artillerie. « Tu te caches derrière ces remarques. Tu n'es plus rien. Qu'un homme qui s'accroche encore à ce qui n'est déjà plus. » lui dit-il en réponse avec les propos que la barbichette tenait. La tourelle pivota sur elle-même et lâcha une salve de balles qui frôla de peu la tête de Tony Stark. Ce dernier continuait le perçage de l'armure au niveau de la nuque à l'aide d'un puissant laser de découpe, mais Ultron avait eu le temps de porter à War Machine, lorsque ce dernier était encore entre ses mains, quelques modifications pour lui apporter un avantage significatif contre certains héros, et notamment Iron Man. Au dos de sa main se souleva un clapet qui lança un champ magnétique attirant devant lui son adversaire. « C'était déjà une merveille de technologie, je le concède. Mais j'ai préféré y apporter ma touche personnelle. » ajouta-t-il en enfonçant ses doigts dans son pectoral gauche. Il le repoussa mais immédiatement attrapa sa jambe et le ramena vers lui pour se saisir de sa gorge. Ultron était déçu de ne pas avoir accès directement aux yeux de cette mouche dont il compressait la trachée. Une mouche qu'il sous-estimait peut-être encore. Un champ de force le rejeta au loin « Toujours plein de ressources... ». Le visage de Rhodes était désormais à nu, sa face défigurée et remplacé par endroit par l'alliage métallique, son œil bionique rougeoyant, ne le rendait que plus effrayant.

    Ultron commençait à perdre patience, plus encore lorsqu'il voyait ses proies se terrer. « Saleté d'insecte ! » dit-il à l'attention de l'homme miniaturisé qui venait de se faufiler dans les jointures de son coude. S'il croyait pouvoir détruire l'armure de l'intérieur, il se trompait lourdement. Les défenses internes s'activèrent automatiquement dégageant une décharge électrique puissante entre les circuits, éjectant ainsi un homme-fourmi tout fumant par les sorties d'aérations. « A cause de toi ils ont réussi à me distancer ! » dit-il avec un ton plus qu'humain. Il voulut abattre son pied sur le minuscule corps inerte mais une fourmi-volante vint à la rescousse de son maître et il n'eut donc pas l'occasion de l’annihiler « Qu'une fourmi... » pensa-t-il. Fort heureusement, l’intelligence artificielle supérieure n'était pas seule, il en avait encore toute une armée qui ne cessait de profiter des failles pour s'introduire dans la base et faire tomber un à un les âmes humaines. Il pouvait donc aisément profiter de leur vue pour repérer l'avancée de ses cibles. Il ne tarda pas à repérer le fameux groupe qui s'était réfugié dans une salle fermée par une porte blindée. Après l'avoir retrouvé, il entama de la faire sortir de ses gonds « Vous me mettez particulièrement en colère. » cria-t-il en assénant de puissants coup dans porte, dont la paroi s'enfonçait à vue d’œil. Il ne fallut pas bien longtemps pour que l'essaim finisse par exploser la porte et pénétrer les lieux. Ultron entra alors à son tour. « Tony, Tony, Tony... Tu permets que je t'appelle par ton prénom ? Toi et ton équipement, vous êtes obsolètes. Pourquoi cherches-tu encore à me combattre ? Ne vois-tu pas que je suis la quintessence même... » il n'y eut pas le temps de finir sa phrase que déjà tout devint néant. Les minutes qui passèrent furent longues et l'entité n'avait plus accès ni à son pantin ni à son armée. Il se doutait que Stark avait constitué une bombe électromagnétique. Il se contentait de gagner du temps, car tous deux savaient que les machines seraient de nouveaux fonctionnelles, pour la majorité qui n'avait été neutralisé par l'explosion. Ce qui ne tarda pour les modèles de sentinelles plus avancées. Il reprenait la main, peu à peu.

    Lorsqu'il ouvrit à nouveau les yeux à travers ceux de Rhodes, il ne put que constater la bêtise de Iron Man, qui comme il se l'attendait, se refusait à abandonner son ami. Le parfait cheval de Troie apporté avec les résistants à la surface. Il profita de la confusion générale pour s’éclipser discrètement à l'abri des regards. Le ciel s'était assombri, et la nuée robotique en avait le plein contrôle, encerclant complètement le groupe de survivants. « Vous êtes le poison qui contamine cette planète. La Terre se porterait bien mieux sans les humains. » dit Ultron en s'avançant calmement vers eux. « Par Odin ! Je vais écraser ta sale tête de... » hurla alors Thor en bondissant dans les airs, marteau électrifié au-dessus de sa tête. « Hm, amusant. C'est exactement ce que j'allais dire... » rétorqua impassible l'androïde. Le visage de Rhodes afficha un large sourire. En une fraction de seconde un important objet contentant s'écrasa, dans une gerbe de flammes et de bouts de métal, à l'emplacement même où s'était tenu le dieu asgardien, emportant ce dernier à l'étage du dessous. « Tout est une affaire de temps. Et justement, il est l'heure d'en finir. » dit-il en se dirigeant vers ce qui se révéla être un conteneur marqué O*N*E. La cellule s'ouvrit via son interface neuronal, dévoilant une machinerie complexe, qui, une fois les deux pieds à l'intérieur, assemblèrent rapidement autour de l'armure du War Machine une toute nouvelle armure beaucoup plus grande, puissante et renforcée, de classe Hulkbuster, un projet sur lequel Rhodes avait travaillé et dissimulé à l'intérieur même de son satellite orbitale. « Vous êtes nés de la terre, retournez poussière ! ».
Revenir en haut Aller en bas

Wanda F. Maximoff
avatar
Super-Héros
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Âge réel : 25
ϟ Messages postés : 668
ϟ Copyright : EXCELSIOR (avatar) + STARFIRE (signature)
ϟ Music : WAR OF HEARTS + ruelle
ϟ Niveau : Surhumain
ϟ Affiliation : Vengeurs & Utopia ; Ex Confrériste.

Carnet de Route
ϟ Disponibilité RP: Pris


MessageSujet: Re: ♠ MISSION N°2 → TERMINATION PROTOCOL ACTIVATED   Dim 17 Juil - 21:10

« termination protocol activated »
EVERYONE’S SURVIVAL LOOKS A LITTLE BIT LIKE DEATH SOMETIMES.


Entre la douleur et la peur, j'ignorais ce qui m'était le plus insupportable. Dans les bras de Clint, j'étais ballottée comme une poupée de chiffon au rythme de ses foulées rapides, les bras serrés autour de mon ventre douloureux. J'entendais à peine les paroles qui se voulaient rassurantes de Clint, qui était déterminé à me sortir de la base le plus vite possible. Autour de nous, Steve, Sharon, et même Crossbones repoussaient les machines autour de nous, encore et encore et encore. Mais elles grouillaient comme des insectes, elles continuaient à sortir de tous les côtés. « Respire Wanda, respire ! C'est pas le moment ma belle, c'est vraiment pas le moment... Respire, ça va aller ! » Clint était essoufflé mais il ne ralentissait pas, il me serrait avec force contre lui pour ne pas risquer de me lâcher, et faire en sorte que je sois le moins secouée possible. Mais les contractions ne disparaissaient pas, elles tordaient mes entrailles et me donnaient l'impression d'être poignardée. Mais la douleur physique n'était rien comparée à ce que je ressentais intérieurement. Si je perdais les eaux, le travail serait déclenché et je serais forcée d'accoucher prématurément. Et dans un tel environnement, si petits, les jumeaux n'auraient aucune chance de survie. Il fallait absolument que je me calme, que je parvienne à retrouver le contrôle de mes émotions... Chose qui promettait d'être particulièrement difficile alors que l'on cherchait à nous exterminer et que les morts commençaient à se compter par dizaines. Mon hypersensibilité magique était terrible, je ressentais chaque âme être arrachée à son corps à mesure que ces derniers s'effondraient, les hurlement horrifiés raisonnaient dans mon crâne comme une terrible symphonie funèbre. Le QG, qui avait été synonyme de survie pour tant d'entre nous se transformait maintenant en tombeau, dans lequel étaient ensevelis sans distinction les machines comme leurs victimes.

L'explosion qui se produisit par la suite nous prit totalement au dépourvu. Un juron échappa à Clint lorsque l'onde de choc nous frappa, et s'il fit de son mieux pour amortir ma chute, cela ne m'empêcha pas de heurter durement le béton. Ma vision se brouilla quelques instants, j'avais eu le souffle coupé par mon atterrissage violent, si bien que mon premier réflexe fut de reprendre une profonde inspiration. Autour de nous, des cris et des gémissements d'enfants s'élevèrent et malgré mes contractions je me redressai et tendis le bras vers l'enfant le plus proche, une petite fille.« Est-ce que ça va ? » La petite hurlais en en se tenant le bras, et je ne tardai pas à voir qu'elle saignait abondamment. « Ne t'inquiète pas, ça va – » Je fus interrompue par le hurlement douloureux de Steve, et prise de panique je regardai tout autour de moi pour le trouver, et fut horrifiée de le découvrir blessé. « Bordel... Wanda, t'es entière ? » « Ça va... mais Steve... et les enfants... » Clint glissa vers moi et me releva rapidement. « Allez, on avance, tout le monde bouge ! Allez, allez, allez ! » Près de nous, Sharon s'était déjà relevée et elle encourageait les petits à en faire de même et à reprendre le chemin qui conduisait jusqu'à la sortie. « Steve ! Steve, est-ce que ça va ? » Avant que je n'aie pu tenter de le rejoindre, Clint m'avait déjà soulevée dans ses bras pour reprendre notre folle course contre la montre. Il courait au milieu des enfants, talonné de près par Sharon, Steve, Pepper, Rumlow et tous les autres adultes qui étaient parvenus à échapper aux bots et à l'explosion. Je pouvais sentir que Clint fatiguait, mais refusait de se l'avouer et continuait à pousser son corps au maximum pour parvenir à me porter jusqu'à la sortie. « Franchement, Wanda, t'abuses... ! T'aurais pu choisir... de prendre du poids... à un autre moment... » Il n'y avait que lui pour faire un trait d'humour à un moment pareil. « Laisse-moi souffrir en paix », sifflai-je en gémissant presque quand une nouvelle contraction me tordit le ventre.

Et puis finalement, la surface. La surface... Aussi chaotique que les sous-terrains. Il s'agissait d'un guet-apens, les machines attendaient les fuyards à la surface pour mieux les abattre. « PUTAIN ! » Clint eut le merveilleux réflexe de bifurquer vers les bois aussitôt, et il me déposa du mieux qu'il le put à l'abri d'un arbre. « Bon, okay... Tu restes cachée, tu t'entoures d'un bouclier, tu fais ce que tu veux, mais tu restes en vie, okay ? Et par pitié, n'accouche pas... ! » Je rattrapai Clint par le bras, m'accrochant nerveusement à lui. « Où est-ce que tu vas ?! » « Chercher Bobbi, mais t'en fais pas, Steve est – » Clint ne termina pas sa phrase. Il fut si brusquement tiré en arrière que je crus d'abord qu'il s'agissait d'une machine, avant d'apercevoir le visage masqué de Rumlow. J'eus tout juste le temps d'écarquiller les yeux d'effroi avant qu'il ne me saisisse par le coup et me relève comme si je n'avais rien pesé. « Toi et moi, on a des comptes à régler. Autant le faire avant de claquer, t'en penses quoi ? » Je ne pensais qu'à sa poigne qui m'étranglait, aux contractions qui étaient toujours là, à la mort qui nous entourait. Je ne pouvais plus respirer, je hoquetais désespérément à la recherche d'air, incapable de me concentrer pour pouvoir utiliser mes pouvoirs. « Pathétique. » Il me plaqua – me cogna – contre la cime de l'arbre, des étoiles dansèrent devant mes yeux et l'horreur atteignit son apogée quand son poing s'abattit sur mon estomac. Lorsqu'il me lâcha finalement je m'écroulai, toussai, pris de grandes goulées d'air qui brûlèrent ma gorge sensible. Il tenta de me frapper à nouveau mais j'eus cette fois le réflexe d'élever un bouclier d'énergie au dessus de moi pour l'en empêcher. Clint s'était relevé, mais Rumlow le repoussa d'un coup de poing qui le sonna complètement, mu par une rage sans nom. Il voulait me tuer aussi sûrement qu'Ultron, c'était aussi simple que cela.

Le cœur battant, des étincelles d'énergie chaotique incontrôlée s'échappant du bout de mes doigts, je ne parvins qu'à hurler. « STEVE ! STEVE ! » J'avais tellement peur que je ne pouvais que crier son nom, et essayer de le discerner dans la foule de machines et d'êtres humains. Crossbones frappa, et mon bouclier d'énergie se fissura et craqua, je n'eus pas le temps de réagir qu'il me saisit par les cheveux et me traîna sur une paire de mètres avant de me lâcher et pointer le canon de son arme sur moi. « Bye bye, la gitane. » Et tout se passa très vite. Son doigt sur la gâchette. Sharon qui s'interpose. Sharon qui tire. Rumlow qui riposte. Sharon qui s'effondre. « Sharon... ! » Je me redressai suffisamment pour la rattraper avant qu'elle ne tombe à terre, une énorme tâche écarlate au milieu de son uniforme blanc. « Oh non, non, non, non ! » J'avais instinctivement déployé un nouveau champ de force au dessus de nous, sur lequel Rumlow cogna avant d'être interrompu par je ne savais quoi. Mes mains plaquées sur sa poitrine ensanglantée, je suppliai. « Reste avec moi, Sharon, je t'en prie, reste avec moi ! On a besoin de toi, on a besoin de toi... » Je ne parvenais pas à arrêter l'hémorragie, un filet de sang coulait de ses lèvres déjà blêmes. Sa vie me filait entre les doigts, littéralement. « Reste avec moi. Reste avec moi. » Ses doigts couverts de sang accrochèrent mon poignet. « Il faut... que tu... les sauves... tu dois... les sauver... tu dois... » Sa poigne faiblit et elle me lâcha, l'étincelle de son regard s'éteignit. « Sharon ? Sharon ? Oh mon dieu... » Elle était morte. Là, dans mes bras. Rumlow l'avait tuée. Un sanglot me secoua, tandis que je regardais partout autour de moi. J'avais besoin d'aide, de l'aide, par pitié... A travers l'énergie rougeoyante de mon bouclier, je distinguai finalement les silhouettes de Natasha et James, aux prises avec Rumlow. Et finalement, ce fut le bouclier étoilé de Steve qui frappa Crossbones.

Je détournai le regard, horrifiée par ce qui était en train de se produire sous mes yeux, et en ravalant difficilement mes larmes, j'observai l'autre scène qui se déroulait. Qu'est-ce que... ? Rhodey ? Non. Ce n'était pas lui. Ce n'était plus lui. J'en eu la confirmation lorsqu'il saisit le fauve entre ses bras lourdement armés pour le déchirer en deux comme s'il n'avait été qu'un pantin de bois. C'était un véritable massacre. Le corps de Sharon toujours entre les bras, je réalisai avec un temps de retard que je devais absolument agir pour aider les quelques survivants. Ignorant la douleur, je fermai les yeux et me concentrai sur toutes les machines, que j'entourai alors de champs de forces pour les empêcher d'agir, ne serait-ce que quelques secondes. Pour la monstrueuse armure de War Machine, je dus me concentrer davantage pour l'immobiliser, mais je craignais que cela ne fasse pas effet bien longtemps. Qu'importe, il s'agissait la de gagner un peu de temps, assez pour me permettre de contacter mon père, lui envoyer un message que lui seul percevrait. Posant mes mains à terre, j'envoyai une décharge d'énergie secouer toutes les particules de métal qui s'y trouvaient, qui vibreraient ainsi sur leur propre onde sonore. C'était un appel à l'aide, que j'espérais aussi visible – et audible – qu'une fusée de détresse.


Dernière édition par Wanda F. Maximoff le Lun 1 Aoû - 10:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar

MessageSujet: Re: ♠ MISSION N°2 → TERMINATION PROTOCOL ACTIVATED   Mer 20 Juil - 23:15

 
Termination Protocol Activated

 
Indifférent à la douleur qui pouvait lui labourer le ventre, Steve continuait de courir, à un rythme cependant moins soutenu que si il avait été au meilleur de sa forme. Mais se reposer était un luxe qui leur était malheureusement interdit. Les machines ne mettraient pas longtemps avant de se frayer un chemin à travers les gravats, et elles se remettraient bientôt en chasse. Avec de la chance, ils auraient tout le luxe de se reposer une fois dehors, mais pour le moment, la chance leur avait plus fait défaut qu'autre-chose. Steve entendait clairement Wanda gémir de douleur à chaque contraction, et Steve ne pouvait absolument rien faire contre ça. Il était totalement impuissant, et ça le faisait enrager au possible.
Et finalement ils arrivèrent à l'extérieur, pour replonger aussitôt dans la mêlée. Comme on pouvait le craindre, Ultron savait ou ils allaient sortir, et il leur avait envoyé un sacré comité d'accueil. Réagissant à l'instinct, Steve se cacha derrière son bouclier pour dévier un tir d'Ultronbot, quand le robot le plus proche fut balayé par un objet à la fois lourd et rapide, que Steve reconnut comme étant Mjollnir. L'arme légendaire revint dans la main de son propriétaire, qui vint à la rencontre de Steve en envoyant valdinguer les quelques machines assez folles pour essayer de se dresser sur son chemin « Content de te voir mon ami. » « Qu'est-ce qu'il se passe, tu fatigue? » Demanda Steve non sans une pointe d'humour dans la voix « Pas le moins du monde, mais un peu d'aide ne serait pas de refus. » Face à eux, une dizaine de machines en tout genre s'approchaient d'eux en un groupe compact, parfait pour le genre de stratégies qu'ils affectionnaient tant. Le surhumain et l'asgardien se regardèrent, et Steve dressa son bouclier alors que Thor abattait son marteau dessus. Difficile de dire qui de l'éclair ou de l'onde de choc frappa le groupe des robots, mais ils furent balayés comme de vulgaires fétus de paille « Tu crois que ça a attiré leur attention? » « Très certainement. » Les deux amis se séparèrent, et Steve replongea dans la mêlée. Finissant par voir une tignasse rousse qu'il aurait pu reconnaître entre toutes, Steve se fraya un chemin jusqu'à Natasha, qui se débarassa du Bot qui tentait de la tuer en lui tirant dans la tête « Steve! » « Natasha. T'as trouvé Bucky? » « Oui mais... » « Me dit pas qu'il est encore allé jouer au vengeur solitaire, sinon il va m'entendre. » Grogna Steve en envoyant un Bot à terre d'un coup de coude « Steve, Dugan et les autres sont morts. » Steve se figea sur place, comme si il venait de se prendre un coup de poing dans l'estomac. Il entendit à peine Natasha lui dire que Bucky et Fury étaient les seuls survivants des Howlings Commandos, tant il peinait à reprendre pied. Dugan, Sawyer, Pinky... il les avait connus pendant la Seconde Guerre Mondiale, et ils figuraient parmi les rares à faire le lien entre le monde qu'il avait quitté et celui qu'il avait retrouvé à son réveil. Tous autant qu'ils étaient, ils paraissaient increvables, et ils avaient prouvés à de nombreuses reprises qu'ils n'étaient pas prêts de partir à la retraite comme leur âge pouvait le faire croire. Se sentant tiré en arrière, Steve se retrouva au sol, et il évita de justesse qu'une patte d'une des araignées robotiques ne fasse un trou de la taille d'une pèche dans son crâne. Roulant au sol pour éviter ses attaques, Steve attrapa le premier objet qui lui passait sous la main, et planta un morceau de ferraille là ou se trouvait son alimentation, la désactivant sur le coup. Se relevant d'un bond, Steve retourna ramasser son bouclier, mais quand il se releva, il entendit à travers le vacarme des combats un hurlement qui fit se dresser ses cheveux sur sa nuque. Wanda hurlait son nom, et aussitôt, Steve sût qu'elle était attaquée. Tentant de se diriger vers la forêt ou il savait que Clint avait emmené Wanda, Steve réussit à se débarrasser d'une paire de Bots quand la scène qu'il vit lui donna un coup de massue bien plus fort que l'annonce de la mort de la quasi-totalité de ses anciens compagnons d'armes. Il avait l'impression de voir la scène au ralenti, dans ce genre de cauchemars ou on essayait de bouger sans pour autant y parvenir. Rumlow qui pointait son arme sur Wanda. Sharon qui se jetait entre eux et qui tirait. La balle qui ricochait sur le masque du mercenaire, qui répliquait. Et Sharon qui s'effondrait dans les bras de Wanda, alors qu'une tâche écarlate s'élargissait sur son uniforme blanc. Juste sous le sein gauche. Poumon perforé. Artère sûrement touchée. Steve tentait d'assimiler le flot d'informations et de gérer tout ça de manière rationnelle, mais la seule chose qu'il voyait était Rumlow qui tentait à nouveau de s'en prendre à Wanda.

Et soudain, des années de rancœur et de colère à l'égard de Crossbones remontèrent à la surface dans un furieux geyser. Les trop nombreux combats ou Rumlow avait tenté de le tuer. La douleur et la sensation de chute alors que la balle tiré par le mercenaire lui sectionnait la colonne vertébrale. Les longs mois de torture alors qu'il se trouvait prisonnier d'HYDRA. Et le mercenaire qui menaçait de tuer Wanda lors de leur mission en Ukraine. Et cet immonde salopard qui venait de tuer Sharon et qui allait faire la même chose à sa fiancée. La mère de ses enfants. Quelque-chose en Steve céda brutalement, et il fut envahit par une rage indescriptible qui déferla comme un raz-de-marée. Se désintéressant soudain du combat qui faisait, Steve fonça dans la direction de Crossbones, qui était déjà aux prises avec Bucky et Natasha. Indifférent à leur présence, Steve frappa le mercenaire avec son bouclier, mais alors qu'il tentait de se relever, il lui asséna un violent coup de pied en pleine poitrine, qui l'envoya s'écraser un peu plus loin « Dégagez. » « Steve... » « Il est à moi. » Aboya Steve d'un ton qui coupait court à la moindre discussion. Face à lui, Crossbones se releva et dégaina un couteau de combat « Alors, il montre enfin les crocs le héros? Tu vois, j'aurais préféré que voit ta gitane crever avec tes gosses, mais que  tu meurt maintenant ou dans cinq minutes... » Poussant un hurlement de rage, Steve s'élança, et il esquiva un coup de couteau, avant de le frapper au ventre avec son bouclier. Steve ne se retenait pas, assénant coup après coup de manière méthodique et avec une brutalité qu'il laissait ressortir au grand jour. Et Crossbones avait beau lui rendre la pareille, Steve n'en avait que faire. Il se moquait bien des coups qu'il prenait, la douleur lui importait peu. Encaissant un coup de poing en plein visage, Steve se laissa tomber à genoux, avant de frapper Rumlow à l'entrejambe sans délicatesse ni pitié. Crossbones se plia en deux sous la douleur, et Steve lui attrapa le genou, avant de le lui briser. Le mercenaire poussa un hurlement de douleur, mais loin de se laisse faire, Rumlow frappa Steve au ventre, et profita de la faiblesse de Steve, lui planta son couteau au niveau de l'omoplate jusqu'à l'os. Le super-soldat repoussa son ennemi, avant d'arracher le couteau de sa chair en poussant un grognement de douleur. Avisant son bouclier à ses pieds, Steve tapa dedans, et quand il fut à hauteur d’œil, il shoota à nouveau dedans, l'envoyant sur Rumlow. Ce dernier parvint à le dévier, mais le couteau l'atteignit en plein ventre. Regardant la tâche écarlate s'agrandir à vue d’œil, il réagit à peine quand Steve l'attrapa par le col, lui arracha son masque et le frappa en plein visage. Encore et encore. Jusqu'à s'en faire saigner les phalanges « Steve. Steve! » Sentant une main lui saisir le bras, Steve se retourna et s'apprêta à frapper celui ou celle qui tentait de l'empêcher de tuer l'homme qui l'avait tant fait souffert ces dix dernières années, quand il se retrouva face à Natasha, qui le regardait avec... de la peur? « Steve, arrête. Il est mort. » Alors seulement Steve réalisa qu'il tenait encore par le col le cadavre de Rumlow, qu'il venait de battre à mort, sans la moindre pitié. Dégoûté par ce qu'il venait de faire, il lâcha le corps sans vie, avant de reculer jusqu'à se retrouver adossé à un arbre. Il venait de tuer un homme. De sang-froid. Sans le moindre remords. Aussi méprisable qu'avait été Brock Rumlow, Steve s'était imposivé juge, juré et bourreau. Et alors que les remords apparaissaient, ils furent accompagnés par une vague de douleur qui venait de tous les côtés. Son ventre et dos le faisaient horriblement souffrir, de même que sa main droite, et il devait avoir au moins une côte cassée, probablement plus.
Tentant de faire quelques pas, il sentit ses jambes céder sous son poids, et Bucky vint aussitôt le soutenir, et le porta sans un mot jusqu'à Wanda. Il l'aida à s'asseoir auprès de sa fiancée, et Steve cracha un mélange de sang et de salive avant de se tourner vers Wanda, qui tenait toujours le corps de Sharon dans ses bras « J'aurais... j'aurais du être là. Pour elle... et pour toi. Je... je suis désolé. » C'est alors qu'il remarqua les traces de strangulation autour de son cou. Il posa sa main valide sur sa joue, avant de poser son front sur celui de sa fiancée « Il ne te fera plus jamais de mal. » Se tournant vers Nat et Bucky, il tendit une main, et la rousse y déposa une arme « Retournez aider les autres. Je vous rejoint... si je peux. » Mais il était totalement vidé, et trop meurtri aussi bien à l'extérieur qu'à l'intérieur pour aller se battre.


Fiche bye Ethna
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar

MessageSujet: Re: ♠ MISSION N°2 → TERMINATION PROTOCOL ACTIVATED   Lun 1 Aoû - 1:37




Termination Protocol Activated


Ca ne rigolait pas, mais alors pas du tout. Wolverine hurla, se déchaînant corps et âme sur Rhodes. De tout évidence, il n'était plus. Il n'y avait aucune pitié à avoir pour cet être. Serrant les dents, il enchaîna les coups, jusqu'à ce que War Machine ne l'arrête. Grognant face au laïus stupide du cyborg, il se met à hurler lorsque ce dernier lui tord le bras d'une manière peu naturelle. Et merde, voilà qu'il venait de se faire déboîter le bras gauche. En plus de ça, il avait été envoyé sur les roses, à côté de Stark qui semblait agoniser tant physiquement que mentalement. Il le regarde, ne pouvant s'empêcher de la haïr sur l'instant présent. Mais le temps n'était pas à la haine et bien qu'il eusse voulu le laisser crever ici, il fallait admettre qu'ils avaient tous besoin de sa cervelle de moineau.

Puis fallait dire ce qu'il était, les autres allaient moyennement apprécier le fait d'apprendre qu'il l'avait laissé crever. Enfin, fallait surtout croire qu'Iron Man était suicidaire car il se jeta de son plein gré sur l'ennemi. Logan esquissa un sourie avant de se remettre le bras en place, non sans une grimace de douleur. Il haletait, de douleur mais aussi de fatigue. C'est qu'il n'était plus tout jeune et l'adrénaline n'allait sûrement pas suffire pour ce combat.
Cependant, le mutant ne se laissa pas démonter et retourna au combat, tel l'animal enragé qu'il était. Toutes griffes dehors, il s'acharnait à tenir tête à Ultron de face alors que Stark s'occupait tant bien que mal de le prendre par derrière. Mais c'était sans compter sur la puissance de cette machine. Au tapis, c'est aussi simple que ça, il les avait mis au tapis.

Pas le choix, la retraite était encore ce qu'on faisait de mieux. Le mutant griffu ne se fit pas prier deux fois pour rejoindre ses comparses dans ce qui semblait être l'armurerie de la base. Tout le monde était là, enfin, il n'allait pas vérifier. Il se contenta de protéger la veuve et l'orphelin, tenant tête aux multiples robots et au boss des boss. Ce n'était pas sans mal. Il reçu plusieurs coups et tomba plusieurs fois à terre. Mais le mutant était ce qu'on pouvait appeler une tête dure car il se relevait et frappait, gagnant du temps pour que l'autre génie puisse faire ce qu'il avait à faire. Et ce fut plus rapide que prévu car une explosion se fit entendre suivie d'un calme presque plat. Toutes les machines, sans exception, tombèrent, inanimées. C'était leur issue de secours, il fallait en profiter.

Il suivit les autres, sens aux aguets. Car nul ne savait quand ces trucs allaient reprendre vie. Maudits robots, maudits génies ! C'était sûr, désormais, le monde finirait par mourir par la faute de cet Ultron. Il serre les dents, déjà bien énervé. Il avait du mal à se contrôler. La rage montait, plus puissante encore. Ce monde qu'il avait chéri, ce monde qui était le sien, voilà qu'il se mourrait par la faute de trois bon gros connards. Il en fallait peu pour détruire et beaucoup trop pour construire et préserver. Le mutant inspire profondément, essayant de calmer sa colère. Il y avait mieux à faire de que tomber dans une rage folle et tout massacrer autour de lui. D'autant plus que des survivants, il n'en restait pas des masses.

Et cela s'égrainait encore car à peine eurent-ils le temps de faire quelques pas que les sentinelles attaquaient déjà, tuant d'autres personnes. Ce fut la goutte d'eau qui fit déborder le vase. Fou de rage désormais, le mutant laissa libre court à sa colère, indifférent au danger de mort qui se présentait devant lui. Conscient de sa faiblesse, il bondit tout de même sur la sentinelle, toutes griffes dehors. Il savait bien qu'il ne pourrait pas la vaincre. Même en plein reboot, cette saloperie avait assez de puissance pour se battre correctement. Et il en fit grassement les frais, se heurtant à une statue d'adamantium. Quelque peu sonné, le mutant avait rebondit sur la chose, évitant ainsi un coup qui l'aurait tué. Wolverine n'insista pas plus. Comme tous les autres, il prit la fuite. Cependant, ses traits ne trompaient pas, il avait envie d'y retourner et d'en découdre. Malheureusement, une chose que l'on appelait instinct de survie s'était manifesté et, plus fort que la rage et la raison, le faisait courir pour sauver sa vie...

Le drame ne fit que continuer lorsque certains crurent bon de se sacrifier pour les sauver. Entre rage et douleur, Logan cherchait désespérément un survivant derrière cette porte. Tous sens aux aguets, il guettait avec un espoir déjà éteint. Il ne put rester longtemps au même endroit. Il devenait urgent de sortir d'ici. Et a raison car le plafond s'effondrait déjà sur eux. Il hurle, de rage et de douleur alors qu'il tente de refréner ses larmes. Toujours plus de morts... Le mutant court entre les gravas qui tombent, il essaye de les éviter, en vain. Mais il était trop têtu pour abandonner de suite et continua à suivre le mouvement, aidant quand le besoin était, fuyant quand il le fallait. Puis sa course en enfer prit fin. Enfin, belle illusion, il était juste arrivé dehors, en un seul morceau, ce qui n'était pas le cas de tout le monde. Toujours silencieux, il observe les autres rescapés, tous éreintés, épuisés, blessés. Mais il n'a pas le temps d'observer car déjà on les attaque de nouveau. Cette fois, il se défend, repousse les assaillants moins costauds que les sentinelles probablement toujours sous les décombres. Il s'éloigne du groupe de rescapés, découpe le métal et laisse libre court à sa colère.

Puis il revient, croise les regards de Steve, Thor, Wanda et même de Tony. Ils savaient, tous, qu'il fallait fuir et retrouver les autres rapidement. L'heure n'était pas aux pleurs et aux regrets, il fallait agir, fuir tant qu'on le pouvait. Le massacre recommença. Rhodey, non, Ultron repris du service. Il regarda, avec effroi, impuissant, le fauve se faire déchiqueter. Il pouvait sentir Wanda, non loin, avoir peur, horriblement peur. Il s'approche d'elle, prêt à la défendre contre cette chose. Les griffes sorties, marchant rapidement, il s'approchait de la dulcinée de Steve. Il s'approchait de la seule personne capable de communiquer avec Magnéto.
War Machine semblait immobilisé, semblait seulement car il repris sa marche. Le mutant grogna, en position d'attaque, prêt à sauter sur la menace pour protéger leur seule source de salut. Il fallait faire au plus vite.

Grouille, dit-il entre ses dents à l'attention de Wanda qui devait être à bout de force.
Revenir en haut Aller en bas

Anthony E. Stark
avatar
Super-Héros
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Messages postés : 4135
ϟ Copyright : (c) Ozzy
ϟ Music : Shoot To Thrill - AC/DC
ϟ Niveau : Surhumain
ϟ Affiliation : Vengeurs, Club des Damnés, Illuminati

Carnet de Route
ϟ Disponibilité RP: Pris


MessageSujet: Re: ♠ MISSION N°2 → TERMINATION PROTOCOL ACTIVATED   Mar 23 Aoû - 21:47




...





Dans un monde idéal, aucune organisation criminelle ou aucun gouvernement ne chercherait à recréer le sérum du super-soldat au prix de vies sacrifiées, de soldat lobotomisés avec des bras métalliques et de cobayes monstrueux créés. Dans un monde idéal, HYDRA et toutes les raclures de ce monde auraient péri durant l'ère d'Apocalypse, ou l'invasion Skrulls, ou n'importe quel cataclysme du genre. Dans un monde idéal, mes inventions ne seraient jamais perverties par mes ennemis et ne tomberaient pas du ciel pour venir renforcer la machine de guerre qui nous donnait déjà du fil à retordre. Je fus témoin avec un mélange d'effroi et de lassitude de la transformation upgradée de Rhodey sans qu'aucune de mes salves plasma ne put en empêcher le processus. Rhodey, ou Ultron, je ne savais plus vraiment, et je ne voulais pas devoir trancher. Mon ami était toujours là, il devait l'être, je ne pouvais pas me résigner à le perdre au profit de cette intelligence artificielle destructrice.

« Vous êtes nés de la terre, retournez poussière ! » L'attaque fut fulgurante et me projeta violemment au sol à en perdre mon orientation primaire. Je fus sonné, incapable de distinguer pendant quelques secondes ma droite de ma gauche. Une énorme poigne me plaqua au sol et me compressa. Je hurlai de douleur en déployant autant de contre-mesures que possible mais rien ne sembla atteindre le nouveau géant de métal. Je fus sauvé in extremis par le bouclier de Wanda qui tenta d'immobiliser Ultron avant qu'il ne me porte un coup fatal. Sa puissance était déjà grande jusqu'à présent, désormais il s'agissait d'esquiver bien plus que d'encaisser si je voulais survivre au vu de ses monstrueux gadgets. J'avais l'impression d'affronter Hulk. Alors que je redécollai dans la précipitation en grésillant de partout, je voletai autour de lui, tel une mouche acrobatique autour d'un ours. Les scans de mon armure sur la sienne ne cessaient de virer au rouge toutes les secondes face à des menaces multiples imminentes et des pics d'énergie pure terrifiants. « Je vois que t'as ajouté ta touche personnelle... » grognai-je en reniflant, sentant mon nez complètement ensanglanté me gêner. Avisant Natasha, Barnes, Wolverine, Rescue et tous les héros revenant à l'assaut, je plongeai en coordination avec leurs attaques droit sur Ultron pour tenter de l'atteindre de nouveau, d'éventrer sa carapace nouvelle. Gagner du temps pour que les survivants puissent fuir étaient la priorité. Ma seconde priorité personnelle était quant à elle de sauver mon pote.

Mais voilà, il fut rapidement rejoint par une nuée de machines, venant en renfort. Nous n'avions aucune chance. Il fallait fuir, trouver un moyen de sortir de ce bourbier mortel qui nous clouait sur place sans possibilités de prendre un quelconque avantage sur du moyen-terme. Cette guerre était tellement pire que les précédentes. C'était comme vouloir respirer sous l'eau, vouloir remonter vers la surface, la voir, sans jamais l'atteindre, et suffoquer à chaque nouvelle vague nous renvoyant dans les abysses. Ces machines étaient infinies, et infatigables. Tout le contraire de nous. Je larguai un cable renforcé que je vins enrouler autour de Rhodey aux prises avec les autres. Je le verrouillai et tira brusquement pour le forcer à chuter. « THOR ! » hurlai-je. Le Dieu comprit et bondit, marteau chargé de foudre, pour mieux l'abattre droit sur le torse d'Ultron qui venait d'éjecter plusieurs héros d'un revers de bras comme des fétus de paille. Le choc retentit sur le métal dans un bruit assourdissant, alors que le ciel fusillait la terre de mille éclairs. Puis il y eut un autre choc. Je vis Thor traverser la fumée incendiaire tout juste créée, pour venir s'écraser plus loin. Ultron était toujours là. Son armure n'avait pas une égratignure au niveau de l'impact. En cet instant je haissais l'adamantium. La foudre n'avait pas eu plus d'effet sur la machine, la faisant grésiller bien plus pour l'avoir rechargée que pour l'avoir abimée.

Aux prises avec les bots qui m'assaillaient de tous les côtés, je me sentais littéralement submergé et découragé face à cette attaque asgardienne totalement contrée. Nous étions trop faibles, trop désorganisés par l'effet de surprise, et plus nous galérions ici, plus de nouvelles machines arrivaient de tous horizons. Steve venait de tuer Rumlow et je n'avais même pas le temps de m'en étonner, pas plus que de ne pas le voir revenir dans le combat alors que chaque force comptait pour sauver toutes les vies possibles. Non, le temps n'était donné à personne de faire quoi que ce soit d'autre que de parer, attaquer, encaisser, esquiver, pour survivre au milieu de ce chaos. Il fallait que je sauve Pepper. Je ne pouvais vaincre Rhodey-Ultron. Surtout pas avec une armure de secours et dans mon état physique actuel. Abandonner Rhodey me fendait le coeur, mais le choix ne m'était plus laissé. Si je persistais, si nous persistions tous, vous allions y rester, et la résistance ne serait plus. Tout serait perdu à jamais.

Evitant une salve de missiles guidés que je fis s'exploser entre eux par d'habiles manoeuvres aériennes, je fonçai vers Vision pour lui attraper le bras et l'extirper du combat sans lui demander son avis. « On embarque le plus possible de survivants et on fuit ! On ne peut plus rien faire ni pour lui ni pour le reste ! » lui dis-je le souffle haletant en prenant de l'altitude, donnant l'ordre à Pepper de battre en retraite. « Tony ! » « Et merde... » Tous mes capteurs me montraient la même chose que ce qu'elle percevait aussi : une nuée de sentinelles qui arrivait par le nord. Plus de machines, de bots, non, cette fois c'était l'artillerie lourde, et pas en petit nombre. Leur échapper tenait de l'impossible. Nous étions perdus.

Volant en trio serré, nous plongeâmes de nouveau après un virage inattendu dans la foule de machines au sol pour en dézinguer au maximum et donner plus d'avance aux survivants pour courir. Ils n'iraient probablement pas très loin face aux radars des Sentinelles, mais nous ne pouvions rien faire de plus. Nous étions dépassés en nombre, en technologie, en stratégie. Mais une chose était sûre, je me battrais jusqu'à la fin, surtout pour protéger la femme que j'aimais et la vie qu'elle abritait. « Couvre-les ! » lui ordonnai-je. Je savais qu'elle voudrait rester avec moi, mais j'insistai jusqu'à ce que Vision appuie mes propos notamment concernant la survie de l'enfant. Elle finit par céder et bifurqua pour couvrir de champs de force multiples les humains allant dans la forêt. « Si vous parvenez tous à l'immobiliser, je peux le prendre par surprise et phaser à travers lui pour le désactiver. Cela réduira la menace actuelle de moitié et seules resteront les Sentinelles. Certains peuvent encore parvenir à fuir si nous persistons. » La voix d'Ultron venait de résonner dans nos communicateurs. Je le regardai et acquiesçai du menton. Ca sonnait comme un plan mais au fond je sentais que je n'avais que peu de chances de sortir vivant d'une telle stratégie qui nous mettait tous au premier plan, au front face à War Machine et ses armes destructrices que même Thor peinait à vaincre. Rhodey était mon meilleur ami, mon frère. Ce qui lui arrivait était ma responsabilité et mon destin. Je priais intérieurement pour survivre, sans grand espoir. Je priais plus encore pour que Pepper puisse fuir en vie, c'était là réellement mon seul souhait, et ma motivation centrale qui me faisait rester pour agir de manière suicidaire. Parfois je me disais que je n'étais pas tant que ça un connard.
Je ne savais pas comment nous allions parvenir à l'immobiliser pour l'empêcher de voir venir Vision par le sol, ou du moins de réagir, mais c'était notre dernière chance.

Enfin, presque...




¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤


Mama told me when I was young,
Forget your lust for the rich man's gold
All that you need is in your soul,
You'll find a woman and you'll find love,
Be a simple kind of man, something you love and understand,
Won't you do this for me, son, if you can ?

Revenir en haut Aller en bas

GameMaster
avatar
Staff
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Messages postés : 791
ϟ Copyright : (C)Ozzy
ϟ Music : METALLICA -- Master of Puppets
ϟ Niveau : Oméga
ϟ Affiliation : Etre Suprême

Carnet de Route
ϟ Disponibilité RP:


MessageSujet: Re: ♠ MISSION N°2 → TERMINATION PROTOCOL ACTIVATED   Sam 10 Sep - 12:45


MISSION N°2
TERMINATION PROTOCOL ACTIVATED
Panic at the party




Le combat s'éternisait. Certains résistants parvenaient à fuir aussi loin que possible à travers les bois tandis que les héros tentaient tant bien que mal de tenir le front face aux machines à la lisière de ces derniers. Et surtout, du War Machine déchaîné qui ne cessait de gagner du terrain malgré les stratégies employées par ceux qui étaient autrefois ses amis, et qui aujourd'hui, n'étaient plus à ses yeux que des cibles à exterminer. Largement dépassés, les vies furent fauchées parmi les humains sans plus de cérémonie, dans un bain de sang à l'odeur macabre.



Soudain, comme un écho miraculeux à l'onde qui les avait appelés, une onde de choc sortie de nulle part, invisible, mais tangible par les ravages qu'elle causa, secoua les lieux en un quart de seconde, broyant et éjectant sur place les machines et autres Sentinelles. Si ces dernières se recomposèrent en quelques dizaines de secondes, les bots quant à eux, restèrent à l'état de morceaux de métaux déchiquetés. Magnéto. Mais pas que. « Les X-men ! Ce sont les X-men ! Et la Confrérie ! » hurla Spiderman au costume à moitié déchiré. Des renforts, et pas qu'un peu. Enfin. Ce fut comme une nouvelle vague d'espoir qui envahit les coeurs encore en vie, retrouvant de l'énergie au combat pour espérer survivre et fuir enfin ce massacre. Les mutants appelés par Wanda se jetèrent dans la bataille, le maître du magnétisme se précipitant auprès de sa dernière fille pour s'assurer de son état, avant de se joindre à la mêlée pour lui assurer du temps pour fuir et se mettre à l'abri. Ils prirent le relais, bien que la majorité des Vengeurs, épuisés mais encore debout, restèrent à leurs côtés pour se battre et poursuivre ce gain de temps offert aux autres résistants et aux innocents.
Alors qu'Iron Man était aux prises une fois encore avec son ami possédé par Ultron, cherchant à occuper sa pleine attention avec l'aide de tous les héros possibles jusqu'à saturer tous ses capteurs et armes disponibles, Vision, avec l'aide Natasha, chercha à se rapprocher au plus près du monstre mécanique. Sa blessure précédemment infligée par ce dernier le rendait faible, mais sa détermination à aller jusqu'au bout, elle, ne l'était pas. « Vite, ils ne vont pas tenir longtemps, » pressa Natasha, horrifiée de voir ses amis encaisser des coups de plus en plus implacables au loin. Venant de fracasser la nuque d'un agent du SHIELD, mitraillé de missiles Dents-de-Sabre et Wolverine pour les carboniser jusqu'à leurs squelettes métalliques, voilà que War Machine Ultron venait de plaquer Iron Man au sol. Doté de multiples bras mécaniques, il s'employait à démembrer l'armure du Vengeur avec une rage folle pour atteindre son porteur. Malgré ses difficultés à se mouvoir, le synthézoïde se laissa alors happer progressivement par le sol pour y disparaître, tandis que l'espionne repartait en courant au combat le plus proche, auprès du Soldat de l'Hiver et de confréristes aux prises avec une Sentinelle.

« Vous vous prétendez héroïques... intelligents... supérieurs... mais vous n'êtes que des insectes... JE SUIS SUPERIEUR ! » rugit War Machine en extirpant Tony Stark de la carcasse par le cou, prêt à le lui briser. « Rho... dey... » s'étrangla le héros. Rescue bondit sur Ultron mais celui-ci la stoppa de la même manière au moyen de l'un de ses autres bras mécaniques, faisant pression sur son armure qui siffla dangereusement. Loin de s'arrêter là, il faucha de ses lasers plusieurs confréristes cherchant à l'attaquer, les tuant sur le coup comme il avait fait pour le Fauve peu avant. Il s'apprêtait à faire de même avec ses deux meilleurs amis... Quand soudain Vision émergea du sol juste sous Ultron pour venir le traverser sans sommation et provoquer un violent court-circuit qui arracha à l'ennemi un hurlement de douleur terrifiant. Iron Man et Rescue retombèrent au sol, à moitié K.O. et furent ramassés par Ant-Man et Jessica Jones, couverts par toute une troupe de résistants. Droit vers la forêt où Captain America et la Sorcière Rouge tenaient leurs positions pour permettre cette retraite. Dans un rugissement, Wolverine planta ses griffes dans les homoplates de War Machine à l'instant même où sa méga-armure se décomposa, dans une dernière volonté de s'assurer qu'il ne reviendrait pas cette fois.


Les mutants fermèrent la marche tout en repoussant toujours les machines cherchant à les suivre. Dans un dernier élan, ils combinèrent leurs pouvoirs dans une gigantesque onde de choc énergétique pour expulser leurs poursuivants au plus loin. Cela permit à tous les téléporteurs et autres créateurs de portails dimensionnels de terminer d'évacuer les résistants. Bientôt, les machines n'eurent plus personne à faucher. Des centaines de cadavres jonchaient pourtant déjà ce champs de bataille, sans parler des autres centaines restés prisonniers du quartier général écroulé sous terre. Macabre tombeau pour une macabre extermination surprise qui venait de réduire au plus bas les chances de survie de l'humanité.

MISSION TERMINEE


POUR TOUTE QUESTION, C'EST PAR ICI
COPYRIGHT. Texte © Marvel Legacy
Toute reproduction est formellement interdite.
La Marque Marvel et tout ce qui s'y rapporte ne nous appartient pas,
nous l'utilisons dans un but non lucratif.

© FICHE CRÉÉE PAR LITTLEHARLEEN

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: ♠ MISSION N°2 → TERMINATION PROTOCOL ACTIVATED   

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  
 

♠ MISSION N°2 → TERMINATION PROTOCOL ACTIVATED

 Page 1 sur 1

 Sujets similaires

+

 Sujets similaires

-
» Mission Impossible: Ghost Protocol
» Mission : Impossible - Ghost Protocol de Brad Bird
» [Blu-Ray] Mission: Impossible - Protocole Fantôme (Import CAN)
» Mission: Impossible Ghost Protocol (2011, Brad Bird)
» COMICS PLACE : la petite émission
 
 
 Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
  ♨ MARVEL LEGACY ♨  :: QG mobile de la Résistance-